#33 – Le surpoids (Partie 2)



Episodes reférencés / Ressources

  • Le G.R.O.S Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids.
  • (Livre papier anglais) “The Obesity Code: unlocking the secrets of weight loss” par Dr. Jason Fung
  • (PDF du livre anglais) “If I am so smart, why can’t I loose weight ?” par Brooke Castillo
  • (Vidéo anglais) “Leptin and Insulin Resistance” une Interview du Dr.Jason Fung
  • (Vidéo anglais) “What is insulin resitance ?” par Dr. Eric Berg DC
  • Épisode 31 – Les tampons émotionnels
  • Épisode 27 – Les habitudes
  • Épisode 26 – La volonté
  • Épisode 7 – L’origine des émotions


  • Télécharger gratuitement les notes du podcast:

    Programme d’aide à la transition vers le veganisme:

    12 commentaires

    1. Bravo à toi pour ce changement que tu as opéré dans ta vie et ce travail sur toi-même que tu as effectué. J’espère que tu es fière de toi 💜 Moi je le suis en tout cas.

      Et puis merci de partager ces outils avec nous. Pour ma part je suis fière aussi de mes progrès parce que je suis passée de manger tout et n’importe quoi à n’importe quelle heure à ne plus manger d’aliments contenant des sucres industriels et à arrêter complètement le grignotage.

      Ceci dit, tu vas assez loin avec les astuces que tu proposes et c’est super chouette : le fait de s’interroger, de s’écouter, de prendre des notes sur ses sensations c’est quelque chose qui me paraît difficile mais qui pourrait sûrement m’aider.

    2. Sakina

      Bonjour
      Vidéo plus qu’ intéressante, je me suis retrouvé en tes mots merci beaucoup vraiment j’espère que cette fois ci sera la bonne mais j’ai confiance car pour une fois je ne serais pas contre mon corps mais avec lui
      J’aurais une question un peu bête mais qui mérite d’être posé
      Quand s’arrêter de manger?
      Tu me diras quand on a plus faim, mais pour moi il est difficile de s’arrêter je n’arrive pas pas à mettre de stop lol

      1. Esther

        Bonjour Sakina,

        Il faut effectivement s’arrêter lorsque tu n’as plus faim. Si c’est quelque chose que tu n’as jamais fait et que tu as l’habitude de manger plus que ta faim avoir tu vas avoir besoin de faire appel à ta volonté au debut jusqu’à ce qu’une nouvelle habitude soit mise en place.

        Essaie de comprendre pourquoi tu manges plus que ta faim. A quoi penses-tu lorsque tu manges alors que tu n’as pas faim ? Que se passerait-il si tu t’arrêtais ? Comment te sentirais-tu ?

        Si tu t’apperçois que tu mange plus que ta faim surtout lorsqu’il s’agit d’aliments transformés: chips, plats cuisinés, biscuits, sucreries, pain etc ou si tu as perdu tes sensations de faim et ne sais pas quand tu as faim et quand tu n’as pas faim, je te dirais d’éliminer tous ces produits de ton alimentation au profit d’une alimentation qui contient des aliments entiers, simples et non transformés pendant une semaine pour voir ce qu’il se passe. Tu vas surement avoir envie de manger les anciennes choses. Pourquoi ?

        N’hésites pas à lire le document que j’ai fait au sujet de ces deux podcasts, il devrait t’apporter des éléments supplémentaires.

        Esther

    3. Looftmensch

      Bonjour Esther et merci pour ce contenu. J’ai une question. Tu parles de suivre un programme fixé à l’avance, à deux trois repas par jour, ce qui est une bonne idée. Mais quid des moments où l’on aura vraiment faim en dehors de ces moments là?
      Dans la même lignée, moi qui fait pas mal de sport, je me retrouve régulièrement à manger un petit peu avant d’y aller afin d’éviter une hypoglycémie éventuelle pendant l’effort. Que faire dans ce genre de situation ?

      Merci,

      Ps: une partie du contenu du podcast rappelle le travail du Dr Zermati (co-fondateur du GROS)

      1. Esther

        Bonjour,

        Question pertinente, merci de l’avoir poser. On a peur d’avoir faim alors que la faim est quelque chose de tout à faim normal. Tu ne va pas entrer en hypoglycémie comme ça. Si tu n’as aucun problème hormonal alors tu aura une faim désagréable mais non douloureuse qui va passer très vite car ton corps va aller puiser dans ses reserves de glycogène dans ton foie pour apporter le glucose dont tu as besoin dans ton sang. Pareil pour le sport. C’est quelque chose connu des marathoniens. Tu as une très grande autonomie avan d’avoir épuiser tes stocks de glycogène. Non seulement tu peux ne pas manger entre deux repas, mais le corps est fait pour ça et fonctionne mieux si tu laisse ton insuline redescendre. On n’est pas sensés manger à longueur de temps.

    4. Manon

      Merci je viens de prendre conscience de tellement de choses! Cela fait bien 10 ou 15 ans que j’ai des soucis avec la nourriture comme tu le dis manger sans avoir faim, manger quand je suis contrarié, stressé etc.. mais en fait manger ne m’aidera pas sur le long terme ! Ça ne va pas résoudre mon soucis peut être pendant quelques temps mais il reviendra le jour d’après etc … c’est peut être stupide mais je viens de comprendre ça que maintenant. Pour les aliments transformés je suis entrain de les diminuer, j’ai déjà su arrêter les sodas depuis 4 ans (plus de coca etc…) juste car j’ai pris conscience que ça ne m’aidait en rien, juste être addict, et que c’était clairement mauvais pour moi (mal de ventre etc ). Et il y a 4 ans du coca dans un verre j’aurais craqué mais maintenant je n’ai même plus envie d’en boire, ça ne me tente même jamais. J’espère pouvoir d’ici quelques temps dire de même avec les biscuits ou je viens de prendre conscience que ça ne m’aidait en rien dans ma vie en fait que je peux aisément trouver du plaisir ailleurs et que ce n’est pas bon pour moi aussi, puis j’ai encore faim après donc totalement inutile. Bref merci beaucoup t’es podcast m’aident vachement 🙂

      1. Esther

        Tellement heureuse que tu sois tombée sur ces informations… Je comprends et non ce n’est pas stupide de ne pas l’avoir compris avant. Ce n’est pas comme ça que les choses sont présentées habituellement concernant l’alimentation.

    5. Daphné

      un épisode excellent ! Hyper complet, des informations utiles, un retour d’expériences personnelles qui rend concret et peut être plus facile la mise en place d’une bonne alimentation. Un grand bravo !
      Je suis tombée sur le podcast par hasard en faisant une recherche sur audible la semaine dernière et j’ai écouté l’épisode 1 sur le surpoids. J’ai été bluffée par la pertinence des propos. Je crois que ces deux épisodes sont les choses les plus intelligentes, utiles que j’ai entendues de ma vie sur le poids, l’alimentation. Toute personne qui souhaite perdre du poids devrait l’écouter !!! Un immense merci. Je vais le fowarder à tous mes amis.

      1. Esther

        Merci beaucoup Daphné. Je suis ravie que tu trouves de la valeur dans ces épisodes. Merci pour le partage et merci d’avoir pris le temps de commenter ici. Ça me touche beaucoup.
        N’hésites pas à télécharger le document pour avoir un support visuel.

    6. Mademoiselle B.

      Bonjour Esther,

      Ton podcast m’a fait penser à un pan de la littérature féministe qui s’intéresse aux problèmes d’obésité et de troubles du comportement alimentaire déclenchés par les structures sociales du genre. Du coup, peut-être que tu connais déjà, mais le cas échéant je me permets de te recommander Susie Orbach, Fat is a Feminist Issue, qui est une édifiante lecture sur le sujet.
      Sinon je suis plus familière de ta chaîne YouTube que de ton programme de coaching, mais j’apprécie l’énergie que tu dévoues à tes idées et projets 🙂
      A bientôt,

    7. Zoe

      Bonjour Esther,
      Merci pour ton podcast. J’arrive assez facilement à me dire de ne pas manger quand j’ai faim. Par contre j’ai du mal avec l’idée de bannir certains aliments ou de me dire que je mangerai un cookie dans 3jours. De prendre la décision qu’à partir de maintenant je ne mange plus de produits industriels ou de chips cela me semble difficile. Et pareil pour me dire de ne manger que ce qui me nourrit (le coca zero c’est si agréable!).
      Bref j’ai encore un peu de chemin.. Je me suis dit que j’allais essayer une semaine, mais j’ai peur qu’un échec me démoralise.

    8. Virginie

      Bonjour Esther et encore grandement merci pour tes contenus ! Tu me rends accro aux podcasts 😄
      Dans cet épisode, que j’ai adoré, il y a un élément dont je ne suis pas sure avoir entendu parler. Ou bien c’est mon « noeud » et il faut que je le décortique moi même. Il s’agit du plaisir. J’y pense depuis l’anecdote des macarons. Si on enlève le stress, l’ennui, le besoin de réconfort, etc, il reste encore ce plaisir immédiat que peut nous procurer ce que l’on mange. C’est une façon de se faire plaisir comme aller au cinéma, faire une balade, ou jouer avec des amis. Il m’arrive souvent de me surprendre à penser « tiens, j’ai envie de me faire plaisir, je vais me faire des cookies ». Et bien sûr j’en mange plusieurs parce que c’est trop bon. Et rien que d’en parler je salive. Hahaha
      S’agit-il uniquement de trouver (et d’avoir un minimum de volonté) pour s’orienter vers d’autres plaisirs ?
      J’espère être aussi claire que toi afin de me faire comprendre, et l’air de rien j’ai l’impression d’avoir répondu à ma remarque 😉
      A très bientôt 💜

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *