#37 – L’égo




Ressources / Aller plus loin

  • Les ouvrages d’Edckhart Tolle.
  • S’inscrire à mon programme de coaching en ligne “Connaissance de soi”:


    Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

    6 commentaires

    1. Thylenne

      Merci pour ce podcast, personnellement ça ne m’a pas semblé perché, mais très juste ! Pour les gens comme moi qui ont très peur d’être jugé dans tout ce qu’ils disent, font, aiment, et qui ont peur d’être rejeté pour tout ça, ça a tout un sens de prendre conscience que toutes ces choses-là ne sont pas nous, et qu’on peut quand même être aimé même si on aime ce que la majorité des gens n’aiment pas et qu’on a des fois des attitudes que les gens trouvent “bizarres” ! Je connais bien ce mode de survie qu’on prend pour défendre des choses qui nous tiennent à coeur au point d’avoir des réactions disproportionnées ^^”. Maintenant, je trouve que c’est ça qui est le plus dur, réussir à désamorcer ce truc, jusqu’à réussir totalement à ne plus avoir la pensée de départ qui nous dit que nous sommes notre ombre, pour reprendre ton idée.
      Merci pour mettre à disposition de tout le monde ces leçons de vie ! 😉
      Je te souhaite une excellente journée et à vendredi prochain pour le prochain podcast !

    2. J’ai beaucoup aimé ce podcast, notamment parce qu’il permet de déconstruire un peu les mythes autour de l’égo, cette chose terrible qu’il ne faut pas posséder en trop grande quantité au risque de ne plus passer les portes et que tout le monde nous déteste…
      Comme tu le reconnais toi-même c’est très difficile de prendre de la distance face à des éléments que l’on perçoit comme constitutifs de notre identité. En écoutant ce podcast j’ai réalisé que l’on m’avait toujours décrite comme une personne sensible, voire hypersensible et que peu à peu ces adjectifs avaient forgé une partie de mon identité. La sensibilité était aussi évoquée et comprise en opposition à la force, j’étais donc sensible et manquait de force, preuve en étaient ces larmes qui me venaient rapidement aux yeux. En grandissant j’ai commencé à également m’auto-définir comme quelqu’un s’attachant à la justice et capable de beaucoup d’empathie vis-à-vis des autres, des valeurs reconnues généralement comme assez nobles et valorisées. Dans mon cas cela me condui(sai)t à par exemple pleurer lorsque j’évoque des sujets durs, comme par exemple le racisme qui est la cause quotidienne de la souffrance et de la mort de centaines voire milliers de personnes; ici le potentiel manque de réaction de mon interlocut-rice-eur va me pousser à je crois d’une part utiliser les larmes pour tenter de faire partager la souffrance que j’éprouve et que l’autre devrait selon moi ressentir face à ces injustices, mais également comme une forme de témoignage que j’ai l’impression de faire au victime, leur disant “j’entends votre souffrance, je souffre avec vous.”. Ces larmes, cette souffrance non feinte, viennent renforcer mon égo dans l’idée que je suis sensible, je me bats contre l’injustice, j’ai beaucoup d’empathie et me renvoie par la même une image assez positive de moi-même puisque je peux me targuer d’être foncièrement “humaine” et même imaginer que cela fait de moi une “bonne personne”.
      Ce besoin de témoigner un engagement émotionnel face à des sujets qui me touchent me semble aussi venir d’une peur que j’ai d’un jour me retrouver de l’autre côté de la barrière, de perdre ces valeurs, de perdre mon identité, de me perdre. J’ai la hantise d’un jour découvrir que ces valeurs que je pensais inébranlables puissent disparaître et m’amener à faire des choses ou cautionner des comportements qu’à l’heure actuelle je considère comme condamnables.
      Un long commentaire mais je me disais que ce serait intéressant de te partager le cheminement de pensées que peuvent éveiller tes podcasts.

      Bonne fin de week-end :*

    3. Pingback: #38 – Être une bonne personne – Se Sentir Bien

    4. Elisa

      J’ai apprécié ce podcast qui illustre la manière dont beaucoup de nos conflits ont pour racine cachée l’intérêt de nos égos, et en même temps je trouve qu’il ne traite qu’une seule facette de la notion, et qu’il y a plus de choses à explorer sur l’égo que la partie conflictuelle qui nous sépare des autres et de nous même… Je n’y ai pas énormément réfléchi mais c’est une impression que j’ai.
      Merci tout de même pour ce podcast qui remet bien les choses à leur place 🙂

    5. Barb

      HUM très intéressant ça m’a permis de découvrir Les webinaires de E tolle avec Oprah !
      Pour reprendre ton allégorie du miroir ça restera une vision tronquée et interprétée par notre pensée donc notre ego , on élargit notre champ de vision, on l’améliore ok , mais on reste quand même “coincé” dans l’ego. J’ai un peu du mal donc à voir comment cette version là serait + nous même, et en écoutant un des webinaires , je me suis beaucoup reconnu dans ce que Tolle a dit à un moment , à savoir que l’égo va s’emparer Les choses positives car il est dans la comparaison. Personnellement ca m’arrive , j’ai eu depuis qq années remis en cause pas mal de choses : l’alimentation ( passée vegane) , Le surremballage, la surconsommation , Le bénévolat etc je pensais ainsi me rapprocher plus de ce que je suis mais pourtant mon ego/estime de moi s’est nourri de ça et je me sens vite attaquée quand me parle du soja , j’ai des tendances moralisatrices avec des amis accros aux shopping etc
      Ce côté” melle je sais tout /agressive” insupportable me poursuit, pour mon mec c’est l’inverse il a peu d’estime de lui et malgré toutes ses réalisation , il a tjs un sentiment de non légitimité ( pcq cnest tjs l’image qu’il a de Lui)
      Pour tolle la solution si j’ai bien compris réside en l’expérience de la dissolution de l’ego pour se rendre compte que nous somme tous en essence la même chose et cesser la comparaison, j’ai compris intellectuellement mais mon ego freine des deux pieds .
      Je pars essayer de méditer , en général mes pensées me laissent respirer 3 secondes haha

    6. Pingback: #39 – La petite voix – Se Sentir Bien

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *