#46 – Les personnes/relations toxiques

Le programme tel qu’il était proposé lors de la sortie de cet épisode, n’est plus disponible. Il a été remplacé par un programme de coaching en ligne de groupe: Cliquez ici pour plus de détails.

10 commentaires

  1. popinthewd

    Merci beaucoup pour ce podcast (dont le thème m’intéresse énormément, et que j’attendais donc avec impatience), merci pour tous les outils et exemples que tu proposes qui sont toujours aussi pertinents. Très bonne continuation pour tes podcasts et tes vidéos qui sont (encore et toujours) très intéressants et de qualité !!!

  2. lili

    Ce serait intéressant d’approfondir le thème du pardon, surtout quand il y a eu beaucoup de souffrance. Je pense notamment au lien avec un parent toxique. Il me manque personnellement cette partie et ça me tient à coeur d’y arriver 😉 Merci

    1. Mikado

      La question du pardon est abordé dans “Parents toxiques, comment échapper à leur emprise” de Susan Forward, si ça peut aider…
      Sa réponse est libératrice et permet d’en finir avec la culpabilité.

  3. mosaicoole

    Merci pour ce podcast,
    Mais si on s’identifie comme une personne toxique, parce qu’on a tendance à être pessimiste, doit-on simplement accepter de s’éloigner de la personne “polluée” ?
    en écoutant le podcast “être une bonne personne”, c’est ce que vous semblez dire, on doit rester soi meme

  4. Margaux

    Le problème est que, dans mon cas, je ne suis même plus sûre du fait que ma personne toxique soit bien intentionnée, je ne suis même plus sûre qu’elle m’aime, et moi je l’aime et c’est douloureux…

    1. Esther

      C’est normal que tu aies cette non certitude. Cela ne veux pas dire que ce n’est pas le cas. Je comprends. N’hésite pas à te faire aider par un psychologue pour faire le point sur la situation. Cela peut d´bloquer beaucoup de choses.

  5. Lucie

    Salut Esther, j’aime beaucoup ce que tu fais et tes réflexions!
    Mais je t’avoue que y a un truc que je comprends pas et que j’arrive pas à résoudre depuis pas mal de temps et tienne parles aussi!
    Tu donnes l’exemple de ta maman qui te dit que si tu quittes ta secte elle ne pourra plus te parler et que tu avais ressenti ça comme le fait de ne plus pouvoir être toi même.
    Dans ton autre podcast sur les relations (#84) tu dis qu’il faut parler de ses limites typiquement « si il y a de la drogue à la soirée, je serai pas énervée mais je partirai », est-ce que ta maman n’a au final pas seulement exprimé ses limites à elle ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *