#56 – Apprendre à donner


Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 56ème épisode nous allons parler de l’importance de donner.

C’est un sujet qui m’a été inspiré par mon quotidien et par les questions que je reçois régulièrement, notamment par un email qui m’a été envoyé par une personne qui tient un blog sur l’alimentation. Ce blog est assez récent et parle de comment équilibrer son alimentation au quotidien et comment rendre cela facile et pratique à l’échelle de la famille, comment organiser ses semaines, on sait tous que c’est parfois compliqué, nous avons tous des vies bien remplies, que l’on aimerait manger bio, local et à prix abordable.

Je garde son blog secret parce que c’était un email privé, ne sachant pas si cette personne est à l’aise pour que je parle d’elle publiquement mais voilà en substance son message :

Comment faire pour savoir où est la limite entre ce que je peux donner gratuitement (en terme de contenus) et ce que je devrais propose en terme de contenus payant ?

C’est une peur assez légitime et répandue chez les créateurs de contenus, elle a peur que si elle donne accès à trop de contenu gratuit, que les personnes qui la suivent n’aient plus de raisons d’acheter, de venir payer un produit ou un service parce que toute l’information serait déjà disponible sur le blog gratuitement et les personnes ont le résultat qu’ils cherchent grâce au contenu gratuit. Ils n’auraient plus de raison d’acheter les produits payants.

Cela vient de la peur qui est de donner trop, si l’on donne trop on risque de manquer nous-mêmes et de ne pas recevoir assez en retour. Il y a plusieurs choses derrière ça, il y a la peur de ne pas recevoir et la peur qui se cache derrière c’est : ” est-ce que tu donnes dans le but de recevoir ? “. Nous en avions déjà parlé dans plusieurs podcasts notamment dans celui sur La fausse générosité. C’est une volonté cachée que l’autre ne pense pas que l’on soit avare de notre temps et de notre énergie, comme par exemple pour aller à un anniversaire auquel nous n’avons aucune envie d’aller. Nous n’avons pas envie que l’autre en face se sentent mal et nous en veuille, nous ne le faisons pas du tout par générosité, c’est pour nous qu’on le fait

La question à se poser lorsque l’on a peur de donner c’est : ” Pourquoi donne-t-on à la base ? Pourquoi as-t-on décidé de donner de notre temps et de notre énergie ? “. Je vous donnais l’exemple du blog parce que c’est quelque chose que je connais donc c’est quelque chose sur lequel je peux rebondir mais cela s’applique dans de nombreuses situations : pour aller aider des amis à déménager, pour donner de l’argent à une association qui aident des sans abris, donner de son temps à la mairie de sa ville pour faire des tâches quelconques, donner de son temps bénévolement dans l’école de son village, donner des ressources quelles quelles soient en terme de temps et d’énergie. La question à se poser c’est : ” pourquoi donne-t-on et quelle est l’importance de donner vraiment et sincèrement ? “ Parce que si l’on donne dans le but d’avoir un retour, nous avons de bonnes chances pour de pas être dans une bonne démarche et une énergie qui soit positive et qui nous fasse nous sentir bien.

L’idées est que lorsque l’on donne, on reçoit en retour la satisfaction d’avoir donné, c’est un plaisir en soi et il y a un verset de la Bible qui en parle d’ailleurs. Je ne sais pas si vous connaissez mon éducation, mais je vais vous en parlais brièvement si ce n’est pas le cas mais j’ai été bercé par la Bible durant mon enfance, et c’est quelque chose qui est très ancré en moi d’avoir plus de plaisir à donner qu’à recevoir. Bien que je ne sois pas croyante et que je ne crois pas aux écrits bibliques, c’est quelque chose que j’ai entendu toute mon enfance et qui résonne en moi, j’aime beaucoup c’est phrase là.

C’est un truc que j’ai entendu toute ma vie mais c’est effectivement vrai de dire que même si je ne suis pas croyante je ne crois pas aux écrits bibliques. Vous donnez dans un but de vous sentir bien, donc vous même l’action de donner vous fait du bien, comme par exemple lorsque vous écrivez sur votre blog, vous donnez de votre temps, idem pour vos amis vous les aider à déménager, vous le faites parce que cela vous fait plaisir de le faire, cela vous fait plaisir d’être là pour eux, c’est la personne que vous décidez d’être, cette personne qui est là pour ses amis dans les coups durs, celle qui est train de prendre de son temps pour écrire sur un blog parce que c’est un sujet qui vous passionne, parce que c’est quelque chose que vous avez envie de donner.

La question de recevoir à ce moment là n’est pas présente. Vous le faites vraiment pour vous, parce que vous en avez envie et il n’y a pas de mal à vouloir un retour sur investissement. Il n’y a pas de mal à avoir envie de pouvoir vivre de son blog, et de ne pas le faire uniquement gratuitement et d’être honnête envers soi-même et de se dire : ” j’aime ça, j’aimerais bien pouvoir en vivre “, mais cela n’interfère pas avec le fait de donner, il ne faut pas s’empêcher de donner par peur de ne recevoir assez, de se dire : ” est-ce que je donne parce que j’en ai vraiment envie ? “.

Vous allez voir que dès lors que vous vous poserez cette question, vous allez vite vous recentrer sur ce qui est vraiment important pour vous. Nous avons tous des sujets sur lesquels on adore donner, nous avons tous des domaines sur lesquels il est difficile de donner alors que cela nous fait vraiment très plaisir. Par exemple si vous vous êtes très fort en terme d’organisation et que votre amie organise son mariage, je vous propose de lui apporter votre aide, vous le faites de bon coeur et vous êtes très heureux d’avoir pu lui enlever une épine du pied. Je ne pourrais jamais faire ça personnellement mais j’ai conscience qu’il y a des personnes qui adorent ça naturellement. Dans cet exemple il est question de donner de votre temps, et la question du retour ne va même pas se poser. Si votre amie décide de vous donner un peu d’argent en compensation, ou de vous faire un beau cadeau… Vous ne le faites pas pour ça, mais très souvent ce qu’il va se passer c’est que vous allez avoir un retour, soit cette personne va vous faire un cadeau ou vous renvoyer l’ascenseur à sa manière. La question à se poser est : ” pourquoi vous donnez “ et est-ce que vous êtes OK avec cette raison ?

Est-ce que vous donnez parce que vous n’avez pas envie que votre amie se vexe mais au fond de vous vous n’avez pas du tout envie de le faire. Etes-vous d’accord avec cette raison, est-ce qu’elle vous convient ? Est-ce qu’elle correspond à vos valeurs ? Est-ce que vous voulez que cette personne là ? C’est à vous de vous poser cette question. Pour en revenir à l’exemple de donner dans le cadre d’un blog, derrière cela se cache la peur que l’autre pense du mal de nous, que l’on fasse un faux pas social, ou de donner trop au point que l’on s’enlève quelque chose. Or ce n’est pas vrai, en tout cas à l’échelle locale.

Il existe différents courants au sein même du développement personnel, et vous trouverez des personnes qui vous diront que l’argent et les ressources sont illimitées. Je ne suis pas totalement d’accord avec cela. Il y a quand même une économie qui existe, bien que cela puisse être vrai à l’échelle locale, c’est à dire que ce n’est pas vrai que l’argent est illimité, il y a une somme d’argent limitée qui est en circulation dans le monde. Ce n’est pas parce que vous vous donnez que vous allez perdre quelque chose, au contraire vous pouvez donner beaucoup autour de vous et déjà le faire sans avoir la volonté de recevoir mais surtout vous mettre finalement dans une position qui va vous permettre de recevoir. Pour moi le fait de donner c’est un peu comme un robinet, c’est comme si vous aviez un tuyau et que si vous fermez les vannes pour ne pas donner. Cela signifie que vous allez aussi fermer les vannes pour recevoir également. Moins vous donnez, moins vous allez recevoir, ce n’est pas juste parce que la vie c’est donnant donnant. Ce n’est pas juste cela, c’est aussi que vous n’allez pas vous mettre dans les prédispositions mentales pour recevoir. Si vous vous dites constamment : ” oui mais si je donne de mon temps j’aime me faire avoir “, si vous avez des pensées comme cela, si vous pensez de manière négative face à cela, le fait de vous dire : ” si je donne je vais me faire avoir “ ou ” je vais être le seul imbécile qui a fait ça ” vous allez vous mettre dans un dans un système de pensée qui va faire que vous n’allez pas pouvoir recevoir (parce que vous savez que l’on a notre biais de confirmation).

Si l’on pense des choses négatives, nous allons passer notre temps à les confirmer, si vous pensez que le monde est terrible, que tout le monde est avare, que tout le monde essaie de vous volez… Je connais des personnes qui pensent que tout le monde essaie de les arnaquer. Eh bien on va voir le monde par ce prisme là et vous n’allez pas être en position de  recevoir, alors que si vous voyez les choses avec un biais positif, sachant que ce n’est pas la réalité parce qu’il y a du bon et du mauvais dans le monde.

Et si vous décidez de regarder les choses avec un biais positif, vous allez être plus à même de recevoir.

Vous allez remarquer les situations où vous avez la possibilité de recevoir à votre tour.

Dans le cadre d’un blog, le conseil que je donnerais c’est de vous poser la question en ces terme : ” est-ce que j’ai envie de partager ? Est-ce que le format s’y prête ? Est-ce que c’est possible de partager ? ” et de ne rien retenir en ayant peur de gâcher votre potentiel et de ne rien avoir de plus à dire en payant. Dites vous également que la personne qui va venir vers vous pour avoir votre service c’est parce qu’elle cherche autre chose, ce n’est pas qu’elle n’a pas eu l’information, parce que sur votre blog vous n’allez rien inventer, ce que l’on fait tous c’est reformuler de l’information de manière différente. Peut-être que vous avez inventé quelque chose mais peut-être l’avez-vous déjà donné sous une autre forme sur votre blog en accès gratuit, il se peut que ce que vous délivré apparaisse déjà quelque part sous une autre forme dans un livre déjà en circulation. La personne qui vient vous voir ce qu’elle veut c’est un service plus concis. C’est quelque chose de plus organisé. Ce n’est pas d’avoir quelque chose de fondamentalement nouveau. L’important pour vous va être de ne pas avoir peur de cela et ne pas avoir peur que si vous donnez trop, vous n’allez plus jamais pouvoir recevoir en retour, que vous allez vous-même perdre quelque chose parce que ce n’est pas la réalité. Je sais que c’est contre-intuitif.

C’est comme avoir l’impression que si l’on donne 2 euros à quelqu’un eh bien c’est 2 euros que l’on a plus, eh bien c’est faux, vous allez recevoir en retour la satisfaction d’avoir donné.

Si vous le faites parce que vous êtes super content de donner 2 ans euros, c’est quelque chose que vous recevez et qui vous remplit pleinement. Et en plus vous allez voir le monde par ce biais positif, il est tout à fait possible qu’il y ait des gens qui donnent de l’argent à des SDF, il est tout à fait possible de vivre dans un monde où les échanges sont possibles, où l’échange d’argent est possible, où je donne de l’argent puisque c’est le premier truc qui m’est venu donner quelque chose.

Voir la vie par un biais positif va faire que vous allez ouvrir votre robinet, vous allez ouvrir les vannes et vous allez pouvoir voir des choses qui peuvent en rentrer également. C’est quelque chose qui est souvent énoncé dans le pan du développement personnel qui s’intéresse à la loi d’attraction, que l’on reçoit ce que l’on donne. Je ne pense pas que ce soit pour des raisons complètement ésotériques, mais je pense que c’est vraiment juste une question de biais de confirmation. C’est une question de positionnement que l’on adopte.

Si l’on ne s’autorise pas à donner, si l’on passe notre temps à avoir peur, si nous avons autant peur de manquer et de ne pas recevoir assez, nous allons avoir dans notre environnement que des choses qui confirment cela.

Si j’ai peur que tout le monde m’arnaque eh bien je vais faire un biais de confirmation dans ma vie, et je vais finir par remarquer à chaque fois qu’effectivement j’ai acheté quelque chose plus cher que ce que j’aurais pu avoir. Je vais le voir sous le biais de cette arnaque alors que dans une autre situation j’aurais tout à fait pu voir les choses différemment.

Je vais vous donner un autre exemple. J’ai eu ce débat il y a quelques années avec quelqu’un, si je suis sur l’autoroute, je n’ai pas de problème à acheter une bouteille d’eau à 4 euros, un 15 aout ou en plein milieu de la nuit. A ce moment là ce que j’achète à ce moment là ce n’est pas de l’eau d’Evian. A ce moment là si j’ai un biais de négativité qui me permettent de me dire : ” ces autoroutes arnaquent bien les gens tout de même ! “.

Sauf que comme je n’ai pas choisi de voir le monde de cette manière là, je me dis j’ai quand même bien de la chance d’être en France et de me dire qu’un 15 août en plein milieu de la nuit, je suis capable de trouver de l’eau sur l’autoroute et je suis heureuse de payer ce service qui est le fait d’avoir une bouteille d’eau et de payer la personne a la caisse qui travaille de nuit un jour férié. Je suis contente de pouvoir payer ce service là et j’ai conscience qu’à ce moment là je ne paie pas juste la bouteille d’eau qui vaut peut-être un euro, mais je paie également le service ajouté. Je suis ravi de pouvoir le payer, je ne le vois pas comme quelque chose qui sort de moi et qui ne reviendra pas mais je le vois comme quelque chose que je reçois, je cette chose positive qui est que je peux avoir de l’eau à 15 août en pleine nuit et c’est génial.

Et puis je me sens heureuse de ça. Vous voyez ? C’est une question de positionnement et de choix de pensées. Evidemment, je vous donne un exemple très concret, ça ne vous empêche pas de choisir des positionnements qui sont en lien avec vos valeurs. Si vous trouvez que pour votre système de valeurs, c’est complètement inadmissible que les bouteilles d’eau soient 4 euros eh bien c’est votre choix.

C’est juste un exemple ce que je veux vous donner là mais s’empêcher de donner c’est aussi s’empêcher de recevoir et c’est très important de bien comprendre cette information. A partir du moment où on n’a plus peur de perdre en donnant enfin on va pouvoir donner généreusement.

Pas dans une volonté de recevoir en retour mais vraiment donner parce que nous sommes dans notre voie qui nous parle, là où nous sommes bien, là où on va pouvoir donner généreusement sans rien attendre en retour.

C’est un bonheur immense et c’est vraiment quelque chose que j’ai envie de partager ici et de vous encourager à faire que ce soit dans votre activité professionnelle, dans vos relations avec les autres, dans votre blog si vous avez un blog, mais dans la vie de manière générale c’est à dire de décider de ne pas avoir peur de donner et de le faire de manière généreuse.

Donner dans le cadre du coaching en développement personnel

Très souvent on me fait des remarques par rapport à mon activité, on me demande si je n’ai pas peur que des personnes exigent le remboursement, que des personnes profitent de moi pour avoir une séance gratuite et qu’en réalité ils n’ont pas du tout l’intention de faire du coaching avec moi. On me demande souvent si je n’ai pas peur de perdre quelque chose dans mon activité, et en réalité pas du tout parce que je ne conçois pas les choses de cette manière. Et quand bien même la personne aurait cette intention là de se dire : ” tiens je vais acheter un produit puis après je demande un remboursement, je me fais rembourser un produit “, si cette personne arrive à moi avec cette intention, je me dis que quelque part j’ai du mal faire mon travail à un moment donné parce si mes podcasts ne l’ont pas aidé à avoir un positionnement plus positive envers la vie, c’est un peu problématique. Ma volonté c’est que les personnes se sentent bien et soient dans un état d’esprit plus positif.

Et quand bien même, ce raisonnement ne m’enlève absolument rien, c’est juste un choix d’état d’esprit.

Je n’ai rien à perdre à ce que quelqu’un télécharge un contenu qui serait payant, en l’occurrence je n’ai pas de document payant mais ça a été le cas par le passé, mais je télécharge un document payant et qui l’a téléchargé et finalement on n’est pas satisfait et me demande d’être remboursé alors qu’en réalité elle n’avait jamais l’intention de payer le contenu, cela ne m’enlève rien, c’est plutôt à la personne que cela enlève parce qu’elle est dans un état d’esprit négatif et de manque.

Et c’est ça que j’ai envie de vous transmettre comme message ici aujourd’hui, c’est de ne pas être dans cet état d’esprit de manque parce que si vous pensez que vous allez créer manque, alors que si vous pensez abondance, vous allez créer abondance, là ça sonne très loi de l’attraction j’en suis désolé mais je n’ai pas de meilleur mot pour expliquer ça. Vous expliquez tout simplement par des raisons pragmatiques qui sont votre état d’esprit, la façon dont vous choisissez le biais et le prisme par lequel vous choisissez de voir le monde.

Je sais que beaucoup de gens disent : ” oui mais ce n’est pas très pragmatique de voir le monde toujours à travers un biais positif  “, en disant cela vous voyez avec un biais négatif et vous avez l’impression d’être pragmatique et de voir la réalité alors que malheureusement nous n’avons pas accès à la totalité de la réalité, parce que nous sommes des êtres humains et que toutes les circonstances autour de nous, nous les voyons au travers du prisme de nos pensées et de fait c’est biaisé et de fait nous avons un certain positionnement. Vous pouvez décider d’avoir un positionnement positif et de donner volontiers et par la même occasion vous vous autorisez à recevoir même si vous ne le faites pas du tout dans cet objectif là au départ.

Mais voilà vous vous autorisez à voir les choses de manière positives.

Je vais m’arrêter là pour cet épisode je vous embrasse, je vous souhaite une excellente semaine, un excellent week end et je vous dis vendredi prochain !


Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *