#58 – Le perfectionnisme


Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 58ème épisode nous allons parler de perfectionnisme.

C’est un sujet qui revient très souvent, notamment lorsque que suis en coaching avec quelqu’un, la personne me dit : ” non mais tu comprends, je ne me lance par pour le moment parce que je suis perfectionniste “, c’est quelque chose d’extrêmement bloquant, et j’ai envie de vous expliquer pourquoi c’est le cas aujourd’hui, bien que vous devez avoir une idée, et de vous permettre de vous défaire de cela si vous êtes vous-même bloqué par le perfectionnisme, tout en gardant vos valeurs et ce qui est important pour vous, si vous êtes perfectionniste c’est pour une raison spécifique, il y a des choses qu’il est important pour vous de bien faire et il va falloir essayer de déterminer quoi.

Si je regarde sur Google quelle est la définition du mot ” perfectionnisme “, la première qui arrive dans les résultats c’est celle de Wikipédia et qui dit : ” le perfectionnisme en psychologie consiste à se comporter comme si la perfection pouvait et devait être atteinte. Sous sa forme extrême et pathologique, le perfectionniste considère tout imperfections comme inacceptable “.

Je ne sais pas pour vous, mais lorsque personnellement dans mon passé, je me décrivais comme quelqu’un de perfectionniste, je n’acceptais pas l’imperfection et pourtant je n’avais pas l’impression d’être dans un cas pathologique. Ma définition du perfectionnisme et là où cela peut être problématique va être lorsque nous n’allons pas accepter d’être en mesure de remarquer une imperfection et que cela soit OK. A partir du moment où l’on remarque où il y a une imperfection, nous aurons une envie irrépressible de la gommer. Il va falloir comprendre pour soi-même qu’à ce moment là, la perfection n’est pas atteignable et si l’on croit que c’est parfait en réalité ce n’est pas le cas, c’est juste que nous ne voyons pas les imperfections encore visibles, et c’est OK. Il s’agit aussi de dire que si l’on constate des imperfections, il n’est pas nécessaire de vouloir les gommer. Nous pouvons tout à fait accepter que notre travail, ou que quelque chose autour de nous ne soit pas parfait et que cela OK, et c’est à ce moment là que le perfectionnisme pose problème. Si pour nous ce n’est pas possible d’accepter notre imperfection et de supporter le fait que ce n’est pas forcément parfait et que ce n’est pas grave.

Je vais vous donner un exemple classique : vous recevez des amis ce soir et vous avez envie de faire à manger et vous savez que vous faites très bien le gâteau au chocolat, le problème c’est que ce week-end là vous avez du temps à passer avec vos enfants et ce que vous allez faire c’est tout faire pour leur consacrer le maximum de temps en étant stressant et en vous organisant malgré tout pour faire ce fameux gâteau au chocolat, même si vous n’avez pas le temps. Pour vous ce sera impossible de proposer une salade de fruits à vos invités, de vous dire qu’aujourd’hui vous n’avez pas le temps, que vous n’avez pas envie de consacrer du temps à faire cela, vous pourriez décider qu’il est plus important de passer du temps avec vos enfants plutôt que de faire ce gâteau au chocolat, et de vous dire que ce soir il y aura de la salade de fruit en dessert parce que ce sera moins long et plus facile à préparer. Si vous êtes perfectionniste sur cet aspect là, parce que je vous rappelle que l’on n’est pas perfectionniste sur tout mais si c’est le cas, vous allez vous rendre compte qu’il va vous être inenvisageable de ne pas faire ce gâteau parce que vous êtes capable de le faire et que c’est le meilleur dessert possible à faire ce soir là. Vous allez, vous allez absolument chercher à faire cela possible parce que pour vous c’est inenvisageable de faire autrement.

C’est à ce moment là que cela peut devenir bloquant, et je dirais même que si l’on va plus loin et que le moment venu vous faites le gâteau au chocolat et que vous avez fait de votre mieux bien que vous ayez eu pleins de choses à faire en même temps, et le gâteau au chocolat n’est pas cuit à la perfection comme vous savez que vous êtes capable de le faire, là vous n’allez pas vous sentir bien si vous êtes perfectionniste. Vous n’allez pas facilement vous dire que ce n’est pas grave qu’il ne soit pas parfait. Cela va vous préoccuper, vous allez vous dire que vous savez que vous en êtes capable, et que vous pouvez faire mieux et vous seriez même capable dans un cas extrême de tout recommencer à zéro, ou de ne pas le présenter et de trouver une autre solution.

Le problème se retrouve dans notre vie professionnelle et personnelle, dans des aspects importants de notre vie, où le perfectionnisme va nous empêcher d’aller plus loin et de faire les choses. Je coach un certain nombre de personne qui ont une activité sur Internet et qui vont me dire qu’elles ne savent pas faire des vidéos/ des podcasts/ un site Internet/ un compte Instagram parfaitement, elles me disent qu’elles ne sont pas webmaster de formation, qu’elles ne savent pas bien gérer la lumière et le son… Souvent ce qui est gênant, c’est qu’elles vont s’empêcher de faire les choses par peur de se lancer, par perfectionnisme. Je ne dis pas que c’est mauvais de vouloir que son contenu soit très bien, de vouloir que son site soit beau ou que son gâteau soit parfaitement cuit, là où c’est gênant c’est là où cela nous empêche de faire des choses plus importantes comme passer du temps avec ses enfants ou se consacrer à son activité sur Internet. Là où cela va devenir intéressant c’est de se demander pourquoi nous sommes perfectionnistes ?

Ce que j’aurais envie de vous encourager à faire c’est de prendre tout les aspects de votre vie au global si vous considérez que vous êtes perfectionniste, de regarder ces différents aspects et de vous demandez pourquoi c’est si important, dans cette situation bien précise, pourquoi c’est si important pour vous que tout soit parfait ? Pourquoi c’est important pour vous qu’il n’y ait pas de défauts ? Par exemple vous allez vous rendre compte que c’est important pour vous que les vidéos soient bien éclairées et bien montées parce que vous avez un certain sens de l’esthétisme et que pour vous c’est important parce que vous trouvez que c’est profondément beau. Peut-être allez-vous vous apercevoir que pour vous c’est très important que les gâteaux soient parfaitement cuits parce que pour vous la gastronomie ou la pâtisserie a une valeur importante, cela vous suscite une émotion et vous trouvez cela profondément beau. Peut-être allez-vous vous apercevoir qu’à l’inverse que la vidéo ne soit pas bien éclairée, peut-être que la chose importante pour vous c’est que le message soit concis, et que pour vous ce sera plus important de travailler sur la concision du message c’est quelque chose d’important pour vous. En ce qui concerne l’histoire du gâteau au chocolat, peut-être allez-vous vous rendre compte que ce n’est pas tant qu’il soit bien cuit qui soit important mais c’est surtout que le gâteau soit bon et gourmand, et pas tellement qu’il soit bien cuit. Peut-être allez-vous vous apercevoir que ce qui vous dérange le plus, dans le fait que le gâteau ne soit pas très bien cuit, c’est que quelqu’un risque de vous dise : ” le gâteau manque un peu de cuisson “, et ce n’est pas tant ce que la personne vous dit qui est problématique mais c’est surtout ce que vous allez en penser à ce moment là et ce que vous donner comme sens à cela.

Demandez-vous si vous n’avez pas envie de mettre votre site en ligne ou votre vidéo en ligne, c’est parce que vous avez peut-être peur que quelqu’un vous dise que la lumière n’est pas parfaite, ou que le cadrage n’est pas optimal… Si ce sont ce genre de choses que vous vous dites, le problème n’est pas le perfectionnisme, ce n’est pas que vous avez besoin de perfection dans ce domaine là, mais c’est davantage une question d’image de vous. Cela se rapproche de la fausse générosité, très souvent nous sommes confrontés à un faux perfectionnisme/ à une fausse générosité, c’est le fait de ne pas vouloir que l’on nous fasse remarquer ce qui ne va pas sinon nous l’interpréterions et nous lui donnerions un sens beaucoup plus important que ce qu’il n’est vraiment. Si quelqu’un vous dit que le gâteau n’est pas cuit, il n’y a pas à y voir autre chose de plus profond que cela. Ce que vous vous racontez dans votre tête comme par exemple le fait de vous dire que vous êtes un mauvais hôte, que vous ne savez pas cuisinez et que je ne le respecte pas en lui proposant un gâteau trop cuit, il s’agit de vous et de votre brouhaha mental, si c’est de cela que vous avez peur et que c’est ce qui vous empêche de faire les choses, et que c’est pour cela que vous êtes perfectionniste, ce que je vous propose c’est de travailler sur votre brouhaha mental, de travailler sur les raisons qui font que vous avez peur de mal faire, pourquoi ce serait si grave que quelqu’un vous dise que vous n’êtes pas professionnel. La réalité c’est que vous allez vous rendre compte que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde et je pense que vous vous en êtes déjà aperçu. On ne se rend pas compte à quel point tout le monde ne sera pas d’accord avec nous, aussi parce que l’on côtoie des personnes qui nous ressemblent et qui ont des valeurs communes ce qui fait que l’on ne se rend pas forcément compte. On ne s’aperçoit pas à quel point pour certaines personnes, ce que l’on fait n’est pas parfait.

Pour vous donner un exemple personnel, mes podcasts ne sont pas parfaits, je n’ai pas envie qu’ils le soient et j’ai décidé de n’en avoir rien à faire pas parce que je n’accorde pas de valeur à un podcast très bien enregistré, avec une musique d’introduction et de fin mais parce que ce n’est pas important pour moi dans le partage que je fais ici. Ce qui est important pour moi ici c’est l’authenticité du message, ce n’est pas sa concision non plus, vous l’aurez remarqué car il m’arrive de répéter certaines choses d’un podcast à l’autre. Dans un même podcast je vais réexpliquer le même concept mais de façon différente, parce que pour moi ce qui est important pour moi c’est que le message soit clair et bien compris et qu’il soit authentique. Il est évident que les critiques que je risque de recevoir sur un autre aspect que cela ne vont pas être importantes pour moi. Il en va de même pour mes critiques internes ne vont pas être importantes pour moi si elles ne vont pas dans le sens des valeurs pour lesquelles j’accorde de l’importance. Pour en revenir à l’exemple que je donnais tout à l’heure, pour vous si c’est extrêmement important et beau de proposer un gâteau au chocolat ben réalisé et sucré parce que cela fait partie du partage que vous avez envie de proposer avec ces personnes là, en effet il n’y a aucun problème à tout mettre en oeuvre pour que le gâteau soit exactement comme vous le voulez, il en va de même pour moi en ce qui concerne un épisode que je serais tout à fait capable de réenregistrer si je ne le trouve pas authentique par exemple. Si je me dis que j’ai été perturbée pour une raison particulière qui fait que je ne suis pas à 100% authentique ou que je me suis auto-censurée, ou que je n’ai pas été assez claire… Si je le réenregistre c’est pour mi que je l’ai fait et non par peur que quelqu’un me fasse une quelconque remarque à ce sujet.

Cela va être important de se demander pourquoi on s’impose d’être parfait dans tel ou tel domaine, est-ce que c’est intrinsèquement beau pour vous. Je vous renvoie à l’épisode sur les valeurs et les besoins, les questions à se poser pour savoir si cela fait vraiment partie de vos valeurs, c’est de vous demander si vous trouvez cela profondément beau ? Pour certaines personnes il va être important d’avoir un intérieur esthétique, pas parce qu’ils craignent que quelqu’un leur fasse une critique à ce sujet mais parce que cela les touche que leur intérieur soit conforme à leur vision de l’esthétisme, et dans ce cas de figure c’est important que leur intérieur soit perfectionniste dans cette direction là parce que c’est quelque chose qui va aller dans le sens de leurs valeurs, est-ce que cela vous rapproche de la personne que vous êtes profondément et qui vous ramène vers le fait d’être plus heureux et plus vous sur le long terme. C’est intéressant de faire cette distinction. Tout le reste va vous ramener à votre brouhaha mental et à tout ce que vous pensez à propos de vous et à ce moment là il y a tout un travail à faire sur vos pensées et vos émotions, et je n’ai qu’à vous dire bienvenue, vous êtes au bon endroit parce que c’est ce que l’on fait ensemble ici, si vous ne savez pas comment je vous invite à réécouter les podcasts depuis le début.

Je vais m’arrêter là pour cet épisode parce que j’ai dit tout ce que j’avais à vous dire sur le sujet, je vous souhaite un excellent week-end, une excellente semaine et je vous dis à vendredi prochain !


Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

Un commentaire

  1. Anaïs

    Bonjour Esther,

    Je ne m’étais jamais définie comme perfectionniste car je ne me sens pas comme telle ayant tendance à ne pas finir un projet ou ne pas avoir de patience ou d’attention parfois mais avec ce que tu dis je me rends compte que je peux peut-être l’être…
    Je ne sais pas si c’est cela mais je suis perfectionniste avec moi-même, je ne supporte pas le moindre truc qui sort du “bien” selon moi, pareil pour mes fréquentations, pareil pour beaucoup d’aspects de ma vie. Et je sais d’où cela vient.
    Mais encore une fois pas sûre que ce soit du perfectionnisme car même si je n’arrive pas à me satisfaire pleinement de toutes ces choses, je ne fais pas forcément grand chose pour les améliorées. Soit car je sais que j’en demande trop voir de l’irréaliste (vis-à-vis de mes relations ou de mes conditions de vie), soit car je n’y crois pas ou je n’ai pas la motivation (quand il s’agit de moi).

    Bref, tu m’as encore donné à réfléchir. Merci beaucoup.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *