#61 – Apprendre des autres

Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 61ème épisode nous allons parler du fait d’apprendre des autres.

Aujourd’hui, nous allons parler du fait que l’on ne se construit pas seul, c’est quelque chose que j’ai appris à mes dépends parce que je ne sais pas si vous l’avez compris mais je suis un tempérament de guerrière, de battante, qui a parfois tendance à se mettre en travers de mon chemin, et à avoir ce côté un peu prétentieux malgré moi. Pas dans le sens où je me sentais supérieures aux autres, mais plutôt que je parvenais à me convaincre que j’allais y arriver à tout prix, il fallait que j’y arrive seule. Mais on se rend compte avec le temps que cette volonté de se de vouloir se débrouiller seule, eh bien on s’aperçoit vite que l’on n’arrive pas à grand chose.

Tout ce que l’on est en tant qu’individu, se construit par rapport à nos influences, la raison pour laquelle vous êtes en train d’écouter ce podcast c’est parce qu’à un moment donné, vous vous êtes fait influencé par quelqu’un de votre entourage qui vous a peut-être dit que ce podcast était vraiment bien, ou alors que vous me suiviez sur ma chaine YouTube, et je vous ai peut-être dit que ce serait vraiment génial que vous écoutiez mon podcast, un jour YouTube vous a peut-être proposé une vidéo sur un sujet sur lequel vous vous étiez déjà intéressé par le passé, peut-être en avez-vous entendu parlé à la radio, à la télé, par le biais d’un membre de votre famille… Vous êtes influencés et et nous sommes tous influencés, nous sommes tous le résultat de notre environnement, nous en avons parlé très tôt dans le podcast que l’on se forge par rapport à notre passé, qu’il nous construit et qu’une partie de notre système de valeurs, tout cela réuni fait que l’on est la personne que l’on est aujourd’hui. Même si aujourd’hui, nous avons le choix de garder ou non l’entièreté de cet héritage et de lui faire dire ce que l’on a envie et ce qui est génial lorsque l’on se rend compte de cela c’est que l’on peut dès à présent être la personne que l’on a envie d’être, indépendamment de notre héritage, mais nous avons malgré tout cette influence.

Quoi qu’il arrive, même le simple fait que vous vous intéressiez au développement personnel, dit quelque chose à propos de vous, sur les influences que vous avez dans votre environnement sur ce sur quoi vous vous intéressez. Le fait de prendre conscience de cela et de se rendre compte que l’on ne tient pas totalement les rênes, cela va être important parce que cela va pouvoir nous faire gagner en humilité et comprendre que tout ce que l’on crée, c’est quelque chose d’influencé par les autres.

Cette notion d’influence nous l’abordons souvent dans le domaine de l’art, de se dire que nous sommes constamment influencés, que l’on n’invente pas grand chose, que notre art, notre style et quoi que ce soit que l’on crée : musique, dessin, vidéo… qu’on le veuille ou non, que l’on en ait conscience ou nous, tout cela est le fruit de l’influence de notre environnement. C’est important de s’apercevoir que l’on ne se crée pas tout seul, il ne s’agit pas d’essayer de se débrouiller seul à tout prix, et de se dire : ” je ne veux pas me faire influencer “, de ne pas vouloir de l’influence et des conseils des autres, de l’énergie des autres. De se dire : ” je veux trouver des solutions et prendre des décisions seul comme un grand “, parce qu’en réalité cela va être quasiment impossible parce que l’on est influencé par l’entourage. Ce que j’ai envie de vous dire c’est plutôt de vous demandez, par quoi avez-vous envie de vous faire influencer ? Par qui ? Par quelles idées ? Par quoi ai-je envie de nourrir mon esprit ? Avec quoi ai-je envie de grandir ? Dans quelle direction ai-je envie d’aller ? Par extension cela va consister à apprendre des autres et à se faire influencer par les personnes qui ont réalisés les choses que l’on a envie de réaliser si l’on parle en terme d’objectifs, ou qui sont des personnes qui représentent les valeurs que l’on a envie de représenter, et qui aussi nos propres valeurs et se laisser influencer par notre extérieur et parce que l’on choisit. Il va s’agir de s’ouvrir aux autres et d’écouter les expériences des autres, ce qui les a amenés à penser ou à faire d’une certaine manière, il va s’agir d’écouter les autres en étant dans l’accueil et non dans le rejet.

Choisir ses influences

Très souvent, lorsque l’on entend des choses avec lesquelles nous ne sommes pas d’accords, nous allons avoir tendance à se dire : ” ça, je n’ai pas envie d’en entendre parler, je le rejette en bloc parce que je ne suis pas d’accord avec ça “. Ce que j’ai envie de vous inviter à faire ici, c’est plutôt de vous dire : ” le fait que quelqu’un me dise quelque chose, cela va m’influencer seulement si je le décide “, maintenant nous savons que les circonstances ne sont que des circonstances, ce qui fait que l’on devient la personne que l’on devient provient de nos actions et nos actions proviennent de nos pensées et bonne nouvelle : nos pensées, nous pouvons les choisir. Ce n’est pas parce que quelqu’un nous a dit tel ou tel chose que l’on est obligé d’agir ou d’adopter la pensée qu’il vient de nous proposer.

Je vous encourage à vous à écouter ce que les autres ont à dire, écouter leurs expériences et leurs avis, même si nous ne sommes pas du tout d’accord avec eux, même si on pense qu’ils sont misogynes… Est-ce que ce ne serait pas intéressant d’écouter quelqu’un qui aurait commis un meurtre par exemple ? Qui aurait commis un viol… Qu’est-ce que cette personne aurait à nous dire ? Qu’aurait-elle à nous apprendre ? Ecouter ne serait-ce que pour savoir ce qui est possible, et ne pas être dans sa petite bulle, où nous avons uniquement autour de nous des personnes qui pensent comme nous, des personnes qui auront le même avis que nous et qui vont nous influencer dans une seule direction. Il s’agit de ne pas avoir peur de se laisser influencer parce que l’on choisit et de ne pas avoir peur de s’ouvrir, souvent on a peur de s’ouvrir parce que l’on se dit que l’on ne veut pas être influencer par cela, on se dit que l’on ne veut pas ce genre d’idées dans notre esprit, alors qu’en réalité, nous avons le pouvoir de ne pas les adopter. Nous avons le pouvoir d’écouter et de ne pas adopter les idées des autres si nous ne sommes pas d’accord avec.

Il s’agit de se faire confiance là-dessus et de se dire que l’on peut écouter quelqu’un qui a des propos racistes, qui a des propos sexistes… et apprendre de son expérience, et de pourquoi cette personne en est venue à penser de cette manière, pourquoi a-t-il telles idées, de quelle manière cela s’est-il construit dans sa tête ? Il va s’agir de lui poser des questions et de vraiment essayer de comprendre ce qu’il pense, parce qu’en prenant l’habitude de faire cela, nous allons nous ouvrir un tout une multitude de possibilités et de choses différentes auquel nous ne sommes pas soumis dans notre quotidien. Dans notre quotidien, nous ne sommes influencés que par des personnes qui nous ressemblent, parce que le monde est fait de telle sorte que les personnes les plus proches de nous vont être les membres de notre famille qui sont des personnes qui ont évolués comme nous avec les mêmes valeurs et avec les mêmes habitudes et qui nous ressemblent d’une certaine manière, après cela va être notre environnement social au travail, dans les activités que l’on a au quotidien, et ces personnes vont nous ressembler d’une certaine manière sur leurs influences, sur ce qu’elles aiment faire, au niveau de leur croyances également, il va y avoir un type de vision politique dans la recherche, une autre dans les milieux artistiques… des visions parfois caricaturales dans les différents milieux parce que les personnes sont amenées à rester entres elles. Ce que j’ai envie de vous dire c’est de ne pas avoir peur d’apprendre des autres, d’aller vers des choses qui sont à l’opposé de vos croyances, juste pour apprendre, juste pour savoir, comprendre et voir ce qui existe et de choisir vos influences par la suite.

N’ayez pas peur de vous laisser influencer.

Souvent on se dit que si l’on en vient à se laisser influencer c’est que l’on a pas de caractère, je pense que c’est une réaction d’une personne qui ne se connait pas encore très bien et ce qui est tout à fait normal, nous avons tout à fait le droit de ne pas bien se connaitre et la plupart d’entre nous, la plupart des adultes ne se connaissent pas très bien parce que l’on est pas encouragé à cela. Nous allons donc avoir peur d’être influencé, il faut se dire que l’on choisit par qui l’on se fait influencer, et avoir conscience que l’on a des influences qu’on les choisisse ou non.

Être au contact de personnes différentes de nous

Comment faire pour rencontrer des personnes qui ne sont pas de notre milieu ?

Pour cela il existe une façon très simple de faire : lire des livres, il y a de nombreuses personnes qui écrivent et qui ne font pas parti de votre milieu social, qui ne font pas parti de votre groupe d’amis, de vos collègues… cela peut être une façon d’avoir accès au système de pensées des autres. L’idée derrière cela est de comprendre comment les autres pensent, c’est d’être confronté à une sorte de flot de pensées des autres, et de voir ce que les autres ont dans leur esprit et d’observer ce qu’ils ont dans leur esprit et quels résultats ils obtiennent dans leur vie. Il s’agit de voir quelles émotions cela crée chez eux et comment agissent-ils ? Le livre est une façon d’accéder aux pensées d’une personne et à son état d’esprit, de comprendre comment il pense, quelles sont ses croyances et sa vision du monde. Cela va être une façon très forte d’accéder à cela, le format du livre est souvent très détaillé et très construit.

Je parle de livres de philosophie, à visée de développement personnel, livres éducatifs, et cela concerne moins les récits, bien que les auteurs mettent beaucoup d’eux dans leurs histoires mais disons que cela va être un peu plus subtil, lorsque je vous disais d’apprendre de l’esprit de quelqu’un cela va être davantage à des livres de ce type auquel je vais penser, même si évidemment on apprend de la part des personnages en lisant une histoire qui a été construite par un auteur et qui a une vision. Ce qui va être intéressant c’est d’avoir accès au système de pensée de quelqu’un d’autre, c’est une force extraordinaire et une façon de rencontrer quelqu’un en quelque sorte, c’est une façon de se laisser inspirer par l’expérience et la vision des choses d’une autre personne. Souvent dans le livre nous avons accès à quelque chose de construit, de développé, de basé sur l’expérience personnelle, même dans le roman, il y a toujours une influence de part l’expérience personnelle de l’auteur. Dans les livres de développement personnel vous allez avoir du partage d’expériences personnelles, ce qui va vous donner accès à beaucoup de la part des autres.

L’autre façon d’accéder à l’esprit des autres, à leur connaissance et à leur influence, cela va être par le biais de contenus variés que vous allez pouvoir trouver sur Internet. Lorsque je parle de contenus je pense notamment aux contenus digitaux, je pense aux podcasts. C’est exactement ce que je fais dans ce podcast depuis le début, nous en sommes au moment où je vous parle à plus de 60 épisodes, je vous partage des idées, je vous partage ma vision des choses, il y a des visions que je vous partage dont je me suis approprié de la part d’autres personnes, nous nous laissons influencer perpétuellement, par celles que l’on a envie d’avoir et nous reconstruisons par la suite notre propre vision et sa propre expression de tout cela, c’est ce que je vous livre aujourd’hui.

En écoutant ce podcast depuis le début, vous êtes en train d’accepter de vous laisser influencer par mon esprit et par ce que j’ai à vous donner, et par ce que j’ai à vous proposer. Il y a peut-être des choses que vous avez entendus et que vous avez laissé de côté, vous vous êtes laissé influencer uniquement parce qui vous était utile, vous vous êtes peut-être dit que cette personne fait telle chose et moi aussi j’aimerais en faire autant, ou elle se sent de cette manière en agissant ainsi et j’aimerais en faire de même, que pense-t-elle pour agir ainsi, quelles sont ses pensées.

Voilà ce que l’on fait lorsque l’on consulte du contenu, c’est à dire que l’on accepte d’accéder à l’esprit de la personne et à son système de pensées, qu’il s’agisse d’un blog (de l’écrit), des podcasts (de l’audio) ou de la vidéo sur une plateforme sur YouTube ou Facebook. Cela va vouloir aussi dire, que si vous allez vouloir vous laisser influencer, d’apprendre de quelqu’un, il va falloir s’intéresser aux personnes qui ont réalisé ce que vous voulez réaliser dans votre vie, autrement dit : demander conseil pour comment monter sa pâtisserie vegan à votre grand oncle qui n’a jamais ouvert de pâtisserie de sa vie, ce n’est pas forcément une bonne idée, parce que cette personne va vous influencer avec son état d’esprit à elle, qui n’est pas l’était d’esprit qui a crée le résultat : ” je suis indépendant et j’ai crée ma pâtisserie vegan “, cela ne veut pas dire que vous allez vous laisser influencer uniquement par d’autres personnes qui ont mené le même projet que vous souhaitez lancer mais vous allez pouvoir vous laisser influencer par des personnes qui ont d’une certaine manière réalisé une partie de ce que vous voulez réaliser, qui ressemble d’une quelconque manière à ce que vous voulez faire, que ce soit dans les valeurs et dans les actions. Il va être à vous de décider quelles sont les influences que vous voulez prendre et quelles sont les choses que vous voulez laisser.

C’est exactement ce que vous faites lorsque vous allez en cours et que vous apprenez de quelqu’un, qu’il s’agisse de votre coach sportif, votre coach de vie… peu importe, c’est à dire que vous acceptez l’influence de quelqu’un, vous acceptez que la personne vous transmette des compétences, ou une vision du monde, une façon de penser, une façon d’allier des idées pour créer un résultat dans sa vie.

C’est ce que l’on fait lorsque l’on écoute un professeur depuis des années pour qu’il nous apprenne les mathématiques, ce que l’on fait c’est qu’on se laisse influencer par son esprit et par ce que lui connait, il en va de même lorsque l’on se fait influencer par un coach, on se dit que l’on veut que cette personne nous influence dans notre vie, nous acceptons qu’elle nous propose de nouvelles pensées, parce que c’est ce que fait un coach en substance, même un coach sportif d’ailleurs, il va avoir des compétences physiques mais il va également vous coacher sur votre mental et vous dire : ” tu vas pouvoir y arriver, tu peux le faire…”, il va vous motiver, il va vous proposer chez vous des pensées qui vont créer chez vous de la motivation, qui vont créer chez vous cette émotion de motivation. Le but va être de trouver ces influences, de les écouter et de ne pas en avoir peur, de ne pas avoir peur que cela dénature la personne que vous êtes. Vous avez le choix de vous laisser au non influencer et choisissez consciemment ces influences, plutôt que de vous laisser balader par différentes influences sans que vous en ayez conscience, prenez le temps de vous demander par quoi vous avez envie de vous laisser influencer, est-ce que cela vous convient de vous faire influencer par la télévision ? Est-ce cela me convient de me faire influencer par mon fil d’actualité Twitter ? Est-ce que cela me va de me faire influencer par telle ou telle personne dans ma vie qui me propose des pensées qui s’infiltrent dans mon esprit ? Suis-je capable de faire cette barrière ? Prenez le temps de vous poser la question et de prendre conscience de tout cela.

Vous êtes nécessairement influencé et en réalité c’est une bonne chose, cela va vous pousser vers l’avant parce qu’en réalité, seul avec notre cerveau en tant qu’être humain, sans l’influence des autres nous n’arrivons à rien, c’est une conviction personnelle que je vous partage là. Je pense qu’il y a très peu de personnes qui sont capables de créer quelque chose seul de toute pièce, sans la contribution même inconsciente la l’influence des autres. Je pense que nous avons besoin de l’influence des autres, de leurs conseils, de la motivation qu’ils peuvent nous transmettre, nous avons besoin de partager, nous avons besoin de pouvoir faire fructifier nos idées au contact des autres et nous avons besoin d’apprendre de notre environnement, d’apprendre de notre environnement pour pouvoir avancer et grandir.

Voilà pour cet épisode, je m’arrête là, si vous voulez commenter n’hésitez pas à laisser un commentaire dans l’article dédié au podcast, on se retrouve vendredi prochain pour le prochain épisode, je vous souhaite un excellent week-end et une excellente semaine !


Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *