#62 – Flots de pensées

Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 62ème épisode nous allons parler du flot de pensées.

Cet épisode est le premier épisode d’une série consacrée aux exercices d’écriture, vous savez que depuis le début de ce podcast, je vous parle beaucoup des flots de pensées, parce que c’est vraiment le point d’entrée aux exercices d’écriture, je vous parle beaucoup du fait d’écrire et j’y ai même consacré un épisode entier, qui est l’épisode 40 qui s’appelle simplement ” Ecrire “ qui vous explique pourquoi l’écriture est importante et qu’est-ce que cela va vous apporter d’écrire, que de juste parler, ou de réfléchir à une question. L’écriture est le coeur du travail que l’on peut faire lorsque l’on cherche à améliorer sa vie et à se comprendre, à mieux se connaitre et à réaliser des choses qui vont nous ressembler et faire que l’on va être épanoui dans notre vie. Dans cette série d’épisodes, j’ai décidé de consacré le premier au flot de pensées parce que pour moi c’est l’exercice qui va vous permettre d’accéder à votre état des lieux, de savoir où vous en êtes et de commencer l’observation et l’analyse de vos pensées.

Le deuxième exercice dont je vais vous parler dans l’épisode 63, il s’agit de l’exercice qui consiste à questionner votre intuition, on peut appeler cet exercice ” la lettre à son intuition “, l’objectif avec cet exercice c’est qu’une fois que l’on a appris à se connaitre, que l’on connait un peu ce qu’il se passe dans notre esprit, nos émotions etc… il s’agit de faire à partir de là, la distinction entre ce qui est de l’ordre de l’ego et ce qui est de l’ordre de l’intuition, donc distinguer notre nous véritable, ce qui nous correspond vraiment de cette identité qui a peur d’être abandonné, qui est notre ego qui essaie juste de nous maintenir en vie. Lorsque l’on va vouloir prendre des décisions pour l’avenir, cela va être intéressant de s’assurer que ce que l’on fait n’est pas basé sur l’ego mais sur qui l’on est vraiment, sinon nous aurons d’autres sources de souffrances qui risquent de surgir.

Le troisième épisode évoque l’exercice que l’on entame lorsque l’on a compris ce que l’on veut vraiment, en tout cas que l’on a une piste, tout du moins un point de départ et que l’on veut l’ancrer dans sa réalité, c’est à dire le mettre en action. L’exercice d’écriture qui va nous être utile va être la lettre d’intentions, le fait de poser et ancrer son intention dans sa réalité en se mettant en tête des pensées qui vont nous permettre d’évoluer et de créer les émotions qui vont nous permettre de mettre en place l’action que l’on a envie de créer dans notre vie.

Je vais vous proposer ces 3 épisodes à la suite les uns des autres, évidemment il existe de nombreux autres exercices d’écriture, je vous en propose au cours du podcast et je vous en proposerai encore à l’avenir, j’avais envie de faire ce point là parce que cela me permet de faire un résumé de tout les outils que je vous ai proposé depuis le début, ce qui est un bon point de départ pour se mettre en action dans ses exercices d’écriture au quotidien, je trouve que c’est le bon moment et j’ai très envie de le faire maintenant.

Les flots de pensées

C’est un exercice dont je vous parle très régulièrement depuis le début de ce podcast, c’est vrai que je n’ai jamais pris le temps de consacrer un épisode entier à cet exercice. Il permet de vous accéder à ce qu’il se passe dans votre esprit. Vous êtes là aujourd’hui dans votre vie, dans votre tête et nous avons tendance à s’identifier à son cerveau c’est à dire que nous pensons à certaines choses et nous nous identifions à nos pensées, il est très difficile d’analyser quelque chose si nous n’avons pas pris du recul, de la distance. L’exercice du flot de pensées va nous permettre de prendre de la hauteur.

Qu’est-ce que le flot de pensées ?

Il consiste à écrire sur papier, ou sur ordinateur tout ce qu’il nous passe par l’esprit, tout ce qu’il se passe dans notre tête à un instant T, que ce soit en faisant un choix délibéré de parler d’un sujet précis ou pas, de se mettre un point de départ ou non. Par exemple, vous rentrez du travail, vous avez eu une journée un peu difficile, vous avez eu une dispute au travail avec l’un de vos collègues, vous rentrez chez vous et vous faites un flot de pensées pour raconter ce qu’il s’est passé. Cela va être l’une des façons possibles pour se défaire de se brouhaha mental, de tout déposer sur papier. L’intérêt va vous donner accès à ce qu’il se passe dans votre esprit, vous allez naturellement vous exprimer et vous allez exprimez vos pensées et vos émotions vous allez pouvoir voir votre état d’esprit du moment, vous allez pouvoir accéder à ce que vous ressentez, parce que la plupart d’entre nous ne savons pas ce que nous ressentons : on pense que l’on est en colère alors que l’on est triste, ou l’on ne croit rien du tout en particulier, que tout va bien alors que l’on a de nombreuses résistances à des émotions qui sont présentes. Faire un flot de pensées va nous permettre d’exprimer tout cela. Rien que cela en soit, c’est un travail bénéfique, le simple fait d’exprimer. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est très bénéfique de pouvoir parler à un ami, à un psychologue… Parler sans même que la personne nous fasse un retour, cela est déjà très utile. C’est exactement ce que va nous permettre de faire le flot de pensées, cela va nous permettre de s’exprimer et de tout mettre sur papier.

La deuxième que cela va nous permettre de faire c’est d’observer. Il va s’agir de prendre de la hauteur, de comprendre quelles sont les pensées qui nous traversent l’esprit, quelles sont les émotions qui nous traversent, prendre conscience de cela. La plupart du temps on ne prend pas conscience de cela, et si vous mettez en place cet exercice, vous allez vous dire que ce n’est pas très étonnant que je ne me sente pas très bien vu les pensées négatives que j’ai en tête, au vu de tout le bullshit que je me raconte. Cela va vous permettre de prendre de la hauteur parce que nous ne sommes plus dans notre brouhaha mental, nous ne sommes plus en train de le vivre puisque nous l’avons sur papier devant nous. Nous avons des phrases et des mots qui sont posés sur papier et nous allons pouvoir les analyser.

Ce que l’on va pouvoir faire avec cela c’est d’une part : reconnaitre les pensées et les émotions, ensuite l’étape suivante va être d’accepter ces émotions, maintenant que nous y avons accès nous allons pouvoir constater comment l’on se sent et se dire : ” je suis OK avec ça “, cela fait partie de l’expérience humaine et c’est normal de ne pas se sentir bien tout le temps, ou au contraire se dire que l’on se sent super joyeux mais que cela nous cause de la culpabilité de se sentir aussi bien. Il s’agit d’observer ses émotions et de se les approprier. Nous avions fait un épisode sur comment accueillir les émotions, nous nous étions particulièrement penchés sur les émotions négatives à cette occasion mais cela est aussi vrai pour les émotions positives.

La complémentarité flot de pensées/ modèle de Brooke Castillo

Cet exercice va nous donner accès à tout cela, nous ne pourrions pas y avoir accès si nous réfléchissons au problème et que l’on ” pense à ce que l’on pense “, si on ne le pose pas sur papier, cela va être très difficile de prendre cette hauteur et de faire cette analyse. Nous allons pouvoir analyser notre flot de pensées avec des outils dont je vous parle ici et notamment le modèle de Brooke Castillo, qui est un outil qui va nous permettre d’avoir une grille de lecture sur ce que l’on est en train de penser et de ressentir. Vous allez voir que dans votre flot de pensées vous allez principalement parler de ce que vous pensez et de ce que vous ressentez, vous allez avoir l’impression de décrire les faits alors qu’en réalité vous allez surtout parler de vos émotions, de vos ressentis par rapport aux faits et de votre version des faits, autrement dit vos pensées. Dans votre analyse, vous allez pouvoir, avec l’aide du modèle de Brooke Castillo. Je vous renvoie au épisodes où je vous parle de ce modèle, cela va surtout être l’épisode n°3 : ” Pensées/ Emotions/ Actions “, mais aussi plusieurs autres épisodes où vous allez pouvoir vous rendre compte de ce qui crée les résultats que vous avez dans votre vie. Vous allez pouvoir comprendre les schémas que vous répétez, les choses que vous faites, et dans quelles situations vous vous trouvez actuellement grâce aux flots de pensées, vous allez pouvoir appliquer des outils et de vous rendre compte de cela.

Vous allez pouvoir vous rendre compte au fur et à mesure des jours et des semaines où vous allez mettre en place cet exercice, vous allez pouvoir vous apercevoir qu’il y a des thématiques qui reviennent, vous allez pouvoir voir qu’il y a certaines choses qui vous contrarie, il y a des choses dans votre esprit qui prennent beaucoup de place, vous allez aussi vous apercevoir qu’il y a des valeurs qui sont importantes à vos yeux, il y a des choses qui vous contrarient régulièrement et qui créent des émotions désagréables chez vous parce qu’il y a certaines valeurs importantes pour vous dont vous n’avez pas forcément conscience. Vous allez pouvoir également accéder à vos besoins, comprendre ce qui est important à vos yeux et ce qu’il l’est moins, qu’est-ce qui est nécessaire pour vous, qu’est-ce qui vous parait important, vous allez pouvoir faire la distinction entre besoin et valeurs, et tout cela va être rendu possible parce que vous allez pouvoir prendre de la hauteur.

Comment faire un flot de pensées en pratique ?

Comment implémenter cet exercice dans sa vie ? A quel moment de la journée il est préférable de le mettre en place ? Avec quelles intentions ? Comment s’y prend-on ?

Il y a plusieurs façons de s’y prendre, vous pouvez tout à faire en faire une routine quotidienne, si vous en faites une routine quotidienne, je vous encourage à le faire plutôt en fin de journée, plutôt que le matin. Le matin lorsque vous vous réveillez, vous avez dormi, votre cerveau était au repos, vous allez vous réveillez avec un esprit plutôt au calme en général, dans le pire des cas les rêves que vous avez eus, peut-être les deux ou trois choses que vous allez avoir à faire dans votre journée, vous allez avoir des peurs par rapport à votre journée liées aux choses que vous avez à faire. Votre flot de pensées va vous donner accès à cela. Ce n’est peut-être pas la chose qui va le mieux vous aider à vous connaitre, parce que ce que l’on cherche à faire avec un flot de pensées c’est de s’observer et d’apprendre à se connaitre, lorsque vous voulez apprendre à vous connaitre c’est comme quand vous voulez apprendre à connaitre quelqu’un, il faut converser avec lui, il faut lui consacrer du temps et l’écouter. L’objectif est de vous parler à un moment où vous êtes prédisposé à le faire. Si vous parlez à votre ami au réveil, il y a de bonnes chances pour qu’il ne soit pas dans les meilleures dispositions pour le faire et qu’il n’ait pas grand chose à vous dire, qu’il ne se lancera pas dans de grands discours philosophiques, une meilleure expression de toutes ses valeurs, de tout ce qu’il pense et de tout ce en quoi il croit.

Faire votre flot de pensées en fin de journée va vous donner accès à davantage de choses, vous allez voir que vos flots de pensées vont être plus nourris. Lorsque vous rentrez du travail, vous choisissez une routine, cela peut se faire en allant vous coucher, cela va aussi avoir un deuxième intérêt au-delà d’avoir de l’inspiration et des choses à écrire, cela va vous permettre de faire ce que j’appelle ” une douche mentale “, le fait de se laver l’esprit et le cerveau en quelques sorte et de faire le vide, de pouvoir nettoyer son esprit avant d’aller se coucher, et de partir au lit avec l’esprit clair. C’est à dire que si vous avez eu des soucis dans votre journée, vous allez pouvoir les exprimer durant votre flot de pensées et vous allez pouvoir aller au lit d’une façon beaucoup plus sereine.

Vous pouvez soit le faire avec votre papier et votre stylo dans un carnet, soit vous le faites sur l’ordinateur, ensuite vous avez le choix de le faire pendant un temps déterminé ou de le faire jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’inspiration mais en vous donnant une limite minimale. L’intérêt va être de le faire sans se poser de questions et le but est d’accéder à ce que vous avez dans votre esprit, il ne va pas s’agir de conscientiser et de réfléchir à ce que vous allez dire, j’aime personnellement le faire sur l’ordinateur parce que je trouve que c’est beaucoup plus facile de ne pas prendre de recul sur ce que l’on écrit lorsqu’on le tape sur un clavier d’ordinateur, c’est plus rapide qu’avec un papier et un stylo.

Cela va vous permettre d’accéder à ce qu’il y a dans votre esprit, si vous faites cet exercice en exprimant tout ce que vous avez à l’esprit, vous vous demandez : ” à quoi je pense là maintenant ? “, et vous écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit. Vous avez également le choix de le faire de manière orientée ou non, c’est à dire d’avoir une intention avant d’écrire et de vous dire : ” cette fois-ci je pars avec cette intention en particulier “, vous pouvez choisir de parler d’un hypothétique conflit que vous avez eu avec une collègue de bureau par exemple, si c’est ce qui vous tracasse en ce moment. Si vous êtes très inquiet par rapport au prévis de votre appartement, vous allez donc naturellement partir de là pour votre flot de pensées. Après vous écrivez tout ce que vous avez en tête, si vous n’avez pas envie de l’orienter, vous pouvez aussi le faire de manière plus libre et de ne pas vous attarder sur un sujet en particulier.

Vous écrivez tout ce qui vous vient en tête, sans vous juger, sans vous arrêter, jusqu’à ce que vous ayez atteint l’objectif que vous aviez décidé en amont, soit c’est un objectif de temps, soit un minimum de lignes, personnellement je trouve l’objectif de temps très bien. Si dans votre tête il se passe des choses comme : ” c’est idiot cet exercice, je n’y arrive pas, je me fiche de cet exercice, je ne sais pas ce à quoi je pense et je n’ai pas envie d’y réfléchir “ eh bien c’est très bien, c’est ce qui vous vient en tête et vous allez l’écrire au même titre que vos autres pensées. Vous écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit, peut-être que vous allez dévier, commencer par parler de votre dispute au bureau et finir par parler de votre patron et peut-être sur votre fils qui à vos yeux vous mène la vie dure. Ce n’est pas grave, l’objectif du flot de pensées n’est pas de se calquer à un exercice scolaire, ce n’est pas un exercice académique, il est là pour vous copier mot pour mot ce qu’il se passe dans votre esprit, accéder à ce qu’il se passe dans votre esprit et le poser sur papier tel que ça sort, sans volonté de l’organiser, sans s’occuper des fautes d’orthographes, sans s’occuper du style, des répétitions, ce n’est pas l’objectif de cet exercice. L’objectif est de mettre sur le papier tout ce qu’il y a dans votre esprit.

Une fois que vous avez votre flot de pensées, ce que vous pouvez faire c’est le laisser en l’état, il avait peut-être juste comme objectif de vider votre esprit et c’est déjà très bien, soit vous faites un exercice d’analyse avec grâce au modèle de Brooke Castillo sur une ou deux pensées que vous aurez sélectionnés, soit vous décidez de vous approprier une émotion qui émerge de ce flot de pensées et dans ce cas vous faites l’exercice qui consiste à accepter l’émotion, et à accepter de la vivre, soit vous décidez de passer à un autre exercice : la lettre d’intuition, la lettre d’intention… Je ne vais pas vous encourager à vous lancer directement dans ce type d’exercice dans la foulée si je puis dire, je pense qu’il est plus intéressant de faire des flots de pensées et les exercices d’analyse qui vont avec, type modèle de Brooke Castillo en même temps et de laisser décanter cela avant d’enchainer avec d’autres exercices.

L’autre moment de la journée où vous pouvez faire cela, vous pouvez vous en servir lorsque vous ressentez une émotion forte, lorsque vous avez une contrariété particulière, lorsque vous avez une joie particulière et que vous voulez vous l’approprier et la vivre encore plus fort. Vous pouvez vous servir du flot de pensées à ce moment là, pour accéder à qui vous êtes et à mieux vous comprendre mais surtout d’évacuer, exprimer en plus d’observer. Rien ne vous empêche de sortir votre carnet et d’écrire en plein milieu de journée si vous en ressentez le besoin, d’écrire pendant 5 minutes tout ce qui vous vient à propos de la situation qui vient de se produire pour dégager de votre esprit tout ce qu’il se passe. Vous le voyez, cet exercice de flot de pensées et assez libre finalement, il est ce premier point d’entrée dans l’analyse de soi et dans la compréhension de qu’il l’on est un moyen d’accéder à ce qu’il se passe dans notre cerveau et dans nos émotions. Il est facile à implémenter dans sa vie, vous pouvez le faire n’importe où, n’importe quand, comme vous le voulez, et vous pouvez l’ancrer assez facilement dans une pratique quotidienne si vous prenez cette habitude parce que vous allez voir que cela va vous faire tellement de bien, de pouvoir exprimer, observer et évacuer, que vous n’allez pas avoir de mal à vous créer cette rencontre avec vous-même.

Evidemment, comme toutes habitudes il faut un peu de discipline et de volonté, mais la volonté n’est pas une émotion sur lequel on veut appuyer constamment, au bout d’un moment, lorsque l’habitude sera prise, nous n’aurons plus besoin de la volonté. C’est un point que nous avons aussi abordé dans des épisodes précédents. C’est un exercice que je vous encourage fortement à mettre en place, je vous le fais mettre en place dans le cadre de coachings individuels, je ne suis pas en train de vérifier si vous faites bien vos flots de pensées parce que c’est quelque chose de personnel mais je ne vous cache pas là dessus et je vous encourage vivement à le faire. Toutes les personnes qui ont été coachés par moi et qui ont pris le temps de le faire ont vu une énorme différence dans leur quotidien, si vous ne devez retenir qu’un seul exercice de tout ce podcast c’est vraiment celui-ci.

Prenez 5 minutes pour commencer, faites-en un impératif dans votre vie au même titre que vous faites un impératif de ne pas sortir nu de chez vous, faite la même chose avec votre flot de pensées, faites-le le matin, le soir… plutôt le soir pour toutes les raisons que je vous ai donné précédemment. Vous allez voir que c’est un exercice qui va tellement vous apporter, que c’est un exercice qui peut changer votre vie à l’échelle de quelques semaines, de quelques mois. Ça donne l’impression que je suis en train de vous vendre quelque chose la manière dont j’en parle alors que ce n’est pas du tout le cas ! C’est gratuit de faire les flots de pensées, mais je suis tellement passionnée par cet exercice, parce que je peux vous assurer qui est un exercice tellement simple mais qui va tellement vous apporter que j’ai hâte que vous le fassiez et que vous me disiez ce que vous en pensez, si vous avez déjà implémenté et que vous avez déjà constaté les résultats, n’hésitez pas à venir me le dire et à me le partager.

N’hésitez pas à réagir à cet épisode dans l’article associé à ce podcast, je m’arrête là, je vous embrasse et je vous souhaite une excellente semaine et je vous dis à vendredi prochain !

Voir aussi


Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

5 commentaires

  1. Elia

    Bonjour Esther,
    Je te suis depuis un petit moment sur YouTube et je viens de découvrir tes podcasts, que je m’efforce d’écouter dans l’ordre et avec le plus d’attention possible.
    Il se trouve que par hasard, nous avons des points communs (nous avons environ le même âge, j’ai aussi été doctorante en Astrophysique et nous partageons de nombreuses valeurs communes). De fait, ta manière de parler de façon extrèmement carré et logique m’aide énormement à entendre le message que tu essayes de faire passer.

    Donc merci. Merci de parler de ces choses-là et de m’aider à comprendre ce que je ressens, car je suis dans une phase de vie où j’ai besoin que quelqu’un de “proche” de moi les dise. Merci aussi d’être cette personne-là.

  2. Pingback: VOUS N'ETES PAS FAINEANT: VOTRE CERVEAU L'EST POUR VOUS! (Pour votre bien) | Evolution positive

  3. Pingback: #22 – Exemples d’applications – Se Sentir Bien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *