#63 – Lettre à son intuition

Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 63ème épisode nous allons parler de la lettre à son intuition.

C’est un épisode qui est dans la continuité de l’épisode de la semaine dernière, je vous fais actuellement 3 épisodes sur la thématique des exercices d’écriture, qui sont trois épisodes qui se suivent et qui se complètent. La semaine dernière nous avons parler des flots de pensées et aujourd’hui nous allons parler de l’intuition et d’accéder à ce que vous avez réellement envie de faire, à la personne que vous êtes vraiment, d’accéder à la chose qui va vraiment vous correspondre au mieux et vous porter dans la vie et faire la distinction entre ce que je viens d’évoquer et votre ego. C’est tout l’objectif de cet exercice, la lettre à son intuition va permettre d’accéder à cela.

Cela peut paraître un peu étrange mais demandons-nous déjà pour commencer, qu’est-ce qu’une lettre à son intuition ? C’est le fait d’aller poser des questions à son intuition et de lui poser des questions du type : ” que faudrait-il que je fasse dans cette situation ? Est-ce que ce travail me convient réellement ? Est-ce que cette décision est la bonne ? Est-ce que je devrais me conduire de telle manière avec ma mère ? Est-ce que je devrais choisir d’acheter cette maison ? Est-ce que je devrais changer de métier ? Est-ce que je devrais partir en vacances à tel endroit ? “.

Cela peut se faire sur des décisions qui ne sont pas forcément très importantes et/ou très impactantes à l’échelle de sa vie, comme cela peut être sur des aspects extrêmement importants et/ou impactantes. L’objectif de cet exercice est de permettre à notre ” nous réel “ de s’exprimer et de nous dire ce que l’on pense vraiment. Tout en laissant tomber le masque social que l’on porte tous, qui est lié à notre ego. Nous avons fait un épisode sur l’ego que vous pourrez retrouver en cliquant juste ici, si vous ne l’avez pas écouté, faites-le mais écoutez également l’épisode sur La petite voix qui complète l’épisode du jour, qui est l’intuition à mon sens. L’ego va être la partie de nous qui va avoir pour vocation de nous protéger, c’est un peu l’image que l’on a de nous, c’est la carapace que l’on a à l’extérieur de nous, c’est cette sorte de carapace qui est visible, que même nous avant du mal à enlever pour voir ce qui se cache réellement derrière. Par exemple, si vous vous posez la question : ” est-ce que c’est une bonne idée pour moi d’acheter cette maison “, il est possible que la réponse que votre cerveau vous apporte et de votre ego ce soit : ” oui “, oui parce que c’est une bonne affaire, parce que cela va vous permettre de vous rapprocher de votre travail, parce tu as l’âge d’acheter une maison, parce que tes parents seraient fiers de toi si tu achètes une maison maintenant, parce que c’est un bon investissement, parce que tout le monde pense globalement que c’est une bonne idée de faire cela… Peut-être que pour vous en réalité ce n’est pas une bonne décision, peut-être que dans vos valeurs à vous, vous n’avez pas du tout envie d’acheter une maison, peut-être que vous voulez intrinsèquement c’est être à la campagne, peut-être que vous voulez être libre et ne pas être propriétaire…

L’idée va être de réussir à faire cette distinction entre ce qui vient de nos tripes et de notre intuition, du coeur (je mettrais une nuance sur le coeur qui en réalité nous parle parfois de nos émotions au lieu de nous parler de notre intuition), il faut parfois faire la distinction entre le coeur qui nous parle de nos émotions, de ce qui nous fait peur ou non et le cerveau, notre partie rationnelle qui va nous dire ce qu’il est raisonnable ou non de faire, sachant que le coeur ou le cerveau (nos pensées ou nos émotions) sont là pour nous protéger, c’est notre ego, cela a pour but de nous protéger du danger. Cela va nous ramener à : ” ne fais pas de chose qui te fais trop peur, ne fais pas de choses pas trop raisonnables et reste bien dans ta zone de confort parce que cela semble être une bonne idée “. C’est un comportement naturel que l’on adopte parce que dans le cadre de l’évolution, il nous a protégé. L’objectif va être de laisser tomber ce masque là, laisser tomber la peur, la raison et la logique, ne faire ni un choix de coeur ni un choix de raison mais faire un choix lié à notre intuition.

L’objectif de cet exercice d’écriture est d’aller poser des questions à notre intuition et d’attendre la réponse. Cela va être de se poser une question, de la même manière qu’on le ferait pour un flot de pensées, de se poser avec un papier et un style, je vous recommande de ne pas réaliser cet exercice à l’ordinateur, pour toutes les raisons que l’on a évoqué dans l’épisode 40 concernant les exercices d’écriture, c’est à dire que cela va mieux nous permettre d’ancrer les choses. Nous allons se poser la question à l’écrit, avec notre stylo et nous allons nous demander, est-ce acheter cette maison est une bonne idée, est-ce que c’est le bon moment, est-ce que c’est la chose que je devrais faire ? Et nous allons pouvoir voir tout ce qu’il en ressort. De la même manière que pour un flot de pensées, nous allons vient tout ce qui nous vient à la réponse à cette question, la nuance avec le flot de pensées c’est qu’il n’a pas pour objectif de prendre une décision, il a pour objectif de nous informer de ce qu’il se passe dans notre esprit, le but est non pas de nous informer mais de nous questionner.

En écrivant ce qui nous vient à l’esprit, vous allez faire cet effort de ressentir ce que l’on écrit et de voir si ce que l’on écrit est juste ou non. Vous allez le voir lorsque vous allez faire des flots de pensées et que vous allez revenir dessus, vous serez parfois capable de revenir sur ce que vous viendrez tout juste d’écrire, parce que vous observez juste ce qu’il se passe dans votre esprit. Le but va être de vous posez la question au fur et à mesure, si vous êtes d’accord ou non avec ce que vous écrivez et de le ressentir si c’est juste ou non. Si vous vous dites : ” je pense que c’est une bonne idée parce que je pense que le fait d’acheter cette maison me rapprochera de mon travail “, et ce que cela parait juste ou cela sonne-t-il faux ?

Est-ce-ce que votre intuition est en train de vous dire que vous êtes en train de vous mentir à vous-même ?

Ecoutez cela et si vous avez ce pressentiment interne sur lequel vous ne savez pas mettre de mots, il s’agit d’y réfléchir et de se demander ce que vous voulez vraiment ? Vous allez déjà prendre conscience de cela, de ce pressentiment et de ce que vous pouvez potentiellement vous raconter à vous-même mais en réalité ce n’est pas ce que vous ressentez vraiment. Vous allez pouvoir commencer à creuser, peut-être que pour vous ce n’est pas important d’habiter à côté de votre lieu de travail, pourquoi devrais-je acheter cette maison ? Est-ce que je ne devrais pas l’acheter ? Et de voir ce qu’il en ressort et d’aller creuser et en vous questionnant et en allant chercher les raisons et les réponses en les posant sur le papier. C’est un exercice qui va vous demandez un minimum de temps et d’implication et aussi de la patience, parce que vous allez voir qu’au début, malheureusement, vous allez peut-être faire cette exercice à plusieurs reprises et tout ce qui va en ressortir ce sera votre ego, mais cela va vous permettre de comprendre ce que votre ego a à vous dire, c’est un exercice qui sera utile quoi qu’il arrive. En le relisant quelques jours plus tard, en relisant votre lettre à votre intuition, vous allez vous rendre apercevoir que ce que vous avez écrit sonne faux, vous ne vous en êtes peut-être pas aperçu au moment que vous l’avez écrit, vous ne saviez peut-être pas quoi écrire d’autre sur ce papier et ce n’est pas grave.

L’objectif de cet exercice est de vraiment d’aller creuser et d’accéder à qui vous êtes vraiment et ce dont vous avez besoin et à ce que vous voulez réellement dans votre vie. Cela va vous permettre de faire des choix, cela va être un outil extrêmement utile lorsque vous avez de grandes décisions à prendre dans votre vie, ou de petites décisions, cela va vous permettre de lever vos doutes également. Si vous voyez quelque chose qui créé un doute ou un inconfort émotionnel dans votre quotidien et que vous n’en connaissez pas vraiment la cause, vous pouvez vous posez la question, lui demander pourquoi cette chose me gêne ? Vous allez pouvoir aller creuser à partir de ce moment là, encore plus qu’avec un flot de pensées. Un flot de pensées va vous jeter au visage des besoins et des valeurs parce qu’ils sont là comme un éléphant au milieu de la pièce si je puis dire, alors que la lettre à votre intuition va aller chercher là où vous n’avez pas accès. Elle va vous dire que vous avez telle ou telle valeur, que cela n’a pas l’air comme cela, que ça ne ressort pas dans les flots de pensées mais c’est important pour vous. Voilà la raison et l’intention avec laquelle vous allez faire cet exercice, d’aller creuser et comprendre qui vous êtes.

C’est un exercice où je ne vous encourage pas à vous donner une limite de temps ou de format, contrairement au flot de pensées, de faire cet exercice lorsque vous êtes disposé à le faire et de prendre elle temps de vous posez ces questions là. Ce que vous pouvez faire en pratique, lorsque vous faites vos flots de pensées quotidiens, quand vous constatez dans votre journée que vous avez des petites choses qui vous tracassent, vous vous en rendez bien compte parce que vous en parlez tous les jours à votre conjoint, vous en parlez à vos parents ou à vos amis, il y a des choses sur lesquelles vous auriez besoins d’accéder à ce que votre intuition a à vous dire, il y a des choses qui vous gênent qui vous fatiguent, des décisions qui sont difficiles. Lorsque vous remarquez ce genre de choses dans votre quotidien, tenez une liste sur votre téléphone ou dans un carnet, de ces sujets qui vous tracassent, de ces situations qui vous posent problèmes.

A partir de cette liste, proposez vous des questions que vous poser à votre intuition pour avoir la réponse à cet inconfort, à ces choses qui vous tracassent. Ensuite, lorsque vous êtes prêts et que vous avez envie de consacrer du temps à cela, lorsque vous constatez qu’il y a un sujet qui revient constamment, vous ne savez pas vraiment quelle question vous pouvez poser à votre intuition pour résoudre le problème de ce sujet en particulier, planifiez-vous un moment au calme pour répondre à cette question. C’est quelque chose que j’encourage mes coachés à faire, quand nous sommes dans une période où nous avons besoin de temps pour soi, très souvent nous utilisons des tampons émotionnels, beaucoup de mes coachés ont recours aux tampons émotionnels via la nourriture, je vais souvent vous donner des exemples à propos de cela parce que cela représente la majorité des personnes que je coach, mais c’est tout à fait applicable à n’importe quoi d’autre, en tout cas le tampon émotionnel va être un bon indicateur pour vous dire qu’il y a un moment dans votre journée où il y a quelque chose qui ne va pas. Souvent, ce qui ne va pas, c’est que l’on on consacre pas assez de temps à soi, très souvent le raisonnement que l’on va avoir c’est quelque chose dans le genre : ” tiens j’ai 5 minutes devant moi je vais me faire un thé ou un café  et manger un biscuit “, c’est de cette manière que l’on se retrouve à ” tamponner “, parce que l’on a pas passé assez de temps avec soi dans la journée, que nous étions peut-être dans une activité qui nous a pris de l’énergie, nous sommes fatigués et le résultat est que l’on ne passe pas de temps avec soi. Cela peut être le bon moment pour questionner son intuition.

Cela peut également être le bon moment pour faire son flot de pensées, prendre ce temps là, où vous constatez que vous avez besoin de prendre du temps pour vous, cela peut être le bon moment et de vous dire : ” est-ce que je suis dans une bonne démarche sur cet aspect là ? Est-ce que c’est le bon moment pour moi pour faire cette chose là ? Est-ce que j’ai la bonne enraie pour faire cela ? Est-ce que c’est vraiment ce que je veux dans ma vie ? Est-ce que cette situation me convient ? Est-ce que cette relation telle qu’elle se passe avec telle personne me convient ? De se poser ces questions et de se planifier un moment pour soi et de le voir comme un moment où l’on va se porter une attention toute particulière puisque l’on va aller creuser, chercher, et s’écouter. Nous allons chercher ce que notre intuition et ce que nos tripes ont à nous dire. Le moment de la journée où je vous encourage à le faire, au moment où vous avez envie de prendre du temps pour vous, cela va être typiquement en fin de journée, je ne vous encourage pas à faire cet exercice tous les jours parce qu’il peut vous prendre émotionnellement, parfois ça tombe à l’eau parce que vous n’êtes pas bien disposés et ce n’est pas grave, faites un flot de pensées et passez à autre chose. Les moments ou vous serez bien disposés et où vous en aurez envie, et où vous accéderez à votre intuition vous allez voir que cela va remuer des choses au niveau émotionnel, il faut vraiment que ce soit un moment où vous ayez envie de prendre ce temps pour vous, cela peut être un moment que vous prenez en vacances ou en vous levant le matin, vous avez envie de prendre ce temps là avec que vos enfants soient levés, avant que votre journée ait commencé et que vous êtes au calme, cela peut être le moment où vous interroger votre intuition.

Le seul souci qui peut se présenter lorsque l’on décide de le faire le matin c’est que l’on a un temps limité, ce qui va vous limiter sur le format, ce qui n’empêche que ça peut être un bon moment pour vous malgré tout. Cela peut être le week-end, en vacances, dans le train ou dans l’avion, personnellement j’adore faire ça à ces moments là parce que ce sont des moments où j’ai l’impression que le temps s’arrête, mon emploi du temps est très chargé et j’optimise mon temps même durant mes trajets, j’ai un emploi du temps très chargé et j’adore cela, tout est minuté, le moment où je suis dans le train ou dans l’avion, j’ai l’impression que le temps s’arrête, parce que c’est noté dans mon agenda : ” je suis dans le train “ et c’est un temps où je ne planifie rien en particulier, c’est un temps que j’ai pour moi, je n’ai pas prévu de travailler, j’aime utiliser ce temps pour moi et pour questionner mon intuition.

Trouvez ce moment où vous serez plus à même d’accéder à cela et faites cet exercice, sachez qu’il sera difficile à faire si vous n’avez pas un peu déjà fait le point via des flots de pensées, si vous n’avez pas déjà débroussaillé le terrain, je ne dis pas que c’est impossible d’accéder à des choses très intéressantes avec cet exercice sans jamais avoir fait de flot de pensées de votre vie, mais si je devais vous donner un ordre dans lesquels les exercices sont optimisés les uns les autres, je dirais que la première chose est de faire  l’état des lieux via des flots de pensées quotidiens pendant un certain temps : une ou deux semaines, un mois, plusieurs mois… Vous n’avez pas forcément de plusieurs mois afin de questionner votre intuition, commencez par les flots de pensées et ancrez cette pratique au quotidien, à mon sens c’est une bonne logique, le simple fait d’en ressentir l’envie faite-le et vous verrez que ce sera très intéressant et qu’il y a des choses vraiment profondes qui vont en ressortir.

C’est un exercice qui, je vous l’accorde, peut sembler un peu étrange, de se dire d’aller questionner son intuition, lorsque l’on a commencé à faire des flots de pensées, on voit tout à fait de quoi il s’agit, vu de l’extérieur cela peut sembler étrange et réessayer autocentré mais je peux vous assurez que cet exercice va vraiment vous donner accès à des choses très puissantes, c’est un exercice très puissant pour avoir accès au coeur de ce que l’on est. La clé pour savoir ce que vous lisez et écrivez c’est votre intuition ou votre ego, c’est de vous fier à comment vous vous sentez. S’il y a une urgence, et que vous vous dites qu’il faut que vous fassiez cela vite, parce que vous vous dites que vous allez vite vous sentir mieux : il s’agit surement de votre ego. Si vous ressentez, une profonde satisfaction et un profond bien-être face à ce que vous écrivez, il y a des chances pour qu’il s’agisse de votre intuition. Il y a une distinction entre les deux, dans l’ego il y a ce rapport à l’autre, cette notion de défense/survie, nécessité/urgence, alors que dans l’intuition il n’y a pas cet aspect d’urgence et c’est ce que vous voulez vraiment faire au fond de vous, ça vous est propre et cela part de votre for intérieur. C’est comme cela que j’aime le décrire en tout cas.

Je m’arrête là, si vous avez déjà fait cet exercice, que vous l’avez déjà ancré dans votre pratique et que vous avez envie de me faire un retour et de m’en parler, n’hésitez pas à le faire cela me ferait très plaisir. Si vous avez des questions ou des réactions par rapport à cet épisode cela se passe dans l’article associé à cet épisode sur le blog, je vous embrasse, je vous souhaite une excellente semaine et je vous dis à vendredi prochain !

Voir aussi


Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

3 commentaires

  1. sarah

    Salut Esther!
    Merci pour ce podcast super intéressant! J’ai compris le principe de l’exercice mais j’ai un peu du mal à vraiment voir comment il faudrait faire concrètement. Est ce que tu penses que ce serait possible de donner un exemple concret à partir d’une décision à prendre dans un autre podcast ou vidéo? Je suis le genre de personne qui a vraiment beaucoup beaucoup de mal à prendre des décisions j’essaie de travailler la dessus avec ma psy mais c’est compliqué.
    Merci!!
    Bonne soirée
    Sarah

    1. Esther

      Bonjour Sarah. Je comprends. Oui avec plaisir, probablement en vidéo et en podcast. En attendant, la façon dont tu procèdes c’est que tu te pose la question “Est-ce que je devrais faire x ou y et pourquoi ?” et tu écris tout ce qui te viens comme réponse à cette question. Ensuite tu creuses en te posant plus de questions. Par exemple si il sort dans ta réponse “j’ai peur de ce que vont penser mes parernts” tu enchaines en te demandant “Pourquoi j’ai peur de ce que vont penser mes parents ?” et ainsi de suite. C’est un exercice qui s’apprend avec la pratique. Mais du coup, bonne idée, je ferais un contenu au moins à ce sujet. Belle journée à toi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *