#91 – Heu…

Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 91ème épisode.

C’est un épisode un peu particulier parce que je ne sais pas trop ce que je vais vous raconter. J’avais prévu de vous parler de l’injonction au bonheur, j’ai un épisode à propos de ce sujet là, j’ai un autre épisode écrit à propos de l’ambition, un autre sur ma vision du coaching et je n’arrive pas à enregistrer aucun des trois. Au moment où j’enregistre cela il est 22h un vendredi, donc normalement mes podcasts sont enregistrés à l’avance et là cela fait plusieurs semaines de suite que j’enregistre mes podcasts le jour même ou la veille, j’ai tout simplement plus de jus, je suis tout simplement fatiguée, je prends des vacances au mois de juin et j’ai quelques épisodes à préparer, ceux dont je vous ai donné les noms précédemment, je vais faire cela tranquillement la semaine prochaine, j’aurais quelques jours à Lyon avant de partir au Costa Rica pendant 1 mois, et je ferais ça tranquillement, mais là ce soit j’avais envie d’enregistrer cet épisode sur le bonheur et je ne suis pas satisfaite de mon enregistrement, je ne donne pas tout ce que j’ai à donner et ce n’est pas du tout comme cela que j’ai envie de vous proposer des épisodes, j’ai décidé à la place de vous faire un épisode tout simple, honnête qui sera très certainement assez court pour ne pas un vendredi sans épisode. Ce n’est même pas pour vous, mais c’est plus pour moi, c’est juste un contrat que j’ai passé avec moi-même il y a maintenant quasiment 2 ans, lorsque j’ai commencé ce podcast qui est qu’il y aurait un épisode tous les vendredis. Et croyez-moi, ça a été épique, il y a des jours où l’épisode a dû sortir à 23h55 le vendredi, et c’était juste dingue. Il y a des jours où j’étais très à l’avance, où j’avais 4 ou 5 épisodes d’avance. Il y a eu toutes les situations durant ces 2 ans qui viennent de s’écouler, aujourd’hui je sais que je pourrais vous sortir l’épisode sur le bonheur mais j’ai envie de faire quelque chose de mieux que cela, et j’ai juste envie de vous parler et de vous partager l’état d’esprit dans lequel je suis maintenant, cela ne va pas être l’épisode dans lequel je vais le plus vous apportez et j’en suis désolée par avance et vous pouvez le passer si vous le souhaitez, moi en tant qu’auditrice je serais la première à vouloir écouter ce type d’épisode un peu “What the fuck”, moi ça me fait rire.

Je vous donne un épisode en mode “no bullshit” et où je vous raconte ma vie. La vie véritable de quelqu’un qui crée du contenu, de quelqu’un qui est coach et dont c’est le métier, et aussi de toute la joie et de la gratitude dans laquelle je me trouve là maintenant. La raison pour laquelle je suis fatiguée c’est parce qu’il se passe beaucoup de choses exceptionnelles au niveau professionnelles dans ma vie depuis le début de l’année, il y a La Communauté qui a été lancée, elle a été remise sur pied avec une nouvelle version qui est encore plus chouette, si vous voulez vous abonnez je vous encourage à le faire le mois de mai de cette année (désormais La Communauté est à 34 euros par moi en 2020).

Dans La Communauté je fais un mot du jour tous les jours, j’enregistre un petit podcast de 10 minutes et je les fait au fur et à mesure, si vous posez des questions dans La Communauté je vais répondre directement à vos questions au fur et à mesure qu’elles sont posées, et je fais ça tous les jours, toutes les semaines et toute l’année. L’année prochaine, vous retrouverez les mots du jour de l’année précédente, c’est à dire que je ne vais pas ré-enregistrer des mots du jour.

La Communauté c’est la mise en pratique de ce qu’il y a dans le podcast, il n’y a rien de nouveau, les mots du jour vont beaucoup plus dans le détail, il y a souvent beaucoup plus d’exemples basés sur les exemples que vous vous me donnez. Si vous avez envie de vous faire accompagner dans ce travail n’hésitez pas à vous abonner.

Dans ma vie professionnelle il y a aussi eu le coaching individuel et le coaching de groupe qui s’est beaucoup développé, j’ai énormément de chance, j’ai agrandit l’équipe et il y a eu la semaine dernière Woman Up, pour celles et ceux qui avaient suivi, nous avons lancé un port qui s’appelle Woman Up, qui était une évènement totalement gratuit et qui a eu lui le week-end dernier à Paris et qui avait pour objectif d’ouvrir la parole autour du milieu de l’emploi, autour du travail et autour de cette problématique que nous sommes globalement en manque de sens dans notre travail, qu’il y a un plafond de verre dans notre pays et ailleurs d’ailleurs, qu’il y a de nombreuses inégalités, qu’il y a des raisons d’être perdus lorsque l’on arrive sur le marché de l’emploi et que l’on manque de discussions, on manque d’endroits où apprendre à faire des CV ou avoir des personnes qui nous disent combien on a le droit de demander comme salaire lorsque l’on débute dans tel ou tel domaine, on manque de personne que le syndrome de l’imposteur c’est un vrai phénomène, que le manque de légitimité est un vrai phénomène également, que cette sensation de manque de légitimité… On manque de parole autour de cela. Nous avons fait cet évènement qui avait pour but d’ouvrir le dialogue, de proposer des solutions, des conférences de personnes inspirantes qui auraient des retours d’expériences à proposer mais aussi des informations à donner, mais aussi des ateliers beaucoup plus pratiques pour aider les personnes dans le milieu professionnel. Ça a été un franc succès, on a passé deux jours extraordinaires, il y a eu pas moins de 300 personnes venues à l’événement, c’était juste dingue. C’était un bel aboutissement, un beau “relâchage émotionnel” pour nous parce que nous avons été trois à organiser cet évènement, plus tout les bénévoles qui nous ont aidés le jour J, plus toutes les intervenantes et intervenants qui étaient là, ça a été un relâchement émotionnel parce que ce projet était dans les tuyaux depuis bientôt deux ans maintenant, cela fait plusieurs mois qu’avec les deux autres organisatrices (Claudia et Marie), que l’on travaille dessus d’arche-pieds et voilà, c’est un bel aboutissement, c’est l’une des raisons pour laquelle je n’ai pas autant d’énergie que d’habitude, et je crois qu’aujourd’hui j’ai juste envie de vous partager cette joie et cette gratitude de tout ce qu’il se passe dans ma vie professionnelle cette année et cette envie que j’ai de continuer à tout exploser en faite, j’ai une volonté de dingue, vous n’avez pas idée de la façon dont ce podcast me porte, combien je ne regrette tellement pas cette idée que j’ai eu de lancer ce podcast (comme si c’était l’idée du siècle, ça ne l’est pas), les podcasts sont à la mode mais lorsque j’ai lancé ce projet il y a 2 ans, j’ai beaucoup hésité, j’ai procrastiné dessus un petit moment avant de le lancer et c’est juste dingue ce qui est en train de se produire ici sur ce podcast, ce qui est en train de se produire dans ma vie grâce à ce podcast, tout ce que nous sommes en train de créer autour de la chaine YouTube, autour du travail que je propose ici, de vos commentaires… Les messages que je reçois sont juste incroyables, les personnes qui coachent et le travail qu’ils ont fait est juste incroyable également.

J’ai décidé d’ouvrir une chaine YouTube où je vais uniquement parler du rapport émotionnel à la nourriture et de consacrer toute une ligne éditoriale là dessus parce que j’ai énormément de choses à dire sur le sujet et je ne veux pas que le podcast ne tourne autour que de ce sujet en particulier, cela m’intéresse de parler de pleins d’autres sujets. Je n’ai pas envie que ma chaine YouTube habituelle ne tourne qu’autour de ce sujet. J’ai crée une chaine YouTube spécialement pour cela, pour l’instant il n’y a pas encore de vidéos, il va y en avoir très bientôt, et je voulais vraiment que ce soit une chaine YouTube et non un podcast parce que j’ai pleins de choses à vous montrer au tableau et des choses à expliquer, des schémas à faire et c’était mieux que ce soit sous un format visuel.

Je vous parlais de cela pour vous dire qu’il y aura bientôt des témoignages de personnes qui ont participé à mes programmes ou à mes coachings et qui pourront vous partager leur expérience et faire un retour d’expérience des résultats qu’ils ont eu et je trouve ça génial. J’ai hâte de vous partager tout ça.

Aujourd’hui dans ce podcast, je voulais vous dire que j’étais pleine de gratitude de ce qu’il se passe ici, de la chance que j’ai de faire ce métier. Certes je travaille beaucoup, certes c’est une chance que j’ai provoquée, mais il n’empêche qu’il y a cette chose qui m’arrive et qui est juste extraordinaire et je trouve qu’internet offre des opportunités incroyables. Si vous écoutez ça, et est-ce que vous vous demandez si vous devez lancer votre podcast, est-ce que vous devriez lancez votre chaine YouTube ou votre blog, et que vous hésitez, j’ai juste envie de vous dire de foncer. Je sais que cela peut paraitre difficile lorsque l’on débute parce qu’on a pas d’audience, parce que l’on a de nombreuses raisons de se dire que cela ne sert à rien, qu’il y d’autres personnes qui l’ont fait avant, qu’il y aura d’autres personnes qui le feront mieux ou qu’on a pas le matériel adéquat… Moi je pense que la seule chose qui compte c’est vous et votre envie.

Si vous avez envie c’est une raison suffisante pour lancer un podcast et je ne peux que trop vous encourager à ne pas vous laisser porter par des phrases de type : “oui mais je ne suis pas légitime, oui mais est-ce que j’ai vraiment des choses à dire etc…” et de vous lancer, et oui il y aura des personnes qui vous diront que vous n’êtes pas légitimes, j’ai tous les jours des personnes qui me disent que je ne suis pas coach et que je n’ai pas le droit quand bien même je suis formée et que je suis déclarée et que ma société l’est aussi et que cela fait deux ans que je fais ce métier et que j’ai de l’expérience dans le domaine. Si ce n’est pas le coaching, on va me dire que c’est le fait de parler de la nourriture…

Il y aura toujours des personnes pour vous faire des reproches sur le son, sur l’image ou sur la luminosité mais en réalité, toutes ces choses n’auront plus d’importance lorsque vous serez complètement alignés avec qui vous êtes et lorsque vous serez en train de faire les choses qui vous portent le plus et qui sont importantes pour vous, posez-vous la question de pourquoi vous avez envie de faire ça et si vous avez envie de le faire eh bien faite-le, je ne sais pas comment j’en suis arrivée à vous dire ça parce que ce n’était pas du tout pour cette raison que j’avais allumé mon micro aujourd’hui, j’ai commencé ce podcast je vous l’ai dit, je ne savais pas où ça allait nous emmener, je ne savais pas dans quelle direction j’allais aller, si vous hésitez, eh bien arrêtez d’hésitez et lancez-vous. Il y a aussi quelque chose qui est assez dingue, que je me suis dit de nombreuses fois : “est-ce que je suis assez légitime ? Qu’est-ce que les autres vont penser ? Pour qui on se prend ?”.

Je suis de nombreuses personnes dans le domaine de la réorientation professionnelle et notamment sur internet, et ce sont souvent ce type de commentaires et les phrases qui reviennent. Est-ce qu’on pourrait juste souffler et se rappeler et que tout cela c’est juste de la création de contenus ? C’est juste Internet et votre authenticité qui êtes en train de faire quelque chose avec votre cœur, vous n’avez pas besoin de prétendre être quelqu’un que vous n’êtes pas, vous avez juste besoin d’allumer votre micro si vous voulez faire un podcast et d’être vous, parler de ce qui vous tient à cœur et vous êtes légitime pour cela. Vous n’avez pas besoin d’avoir des diplômes, d’avoir des personnes qui vous autorisés à parler de cela, faite-le parce que vous en avez envie et si ce que vous dites et pertinent et si ce que vous dites fais sens pour d’autres personnes, et si cela trouve un public, vous n’aurez aucun regret parce que vous verrez que cela aura apportez à pleins de personnes autour de vous, et c’est tout ce qui est important dans ce que l’on fait ici, je suis vraiment désolée parce que ce podcast est vraiment décousu et ce n’est pas dans mon habitude mais j’ai préféré, quitte à vous faire un podcast un peu décousu, le faire juste avec le cœur, allumez le micro et juste vous parlez de ce qui me vient et de vous faire un flot de pensées de ce qu’il y a dans ma tête actuellement, plutôt que de vous faire un contenu avec des exemples que j’avais préparé et ne pas être à 100%, j’avais plus envie de vous partager mon espace mental actuel et de vous remercier tout simplement de faire parti de cette aventure là et c’est juste chouette. Là au moment où je vous parle, je suis extrêmement fatiguée d’un point de vue physique, parce que je n’ai pas pris de vacances depuis très longtemps, parce que j’ai mis longtemps à réussir à instaurer des automatismes dans mon entreprise, à pouvoir déléguer, à pouvoir faire les choses de telle sorte que je puis maintenant prendre un mois de vacances loin des réseaux sociaux et ça n’a pas été possible pendant longtemps mais c’est un peu mon parcours entrepreneurial, je ne regrette rien du tout, je suis dans un espace de gratitude infini, je suis tellement contente d’être ici et de faire ce métier que même si je suis fatiguée, ça vaut toute la fatigue du monde. Parfois je m’en culpabilise presque, même si je travaille sur mes pensées, tellement j’ai la vie que je voulais avoir, j’ai exactement la vie que je voulais avoir. Si vous me demandiez il y a deux ou trois ans, quelle est ma vie de rêve, eh bien c’est exactement la vie que j’ai aujourd’hui et ça c’est juste dingue, je ne peux pas être plus heureuse que ça, alors oui en effet je suis fatiguée physiquement, mais c’est parce qu’il y a eu de beaux projets et là je vais partir en vacances et ça va être génial et j’ai juste envie de vous dire merci, de vous partager cela avec honnêteté plutôt que de vous faire un podcast qui n’est pas forcément à la hauteur de ce que j’aurais envie de vous proposer ici, et j’ai l’impression que ces moments là sont aussi important, pour moi cela fait partie du message que j’ai a donné ici, c’est très important d’avoir une vie complètement authentique avec mes valeurs, vous l’avez compris, ici je parle énormément de valeurs, c’est très important d’être complètement alignée avec mes valeurs et l’une de mes valeur c’est l’authenticité et je n’ai pas envie de vous faire croire que tout va bien dans le meilleur des mondes et que je suis toujours en forme, que j’ai toujours des choses pertinentes à dire et que j’ai toujours pleins d’idées alors qu’il y a des jours où je suis comme aujourd’hui, c’est à dire juste fatiguée, il y a même des jours où je suis triste, ce n’est pas le cas aujourd’hui. On en parlera dans l’injonction au bonheur la semaine prochaine, je vous fais un petit teaser. C’est important que vous sachiez ce qu’est la vraie vie véritable des vrais gens, j’ai envie de vous montrer l’envers du décors de la personne qui se cache derrière ce podcast “Se Sentir Bien” et qu’en effet il y a des jours où le contenu que je pourrais vous proposer pourrais être de moins bonne qualité mais j’ai malgré tout envie de vous en parler, et de vous en parler de manière authentique parce qu’il est important pour moi de continuer à justement être authentique dans ma démarche dans le contenu que je propose, je pense que je vais m’arrêter là parce que j’ai l’impression de me répéter.

Je vous souhaite une excellent week-end, je vous dis à vendredi prochain pour le podcast sur l’injonction au bonheur cette fois-ci, vous allez voir que je ne vais pas avoir envie de l’enregistrer tellement je l’aurais teasé, je vais avoir envie de parler d’autres chose, vous aurez la surprise, je vous embrasse et je vous dis encore une fois merci, allez à la poursuite de vos rêves et arrêtez d’hésitez si c’est le cas, lancez-vous et j’espère que ce sera au moins un des messages que vous retirerez de ce podcast : “soyez authentique avec vous-même, n’ayez pas peur d’être vous-même, il n’y a pas de non-légitimité à être soi-même”, je m’arrête là, je vous souhaite une excellente semaine, et je vous dis à vendredi prochain !



2 commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *