#94 – Recevoir l’amour


Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 94ème épisode nous allons parler d’amour et en particulier de comment recevoir de l’amour.

Déjà, préparez-vous, dans cet épisode, je vais beaucoup vous en envoyer. Bonne nouvelle, si vous ne savez pas comment le recevoir c’est que vous allez apprendre aujourd’hui, vous allez pouvoir le recevoir, aujourd’hui j’ai prévu de vous envoyer beaucoup d’amour.

Avant que l’on commence réellement cet épisode, j’ai envie de vous poser une question, j’ai envie de vous proposer une visualisation, est-ce que vous pouvez prendre quelques minutes pour écouter ce que je suis en train de vous dire, laisser de côté l’activité que vous étiez en train de faire, prendre un peu de temps pour visualiser dans votre esprit une personne que vous aimez très fort, ce n’est pas forcément la personne que vous aimez le plus, c’est parfois difficile de quantifier qui on aime le plus, n’importe quelle personne de votre entourage que vous aimez très fort, fermez les yeux visualiser cette personne dans votre tête, voyez son visage, ses expressions, son sourire, les expressions que vous aimez bien chez cette personne, visualisez là, pensez toutes les choses que vous aimez chez elle, pensez à toutes les raisons qui font que vous l’aimez, pensez à toutes les actions qu’elle fait que vous appréciez, à toutes les choses que vous faites ensemble que vous trouvez belles, pensez aux moments que vous partagez avec cette personne. Visualisez là dans votre esprit et ressentez toutes les émotions que vont venir avec cette visualisation.

Ce que vous êtes en train de ressentir actuellement, c’est certainement très agréable, c’est quelque chose de très fort, qui peut être plus ou moins fort selon votre propre ressenti et l’implication que vous avez mis dans cet exercice, ce que vous êtes en train de ressentir, c’est de l’amour.

Vous êtes en train de ressentir de l’amour envers une personne. Premier constat que l’on peut faire, c’est que cet amour, même s’il est dirigé vers une personne, c’est vous qui le vivez et ce n’est pas la personne en face. C’est à dire que la personne auquel vous êtes en train de penser au moment où vous écoutez ce podcast, elle n’est pas particulièrement au courant que vous êtes en train de l’aimer. Elle ça ne l’affecte pas d’une quelconque manière que ce soit, première chose. Deuxième constat que l’on peut faire c’est que la façon de ressentir de l’amour, c’est de le générer soi-même avec son cerveau parce que cela ne viendra pas de l’extérieur, ça viendra de nous, là vous êtes en train de ressentir de l’amour, et ça n’a rien à voir avec les personnes autour de vous, c’est vous qui êtes en train de ressentir de l’amour parce que vous avez créer de l’amour avec vos pensées. Est-ce que ce n’est pas déjà magnifique que de se rendre compte de cela ?

Si l’on veut ressentir de l’amour, c’est accessible, c’est nous et notre cerveau qui fonctionne très bien qui sait créer de nombreuses émotions comme vous avez pu le voir dans un précédent podcast, des émotions positives, négatives, agréables, désagréables et tout cela vient de nos pensées. Souvent, on vient me voir et o me dit : “Esther, je ne me sens pas aimable, je ne me sens pas aimée”, est-ce que l’on peut remarquer ici que vous avez tous ici un quelqu’un que vous aimez, est-ce que vous ne pensez pas que vous êtes cette personne pour quelqu’un d’autre ? Est-ce que vous ne pensez pas que si potentiellement quelqu’un de votre entourage écoutez ce podcast, c’est vous qu’il visualiserait. Est-ce que vous pouvez voir à quel point c’est faux que vous avez l’impression de ne pas être aimé-e et que les gens ne vous aiment pas. Est-ce que l’on peut se poser deux secondes là-dessus et rationaliser cette chose là et se dire que c’est probablement faux et surtout remarquez que la personne à laquelle vous avez pensé là, peut-être qu’il y a des jours où elle ne se sent pas aimé-e, remarquez à quel point c’est totalement faux puisque la preuve est là : vous l’aimez et vous venez de faire cet exercice et vous venez de ressentir tout cet amour envers cette personne. Souvent on me dit : “Esther, je ne me sens pas aimé-e, je ne pense pas être quelqu’un d’aimable” et aussi de gagner l’l’amour des personnes autour de vous. C’est quelque chose qui est vain, que de se dire, pour ressentir cette émotion forte que vous venez de ressentir à l’instant, il faut qu’il y ait quelqu’un en face de nous qui nous aime, et nous sommes prêts à faire des pieds et des mains pour que la personne en face nous aime comme : faire des choix professionnels qui ne sont pas les bons pour nous, à faire des choix de couple qui ne sont pas les bons pour nous, faire des choses pour être accepter des gens autour de nous, en particulier de nos parents et recevoir l’amour de nos parents et des personnes autour de nous (amis etc…).

Nous sommes prêts à faire des choses qui ne sont pas en accord avec nos valeurs pour recevoir cet amour. Alors que cet amour il n’y a qu’eux qui le ressente et contrairement cela ne fonctionne pas parce que l’on ne se sent pas aimé-e malgré tout, l’amour crée par le fait que l’on agit qui est en accord avec les valeurs de nos parents, cet amour c’est eux qui le ressente. C’est eux qui ressente de l’amour envers nous mais c’est eux même, dans leur cerveau, dans leur corps, ce n’est pas nous qui ressentons cet amour là. On peut se demander : “Pourquoi voulons nous ressentir cet amour là ? Pourquoi que l’on veut que les personnes autour de nous nous aime ?”, parce que si nos parents nous aiment, notre conjoint nous aime, nos amis nous aime etc… cela va représenter une circonstance pour nous, et nous nous allons pouvoir nous générer des pensées qui vont nous permettre de créer de l’amour pour nous-même : “Bon c’est bon je suis aimable, je suis une bonne personne etc…”.

Est-ce que vous me suivez sur ce que je suis en train de vous dire ?

L’amour que porte les autres envers nous, c’est eux qui le génèrent dans leur cerveau et c’est en dehors de nous, cela ne nous permet pas de nous sentir aimé-e d’une quelconque manière que ce soit. Ce qui nous fait nous sentir aimé-es, ce qui fait nous ressentir cet amour là dans notre propre corps, ce frisson, cette chaleur etc… C’est ce que nous nous pensons, quand quelqu’un nous dit qu’il nous aime, tout ce que cela représente pour nous c’est une circonstance qui nous autorise à avoir tout un tas de pensées positives par rapport à nous-même qui fait que cela génère de l’amour envers nous-même.

Est-ce que ce n’est pas fou que de se rendre compte de cela ?

Se rendre compte que recevoir l’amour de quelqu’un, c’est avoir des pensées qui nous font nous sentir aimé-es. Recevoir l’amour de nous-même c’est exactement la même chose en réalité. C’est générer des pensées qui créent de l’amour dans notre corps et dans notre cœur. L’amour que nous porte les autres, nous ne sommes pas en mesure de le ressentir puisque c’est eux qui le ressente. Il en va de même pour toutes les autres émotions, c’est quelque chose dont nous avons déjà parlé, on me dit souvent, notamment dans le cadre du pardon : “Je ne vais pas lui faire ce plaisir de le pardonner”, comme si lui allait ressentir mes émotions, mais en réalité la seule personne qui est capable de ressentir ma colère ou mon ressentiment eh bien c’est moi même, lui en face, que je l’ai pardonné ou non, il ne ressent pas mes émotions. Il ressent les siennes, créées par ses propres pensées, il peut même se dire et penser des choses qui le font se sentir bien, et qui le font se déculpabiliser comme : “non mais c’est elle, ce n’est pas ma faute”, des choses qui font que la personne en face va se sentir bien et pas du tout avoir des émotions désagréables.

Pour l’amour, c’est exactement la même chose, on peut être aimé énormément sans se sentir aimé-e, parce que tant que l’on a pas décidé de se sentir aimé-e, tant que l’on a pas décidé de s’aimer soi-même, de ressentir de l’amour vis-à-vis de soi-même, et de recevoir cet amour là, on ne se sentir pas aimé-e. Et c’est indépendant du nombre de personnes qui nous aime, et de la quantité d’amour qu’ils nous donnent, il s’agit de nous et de notre capacité à recevoir cet amour. Notre capacité à recevoir cet amour se quantifie par notre capacité à créer des pensées qui nous font ressentir de l’amour. Et ces pensées peuvent être associées aux comportements des autres, effectivement nous pouvons ressentir l’amour des autres, il y a aussi l’amour de nous-même vis-à-vis de nous-même, mais on peut aussi recevoir l’amour des autres. C’est pour cela qu’il faut que l’on soit en mesure de générer des pensées qui vont générer cet amour à partir de ce que les autres nous envoient.

Les 5 langages de l’amour

Et là, il va être important de comprendre comment les autres nous envoient leur amour. Nous avons un outil qui est utile à cela qui s’appelle “Les langages de l’amour” dont je vous ai déjà parlé dans un précédent épisode qui était celui sur l’amour de soi et des autres. Dans cet épisode je vous parlais des 5 langages de l’amour qui sont :

– le temps de qualité

– les paroles valorisantes

– les services rendus

– les cadeaux

– le toucher physique

Ce sont 5 langages qui ont étés identifiés par l’auteur comme étant 5 façons dont les êtres humains ont de recevoir et donner l’amour. C’est à dire qu’il s’agit 5 langues, et qu’il va être important de parler la même langue, ou en tout cas de parler et d’apprendre l’existence de la langue de la personne en face de nous pour pouvoir d’être en mesure de comprendre ce qu’elle est en train de nous dire.

Si l’on regarde d’un peu plus près ces langages là, ils vont se traduire par des actions, ou des mots des personnes autour de nous. La seule chose que peuvent nous donner les personnes autour de nous ce sont des actions et des mots, parce qu’ils ne peuvent pas nous donner des émotions. On pourrait argumenter, parce que certains d’entre nous sommes hypersensibles et sont en mesure de percevoir l’émotion de l’autre en face, mais en réalité on ne la ressent pas directement l’émotion de l’autre puis qu’il/elle est le/la seul-e à le ressentir. Ce que l’on perçoit, c’est un ensemble de micro expressions, que l’on est capable d’interpréter très vite et nous percevons en quelques sorte le miroir de ces émotions là. On pourrait argumenter là dessus, mais quoi qu’il en soit, la façon dont l’autre va nous envoyer son amour, cela va être par le biais d’actions et par le biais de pensées, et en aucun cas, ces actions et ces pensées ne sont des garanties que l’amour atteignent le destinataire. Ces actions et ces pensées potentielles que va nous transmettre la personne en face, ce sont les siennes, c’est son modèle à lui de Brooke Castillo, avec ses pensées, des émotions, ses actions, ses résultats. Il va créer des actions : ça peut être nous transmettre des pensées, par exemple nous dire des mots valorisants et pour nous cette action ne va représenter qu’une circonstance dans notre modèle de Brooke Castillo, dans notre vie à nous.

“Cette personne m’a dit qu’elle m’aimait, cette personne a fait telle chose pour moi”

Cette circonstance nous pouvons l’interpréter de mille et une façons, cette personne m’a dit je t’aime et moi je peux me dire : “non mais elle a l’a dit parce qu’elle était obligée”, “oui mais bon il me dit ça parce qu’il ne me connait pas vraiment”, il y a de multiples manières d’interpréter cela d’une façon différente de l’intention initiale. Cette personne essaie peut-être juste de nous envoyer de l’amour à ce moment là, et le langage qu’elle a choisit ce sont les paroles valorisantes. Elle nous envoie de l’amour et nous on ne le reçoit pas, parce que l’on a décidé de ne pas le recevoir, si nous ne sommes pas prêts à le recevoir et à générer des pensées qui crée cet amour pour nous-même, on ne recevra jamais le message. Si nous ne sommes pas prêts à entendre un “je t’aime” et se dire “ok, il m’aime”, “waouh je suis quelqu’un d’aimé” et de ressentir ce que cela fait d’être quelqu’un d’aimé.

Si nous ne sommes pas prêts à créer ces pensées pour nous, on ne sera pas prêt à le recevoir.

Cela va être important pour nous de savoir quel est le langage de la personne en face ou tout du moins d’avoir une connaissance de ces langages, et de savoir que par exemple : offrir des cadeaux est une manière de transmettre de l’amour, rendre service à quelqu’un est une façon de transmettre de l’amour, lui faire des câlins et des bisous (le toucher physique), avoir des mots bienveillants, dire des choses aimantes, c’est une façon de transmettre de l’amour, passer du temps de qualité, juste seul à seul avec toute notre attention et toute notre énergie, c’est une façon de donner de l’amour. Si nous ne sommes pas au courant de cela, si nous ne savons pas que la personne lorsqu’elle vient nous faire des câlins ce n’est pas qu’elle est collante ou qu’elle a envie d’être envahissante mais qu’elle est en train de nous donner de l’amour, si nous ne sommes pas en mesure de recevoir cela, nous ne pourrons pas nous sentir aimé.

Si à la place on choisit de penser que notre conjoint, tout ce qui l’intéresse c’est le sexe, et que nous ne sommes pas capables qu’en réalité cette personne essaie de nous donner de l’amour par le toucher physique, nous ne serons pas en mesure de recevoir cet amour et de le ressentir.

Si nous ne sommes pas en mesure de voir que lorsque quelqu’un nous offre un cadeau, en faite c’est sa façon à lui de nous offrir de l’amour, une façon de ne pas recevoir l’amour ici serait de se dire : “qu’est-ce qu’il a à me faire des cadeaux, c’est pour me faire me sentir mal/ il m’a encore offert quelque chose d’hyper bateau pour se faire pardonner de quelque chose ?”.

Si nous ne sommes pas capables que la personne en face de nous essaie de nous donner de l’amour quand elle veut nous rendre service : “si tu veux je t’aide à préparer ta valise ma chérie pour demain” et que nous on se dit : “mais qu’est-ce que ma mère a à toujours vouloir se mêler de ce qui ne la regarde pas, elle ne me fait pas confiance ou quoi ? Elle pense vraiment que je vais oublier des choses dans ma valise”. Si nous ne sommes pas en mesure de voir qu’à ce moment précis, elle essaie de nous rendre service et que c’est peut-être sa façon à elle de transmettre de l’amour, on ne sera pas en mesure de se sentir aimé-e.

Si nous ne sommes pas capables de se rendre compte que lorsque la personne en face nous dit qu’elle trouve que ce que l’on fait c’est vraiment badass et qu’on se dit qu’elle nous dit cela pour nous faire plaisir, si nous ne sommes pas capables d’entendre ce qu’elle a à nous dire, nous ne serons pas en mesure de ressentir l’amour associé à ça.

Il va être important pour nous de connaitre l’existence des langages de l’amour et de savoir reconnaitre les actions, les paroles que nous donne nos proches et qui sont là pour nous transmettre de l’amour, et accepter de les recevoir. En pratique, cela va vouloir dire de ne pas trouver d’objections tout de suite, une raison de ne pas avoir des pensées qui crée de l’amour envers nous-même, plutôt se dire : “Ok , là on est en train de m’envoyer de l’amour, j’accepte de le recevoir, j’accepte de me dire que lorsque la personne en face me dit que ce que je fais est badass, eh bien peut-être qu’elle a raison, peut-être que je peux adopter cette pensée vis-à-vis de moi-même”, je peux me dire que ce que je fais est vraiment badass, et générer de l’amour envers soi-même au passage. Donc non seulement on reçoit l’amour des autres mais en plus on crée de l’amour de soi, ou quand une personne me rend service, eh bien me dire : “waouh, ma mère est vraiment attentionnée et elle a cru bien faire” (moi je n’aime pas trop qu’on se mêle de mes affaires et qu’on soit dans mes pattes quand je fais mes valises), mais se dire : “ma mère m’aime et elle veut me donner de l’amour ici, et je suis aimé de mes parents”, et se donner le temps de ressentir ça. J’ai le droit de me dire que j’ai le droit de recevoir cet amour, et être prêt à recevoir cet amour.

Cela va être important d’apprendre à se prédisposer à recevoir de l’amour.

Est-ce que vous êtes prédisposé à recevoir de l’amour là maintenant tout de suite ?

Parce que j’ai prévu dans les quelques minutes restantes de ce podcast de vous en donner.

Est-ce que vous êtes prêts à ne pas recevoir d’objections par rapport à ce que je vais vous dire maintenant.

Je pense que vous êtes une belle personne aimable, tout simplement parce que vous êtes un être humain et que c’est dingue d’être un être humain quand on y pense. J’en ai les larmes aux yeux au moment où je vous parle. Nous sommes des êtres extrêmement complexes, profondément bien intentionnés, nous sommes tous uniques et on mérite de s’aimer rien que pour cette raison, de manière complètement inconditionnelle, vous n’avez besoin de rien pour ce que je vous aime, je trouve cela magnifique d’être un être humain.

Deuxième raison pour laquelle je vous envoie de l’amour c’est pour le temps que vous passez ici sur ce podcast, je trouve ça dingue, je trouve ça génial ce que l’on est en train de créer ici dans cette communauté et c’est grâce à vous en partie, vous avez votre part là dedans, et c’est pour cette raison que je vous aime beaucoup. Je pense que pour cela vous pouvez vous aimer aussi parce que vous êtes en train de prendre du temps pour vous et je trouve cela hyper courageux, c’est une portion de la population qui est tellement infime et qui ose s’intéresser à ces questions là, qui osent passer plus de 90 épisodes (au moment où j’enregistre) à m’écouter parler. Rien que pour ça vous pouvez vous aimer. Rien que de se dire que vous êtes en train de faire ce travail sur vous, je trouve cela génial, je suis admirative de cela, et c’est une raison pour laquelle je vous aimes.

Une autre raison pour laquelle je vous aime c’est que je sais que l’on partage un certain nombre de valeurs ici, si vous êtes en train d’écouter cet épisode et que vous en avez potentiellement écouté plusieurs, c’est que l’on partage surement beaucoup de valeurs dont la bienveillance, l’authenticité, le dépassement de soi, l’ouverture d’esprit, des valeurs liées au fait de se prendre en main : l’autonomie, l’indépendance, la lucidité, la volonté de  remettre les choses en question, toutes ces choses là. Ce sont des valeurs qui sont les miennes et qui sont probablement les vôtres, je trouve cela profondément beau. Rien que pour cela je vous aime, je pense que vous pouvez vous aimez et accepter l’amour que je suis en train de vous envoyer, je vous entends chercher des objections, apprenez à recevoir l’amour.

Je pense que je vous aime aussi parce que je suis certaine que vous changez la vie de personnes autour de vous, et là je sais que vous allez avoir de nombreuses objections mais demandez-vous : si vous disparaissiez, combien cela affecterait les gens autour de vous ? Qui serait triste ? Et rien que ça, vous pouvez vous dire que vous êtes le rayon de soleil de quelqu’un dans votre vie et que vous apportez de l’amour à des gens et rien que pour ça je vous aime.

Je vais m’arrêter là pour cet épisode, je vous envoie tout l’amour dont je suis capable, et je vous souhaite un excellent vendredi, une très bonne semaine et un très bon week-end et je vous dis à la semaine prochaine !



Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

7 commentaires

  1. raphaelle pasquet

    salut, Esther, ton postcast est intéressant. cependant, j’aimerai apporter une petite nuance notamment concernant le livre les 5 langages de l’amour de Gary Chapman. il me semble que l’auteur a plus écrit ce livre pour apprendre à parler le langage d’amour de l’autre plus que pour comprendre son langage (même si les deux sont très liés on est d’accord). mais ici il est plus question d’aller vers l’autre pour apprendre à faire des “efforts” pour apprendre à l’aimer de la manière qui lui correspond plutôt que d’apprendre uniquement à accepter l’amour de l’autre. j’aimerai bien discuter avec toi en privé par mail par exemple.

  2. Elsa

    C’est cruel de lacher un podcast comme ça alors que tu ne peux pas te connecter aux réseaux pour recevoir le retour :p Tout plein d’amour sur toi Esther <3 Profite vraiment bien de tes vacances, un immense merci pour tout ^^
    Pour rebondir juste sur le début, je me suis rendue compte que j'avais eu du mal à visualiser quelqu'un que j'aime et à ressentir l'amour. Non pas que je n'aime personne et qu'aucun visage ne m'est apparu, mais je pense que je n'étais pas disposée à aimer qui que ce soit ce soir. J'imagine qu'on a nos jours / nos moments où on ne peut simplement aimer personne, et donc pas vraiment s'aimer soi-même non plus.
    Malgré ce message, tout plein de bonnes ondes sur toi et un grand merci ^^

  3. Merci pour ce podcast Esther !

    Saches qu’au fin fond de Lyon il y a une personne qui t’aime parce que tu es une belle personne, parce que tu fais du bien autour de toi, parce que tu as fait tout ce boulot pour aider gratuitement des milliers de personne, parce que tu partages tellement de bonnes choses et bonnes ondes et pour plein d’autres choses !

    <3

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *