Témoignages

Lucie et Caroline

Deux clientes partagent leur expérience avec le programme et répondent à vos questions en toute transparence.

Marie

Émilie

Anne-Lise

Jennifer

Leïla

Grâce au #coaching de @esthertaillifet, j’ai appris à m’aimer inconditionnellement et à vivre mes émotions pour ne plus les manger. J’ai aussi appris à faire la paix avec mon passé. Que je ne n’avais pas besoin de ces kilos pour me protéger car je suis ma meilleure amie et je ne me laisserai jamais tomber. Je suis maintenant plus heureuse et pas à cause de la #pertedepoids mais bien grâce à tout le travail fait sur les pensées et les émotions. J’ai aussi moins de douleur car mes articulations ne portent plus le poids de mes #emotions. Le jour où je me suis inscrite à ce coaching, je me suis fait le plus beau cadeau de ma vie, je pense. Et d’autant plus que j’ai une grande nouvelle à vous annoncer. Esther m’a proposé, il y a quelque temps de rejoindre son équipe. 🎊 Je vais apporter mon expertise sur le #stress et l#anxiete et bien sûr, sur la #maladiechronique et la #douleurchronique et la #meditation. Je suis tellement heureuse 🤗. Si vous avez des questions sur les coachings. N’hésitez pas ! Je précise qu’il n’y a aucun régime. J’ai perdu tout ce poids sans aucun régime. (voir le post sur Instagram)

Camille

Bonjour tout le monde 🙂
J’ai débuté l’aventure du coaching avec Esther il y a quasiment 1 an, je faisais partie de son premier groupe de coachées pour retrouver une relation saine à la nourriture.
Alors après 1 an de pratique de jeûne intermittent et plusieurs mois de recul et de poursuite “en solo” d’un travail sur une relation apaisée à la nourriture suite au coaching, c’est l’heure du bilan. 😉
” J’ai appris à ressentir la faim, à ne pas la craindre et même à l’apprécier.
J’ai appris à reconnaître la sensation de satiété et à la respecter.
J’ai appris à distinguer la faim de l’envie de manger.
J’ai appris à faire confiance à mon corps pour maintenir un poids stable et de santé.
J’ai appris que la nourriture n’était pas là pour me procurer du réconfort ou me punir, mais avant tout là pour me nourrir.
J’ai appris à prendre conscience des pensées qui enveniment ma relation à mon corps et à la nourriture.
J’ai appris à ne pas m’identifier à elles et à prendre du recul sur celles-ci.
J’ai appris à être bienveillante avec moi-même et à ne pas croire qu’un ou deux craquages allaient remettre en cause tout le chemin que j’avais déjà parcouru.
J’ai appris à ne pas me raconter de fausses excuses et à choisir les actions inconfortables plutôt que celles qui me maintiennent dans le confort car je sais lesquelles s’épanouissent et me font avancer.
J’ai appris à croire en moi, à me respecter dans mes moments de force comme de faiblesse et à veiller à mon bien-être.
J’ai appris que j’étais capable de tout, dès l’instant où j’allais au-delà de ma peur et que je m’en croyais capable.
J’ai appris à développer et écouter davantage mon instinct.
J’ai appris à chercher et reconnaître toutes ces choses qui m’apportent de la joie et me font me sentir en vie et heureuse pour y accorder plus de temps au quotidien.
J’ai appris à être plus à l’écoute de mes émotions, à les ressentir dans mon corps et à les accueillir avec bienveillance plutôt que de refuser d’en prendre conscience (j’apprends encore)…
Et enfin, j’ai appris qu’il n’y avait pas de retour en arrière possible sur ce chemin de la connaissance, de la confiance et de l’acceptation de soi car on continue d’apprendre chaque jour et plus on avance, plus le chemin est beau et nous fait grandir. 🙂
Alors que vous ayez déjà parcouru de nombreux kilomètres ou bien que vous soyez au début de votre chemin: continuez et croyez en vous. Vous êtes capables, vous le méritez, vous en valez la peine.

Anne

J’ai été en surpoids depuis l’adolescence. Plus ou moins. Je suis passée par des régimes : avec une nutritionniste (le premier quand j’avais 18 ans), et plusieurs fois avec Weight Watchers. Ça fonctionnait ! Mais j’ai toujours repris les kilos perdus en plus ou moins de temps. Ce qui se passait, c’est que depuis mon enfance, j’utilisais la nourriture comme un doudou. Je m’ennuyais ? Je mangeais. J’étais triste ? Je mangeais. J’étais en colère ? Je mangeais. Sans bien sûr savoir identifier quoi que ce soit de ce qui se passait.
Il y a trois ans, à 48 ans, j’avais atteint un poids record, et surtout, je commençais à en ressentir les conséquences : douleurs au dos et dans certaines articulations, essoufflements qui m’ont fait consulter un cardiologue qui a confirmé que tout allait bien mais… que peut-être le surpoids était la cause de ces essoufflements. J’avais atteint la limite inférieure de l’obésité, et cela a été une alerte.
Je me suis de nouveau inscrite à WW et ai perdu 10 kilos en quelques mois, tout en me mettant au sport. J’ai réussi à ne pas regrossir pendant deux ans, continuant le sport, et ayant fait des changements dans mon alimentation devenue de plus en plus saine. Cependant, je ne perdais plus et étais encore en surpoids d’au moins 6 kilos. Bien sûr, je continuait à utiliser la nourriture autrement que pour me nourrir.
Il y a un an, j’ai découvert le travail d’Esther via une vidéo sur le jeûne intermittent. Je m’y étais mise depuis quelques jours et cherchais des infos, des appuis. Je suis allée écouter son podcast et en particulier les épisodes sur le surpoids, et là, j’ai eu la révélation.
J’ai compris pourquoi j’étais en surpoids depuis si longtemps. J’ai découvert les tampons émotionnels et j’ai commencé à réfléchir à comment me sortir de tout ça. Je me suis assez vite rendue compte que j’avais besoin d’être accompagnée pour faire ce travail. J’ai pris un premier rendez-vous de contact, et me suis tout de suite sentie écoutée, comprise et encouragée. Je ne me suis pas inscrite tout de suite, même si mon coeur savait déjà quoi faire, il m’était depuis toujours difficile d’investir sur moi, et finalement, cela a été le plus beau cadeau que j’ai pu me faire en 50 ans !
Pendant les 6 mois du coaching, j’ai perdu les 10 kilos qui me restaient à perdre, mais surtout, j’ai retroussé mes manches et enfin, en étant soutenue dans une grande bienveillance par les coachs de l’équipe de SSB et aussi par les membres de mon groupe, j’ai travaillé sur mes émotions, sur comment les vivre et ne plus les tamponner avec de la nourriture.
J’ai travaillé sur mes aliments « doudou » (principalement le pain !), j’ai retrouvé mes sensations de faim et de satiété, et aujourd’hui, je sais exactement si j’ai trop mangé ou pas, si j’ai faim et à quel niveau, et si je tamponne encore parfois, c’est en conscience, je ne peux pas me voiler la face et je choisis de le faire. Cela peut-être d’ailleurs avec d’autres tampons que la nourriture !
Ce coaching m’a aidée au delà de ma relation à la nourriture. J’y ai travaillé mes relations avec mes enfants, avec mon conjoint et aussi avec mon travail d’entrepreneuse. C’est à cet endroit que je continue de travailler et de me faire accompagner. Mais c’est une autre histoire !

Clémence

J’ai connu Esther grâce à ses vidéos YouTube. Je la suivais depuis un moment. Et quand j’ai découvert son atelier, je pensais que c’était la dernière chance pour moi de perdre du poids. Si ça ne marchait pas, plus personne ne pouvait rien pour moi. Je pensais même à la chirurgie.
J’ai fait son atelier à Lyon. Ca été un vrai déclic. A la suite de cela j’ai perdu 8kilos en 4 mois. J’ai commencé à stagner et à ne plus perdre de poids. Je faisais le yoyo à +1 -1kilo. J’ai donc commencé à me renseigner sur son programme de coaching. La décision a été longue à prendre pour moi parce que financièrement le coût était important. J’ai finalement sauté le pas en faisant de ma perte de poids ma priorité.
Durant le coaching j’ai perdu 3/4 kilos mais j’ai surtout gagné un état d’esprit. Ma façon de voir le monde a complètement évoluée. Ma vision est plus positive, je sais maintenant qu’en travaillant sur mes pensées tout est possible. Et je crois que c’est le plus beau cadeau que j’ai eu.
Finalement, je suis en reconversion professionnelle, j’ai remis à plat mon couple. Et nous sommes dans une dynamique bien meilleure, je me suis éloignée des personnes toxiques de mon entourage.
Depuis le coaching, je n’ai pas reperdu de poids même si je souhaite en perdre encore 10/15. Mais cela est juste du au fait que pour l’instant, ce n’est pas ma priorité. Je sais que le jour où ce sera ma priorité j’ai tout les outils pour perdre ces 15 kilos.
Au passage : merci à toute l’équipe de SSB pour tout !!

Lucie

Hello, moi c’est Lucie. Quand j’ai découvert le coaching d’Esther, cela faisait déjà longtemps que je la suivais.
J’étais à une période de ma vie où j’en avais marre d’être en obésité. J’ai été en surpoids depuis l’enfance et en obésité à partir de vingt ans et je me voyais prendre du poids, d’années en années, comme un truc inexorable, sur lequel je n’avais pas la maîtrise.
J’avais eu un déclic quelques mois avant, je mangeais équilibré à 90%. J’avais complètement changé mon alimentation et pour autant je continuais de prendre du poids.
Du coup j’ai compris que le problème n’était pas là et qu’il fallait que je bosse plutôt sur moi.
Le coaching m’a permis de perdre 8kg. Mais c’est vraiment la partie visible de l’iceberg, la toute petite partie.
Ce coaching m’a permis de faire un bond dans ma vie !! Je ne suis plus la même. Aujourd’hui, ma vie est centrée autour de moi, de mes besoins, de mes projets. Je ne suis plus passive.
La clé principale c’est que si j’ai envie de manger un gâteau en rentrant du boulot, c’est pas “juste une envie de gâteau”. Et ça une fois que tu l’a compris, c’est gravé à vie. Tu ne peux plus te raconter des histoires ! Alors au début ça n’a pas été simple, d’aller à chaque fois chercher ce qu’il y avait derrière. Mais maintenant c’est fluide. Quand je vois l’envie qui arrive, je me dis “Ok Lucie, qu’est ce qui t’arrive ?”. Et c’est tout.
Et ma peur avant la fin du coaching c’était de reprendre mon autoroute, que j’ai pratiqué pendant 30 ans !!! Et ça m’est arrivé ! Mais en fait ce n’est plus possible, je tiens deux jours max. Je ne peux plus manger comme avant, c’est juste pas possible, ni pour mon corps ni pour ma tête.
Depuis la fin du coaching j’ai continué à perdre du poids et je suis sortie de l’obésité !!! Je suis fière de moi et je suis hyper confiante pour la suite parce que je sais que je ne me lâcherai pas.
Un grand merci à l’équipe et aux coachées que j’ai rencontré ici.

Maryse

On m’a demandé d’écrire un témoignage sur mon coaching avec Esther et ses coachs Claudia Leila Dominique et Marina…
Je le fais avec plaisir car j’ai passé 5 mois très agréables à apprendre à me connaître… et comme chacun sait on adore s’occuper des autres mais encore plus de soi même…
Le coaching à la base, je ne connaissais pas. Pour moi, ça correspondait à un prof de gym qui vient vous motiver à en faire, mais j’étais ouverte et complètement convaincu par la « gouaille « d’Esther que je suivais sur YouTube et en podcast.
J’étais petite ( je le suis toujours ) et bien ronde. Depuis longtemps j’ai eu des périodes plus mince mais petit à petit les kg revenaient… à chaque fois. Des périodes sportives aussi mais la régularité n’étant pas mon fort. Il y avait toujours un moment où je relâchais. Persuadée que je n’avais aucune volonté, que ma nature était d’être ronde, que la gourmandise était plus forte que tout… oui le dernier cookie hors de question de le laisser à qui que ce soit (même mes enfants !!!). Donc quand Esther a décrit ce genre de comportement, je me suis sentie concernée évidemment. Je pensais que c’était ma personnalité, que je n’y pouvais rien. Alors j’ai décidé de m’inscrire même si ça coute pas mal de sous mais en réalité c’est un investissement sur moi. Pour mon bien être, ma santé et me pavaner un peu, pourquoi pas…
Je n’ai eu qu’à me laisser guider et tout m’a paru simple et surtout ÉVIDENT. Il y a des coachs donc des coaching en vidéos auxquels on participe, que l’on peut visionner et re visionner tant que nécessaire et surtout des outils. Pour moi, les outils déterminants ont été la visualisation, l’engagement envers soi et bien sûr l’après un tampon. Ça paraît idiot de s’écrire à soi-même mais c’est super puissant.
En tout cas, pour moi il y a clairement eu un avant et un après. On doit se prendre un peu par la main mais c’est simple. J’ai perdu 11kg… je fais un 36 en haut un 34 en bas. Je mesure 1,50m donc tout est ok. Je suis normale. Même si les chiffres ont l’air fou. Je me ressemble enfin. Car ce qu’apporte le coaching c’est ça… un corps qui correspond à sa personnalité. Être la comique boulotte de service de la bande, c’est bien sympa mais je suis bien autre chose.
Alors évidemment je n’ai pas perdu mon sens de l’humour et heureusement, mais je me sens plus confiante, plus sereine. Je sais maintenant de quoi je suis capable.
J’ai décidé de faire une formation pour devenir sophrologue pour compléter mon métier d’infirmière. Il y a 6 mois, j’y pensais mais j’étais incapable de prendre la décision de m’inscrire dans une école. Parce que je pensais être trop vieille, ne plus avoir de mémoire, que les transports allaient me crever, que je n’aurais pas le courage etc… et avec le coaching sur les croyances limitantes je me suis rendu compte que je m’auto sabotais pour rester tranquillement dans mon train train habituel. Alors que je voyais tous les jours dans mon travail des gens qui clairement avaient besoin d’une autre sorte d’aide.
Le coaching nous révèle à nous mêmes. Je peux si je veux !
On en sort changée, plus forte… enfin, on ne devient pas plus forte mais on ose ce qu’on osait pas avant, le bon mot c’est audacieuse.
Pourquoi pas après tout, qu’est ce qu’on risque ? L’échec ? Ce n’est qu’un obstacle sur la route. On l’affronte, on le contourne, on l’ignore ou on fait avec… mais la route est toujours là. Il suffit de poursuivre.
Alors est ce que je recommande le programme ? … Allez y si ça vous tente mais chacun ne peut décider que pour lui même… moi je dis que c’est génial. J’ai appris plein de trucs et je sais que je peux encore apprendre plein d’autres choses. Ça ne concerne pas que le surpoids. Mais pour d’autres ça ne parlera pas. C’est personnel.. Ca remue parfois, mais il faut être tenace. Ne pas se croire parfois car on est bien trop indulgent envers soi même. On peut être notre pire ennemi.
Est ce que j’ai confiance par rapport à ma perte de poids ? J’ai un niveau de certitude de 9/10. Alors je dirais oui !! Parce que maintenant je peux laisser les cookies, je peux même, ne pas m’apercevoir qu’il y en a. Je ne m’intéresse plus la à la nourriture de la même façon, j’ai compris que des cookies, il y en aurait toujours… pas la peine de se jeter dessus. Je peux conscientiser cette envie si je l’ai et décider de ce que j’en fait.
Donc en résumé, je me connais mieux, j’ai plus confiance en moi, je ne mange plus n’importe quoi n’importe quand… et j’ai envie de plus dans ma vie. Pourtant, elle est déjà bien remplie. Mais les barrières se sont ouvertes et les possibilités avec.

Heidi

Recommandation, écrire une recommandation…
Je vais plutôt raconter mon « expérience » SSB, ça sera tellement plus riche et plus vivant que de platement lister toutes les raisons pour entamer ce programme de coaching.

Esther commence ses vidéos youtube en précisant que sa chaîne est dédiée à toutes ces femmes « badass » qui entreprennent tous pleins de trucs mais pour qui refuser un cookie relève de l’ascension de l’Everest. Bah tu sais quoi ? Moi je ne me sentais pas badass ! D’aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours sentie « larve ». Informe, sans odeur, sans couleur, à fuir devant tout et n’importe quoi, mais avec cette espèce d’urgence à vouloir être aimée et acceptée à n’importe quel coût, quand bien même c’était « moi », ce prix à payer. Toujours se saigner pour les autres : soit parfaite, soit forte, rentre dans le moule, donne ton avis mais pas trop fort, soit intelligente mais ne le montre pas, soit jolie mais pas trop, soit musclée mais pas trop…alors pour accepter tous ces dictats que je m’imposais, je me suis tournée vers celle que je pensais être ma meilleure copie : mon alliée des aliments, la nourriture, ma meilleure amie la bouffe quoi.
Et elle a été top !! Je suis rentrée en état vraiment larvaire. Grâce à elle j’étais anesthésiée, en diapause, absolument incapable de ressentir, incapable de me retrouver moi, mais tellement conforme à ce que je pensais devoir « être ».
Et puis la vie a passé, les problèmes sont arrivés, trop de poids, problèmes d’articulations, de dos, de chevilles, de poignets. Et le début de la spirale infernal de la tentative de contrôle total sur la nourriture et la volonté de perte de poids. Je passe rapidement, tu vois de quoi je parle si tu me lis, soit tu l’as vécu soit tu es en train de le vivre.
Jusqu’à ce jour où je « tombe » sur un podcast d’Esther sur la confiance en soi et l’estime de soi. La plateforme youtube me propose une « vidéo » d’elle que j’ouvre. Et là j’me dis : mais je la connais cette meuf ! Bah ouwé, c’est celle que je suivais quelques années auparavant. Mais qu’est-ce qu’elle avait changé ! Même visage mais « éclairé », même sourire mais tellement plus « je suis moi et je m’aime », même regard mais tellement plus « direct ». Bref, la même mais en « vraie ». Et avec tellement de kilos en moins. Alors j’ai pris rendez-vous et je suis rentrée dans l’aventure du coaching par SSB.

Parce-que tu ne vivras pas un régime, tu ne vivras pas un programme, tu ne vivras un entraînement ou une thérapie. Tu vas vivre une aventure : celle de ta naissance.

Le chemin que tu prendras dépendra de toi et uniquement de toi. Moi ça a été la descente du Lhotse parce que je voulais, pour une fois, pouvoir me considérer comme une badass. Alors j’ai déchaussé la luge de mon incertitude pour décrasser les habits trop lourds de mes certitudes. Et j’ai accueilli ma « nouvelle » peau, que j’ai déployée sous l’œil vigilant des coachs de SSB tout en criant pour la première fois de ma vie : TOUT SCHUUUUUSS !!
Et pour te permettre de muer, les coachs elles mettent leur « monde de connaissance » à tes pieds. Leurs outils, leur soutien, du soutien. Bref, t’auras des copines de voyage.

C’est comme ça que je suis « née ».

Et maintenant où je vais ? Je ne sais pas. J’ai des objectifs et des chemins, alors on verra.
Mais ce que je sais aujourd’hui, c’est que je suis « vraie », je suis enfin « moi ».”

Amina

Mon coaching chez SSB m’a apporté bien plus qu’une libération de la nourriture. Il m’a d’abord permise une reconnexion à mon corps, dont j’étais déconnectée depuis l’enfance. J’ai ensuite pu apprendre à me connaître en profondeur et arrêter de me voiler la face. Et le clou du spectacle, c’est qu’aujourd’hui, je sais pertinemment et je crois profondément au fait que je suis libre. Je suis libre de choisir ce qui est le mieux pour moi.
Même si j’arrive aujourd’hui à vivre mes émotions, parfois, la meilleure chose à faire pour moi reste de tamponner en conscience, et je suis en paix avec ça. 🙏
Merci à toute l’équipe de SSB pour votre accompagnement, notamment Esther, Claudia, Leïla et Marina qui m’ont particulièrement accompagnée et apporté de belles prises de conscience !