Témoignages

Lucie et Caroline

Deux clientes partagent leur expérience avec le programme et répondent à vos questions en toute transparence.

Marie

Émilie

Anne-Lise

Leila

Grâce au #coaching de @esthertaillifet, j’ai appris à m’aimer inconditionnellement et à vivre mes émotions pour ne plus les manger. J’ai aussi appris à faire la paix avec mon passé. Que je ne n’avais pas besoin de ces kilos pour me protéger car je suis ma meilleure amie et je ne me laisserai jamais tomber. Je suis maintenant plus heureuse et pas à cause de la #pertedepoids mais bien grâce à tout le travail fait sur les pensées et les émotions. J’ai aussi moins de douleur car mes articulations ne portent plus le poids de mes #emotions. Le jour où je me suis inscrite à ce coaching, je me suis fait le plus beau cadeau de ma vie, je pense. Et d’autant plus que j’ai une grande nouvelle à vous annoncer. Esther m’a proposé, il y a quelque temps de rejoindre son équipe. 🎊 Je vais apporter mon expertise sur le #stess et l#anxiete et bien sûr, sur la #maladiechronique et la #douleurchronique et la #meditation. Je suis tellement heureuse 🤗. Si vous avez des questions sur les coachings. N’hésitez pas ! Je précise qu’il n’y a aucun régime. J’ai perdu tout ce poids sans aucun régime. (voir le post sur Instagram)

Camille

Bonjour tout le monde 🙂
J’ai débuté l’aventure du coaching avec Esther il y a quasiment 1 an, je faisais partie de son premier groupe de coachées pour retrouver une relation saine à la nourriture.
Alors après 1 an de pratique de jeûne intermittent et plusieurs mois de recul et de poursuite “en solo” d’un travail sur une relation apaisée à la nourriture suite au coaching, c’est l’heure du bilan. 😉
” J’ai appris à ressentir la faim, à ne pas la craindre et même à l’apprécier.
J’ai appris à reconnaître la sensation de satiété et à la respecter.
J’ai appris à distinguer la faim de l’envie de manger.
J’ai appris à faire confiance à mon corps pour maintenir un poids stable et de santé.
J’ai appris que la nourriture n’était pas là pour me procurer du réconfort ou me punir, mais avant tout là pour me nourrir.
J’ai appris à prendre conscience des pensées qui enveniment ma relation à mon corps et à la nourriture.
J’ai appris à ne pas m’identifier à elles et à prendre du recul sur celles-ci.
J’ai appris à être bienveillante avec moi-même et à ne pas croire qu’un ou deux craquages allaient remettre en cause tout le chemin que j’avais déjà parcouru.
J’ai appris à ne pas me raconter de fausses excuses et à choisir les actions inconfortables plutôt que celles qui me maintiennent dans le confort car je sais lesquelles s’épanouissent et me font avancer.
J’ai appris à croire en moi, à me respecter dans mes moments de force comme de faiblesse et à veiller à mon bien-être.
J’ai appris que j’étais capable de tout, dès l’instant où j’allais au-delà de ma peur et que je m’en croyais capable.
J’ai appris à développer et écouter davantage mon instinct.
J’ai appris à chercher et reconnaître toutes ces choses qui m’apportent de la joie et me font me sentir en vie et heureuse pour y accorder plus de temps au quotidien.
J’ai appris à être plus à l’écoute de mes émotions, à les ressentir dans mon corps et à les accueillir avec bienveillance plutôt que de refuser d’en prendre conscience (j’apprends encore)…
Et enfin, j’ai appris qu’il n’y avait pas de retour en arrière possible sur ce chemin de la connaissance, de la confiance et de l’acceptation de soi car on continue d’apprendre chaque jour et plus on avance, plus le chemin est beau et nous fait grandir. 🙂
Alors que vous ayez déjà parcouru de nombreux kilomètres ou bien que vous soyez au début de votre chemin: continuez et croyez en vous. Vous êtes capables, vous le méritez, vous en valez la peine.

Camille