#179 – Prendre soin de soi

Bonjour à toutes et tous et bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet, coach certifiée et dans ce 179ème épisode nous allons parler du fait de prendre soin de soi.

Qu’est-ce que prendre soin de soi signifie ?

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez probablement vu passer une affiche sur Instagram qui est sortie mardi 9 mars 2021, sur laquelle était inscrit « Self care is not selfish », avec une illustration de buste de femme, à partir duquel pousse un tournesol depuis son coeur. 

Si vous ne l’avez pas vu, n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram pour voir le visuel en question, c’était un projet à l’initiative du 8 mars (la journée internationale de lutte pour le droit des femmes).  Durant toute la semaine, nous avons posté une illustration chaque jour autour d’un sujet lié au féminisme, et pour chaque illustration il y avait la possibilité de l’acheter sur le shop de Se Sentir Bien, sous forme d’affiche A3, soit d’autocollant (c’est toujours disponible en cliquant ici), c’est en vente jusqu’au 8 avril 2021 si vous souhaitez vous procurer une affiche ou des stickers. Quoi qu’il arrive, il restera malgré tout les posts Instagram, tous les bénéfices de ce projet iront à une association qui s’appelle « En avant toutes » et qui lutte contre les violences faites aux femmes et aux personnes de la communauté LGBTQA+, toutes les personnes des minorités pour résumer, au sein du couple et de la famille. Dans le coaching nous aidons énormément de personnes, je pense qu’avec de contenus on change les mentalités des gens et c’est génial, mais nous ne sommes pas en action directement sur le terrain auprès des personnes qui sont en train de subir des violences. Nous avons envie de faire ce projet chez SSB, nous voulions prendre part à cette cause là, et l’une des affiches qui vous a le plus plu cette semaine c’est celle que j’évoquais plus haut :

« Self care is not selfish »

Pour chaque affiche, pour chaque message nous avons réfléchi à des thématiques autour de la sororité, nous avons voulu partager des questions d’auto-coaching et celle qui dit que « prendre soin de soi n’est pas égoïste », ce n’est pas un sujet qui se résume à la condition féminine.

Je sais très bien que c’est quelque chose avec lequel nous avons grandi, se dire que s’occuper de soi est égoïste, je pense qu’en tant que femme, nous avons encore davantage été conditionnées et éduquées dans un esprit de sacrifice, même si ce n’est pas réservé à l’éducation des femmes, il y a ce truc de « ce n’est pas bien de penser à soi en premier », « il faut penser aux autres », « c’est bien d’être altruiste »… Nous avons déjà parlé du sujet de l’égoïsme sur ce podcast, mais je me suis rendue compte de l’importance de parler de ce sujet qui est celui de prendre soin de soi.

J’avais envie de profiter de ce podcast pour le faire et en même temps rebondir sur ce projet là et lui donner de la visibilité.

N’hésitez pas à partager ce projet, à acheter des affiches si vous avez envie de soutenir cette association, pour donner de la visibilité à cette cause parce que c’est un sujet qui me tient tout particulièrement à coeur, je pense que cela se devine, vous ne pouvez pas écouter ce podcast très longtemps si vous ne supportez pas les valeurs qui gravitent autour du féminisme, parce que le podcast en est teinté du début à la fin. 

Je suis certaine que pour la plupart d’entre vous, vous serez d’accord avec les idées qui seront défendues, et en plus je me suis donné beaucoup de mal sur le travail des affiches, j’ai adoré les dessiner, c’était génial de faire ces illustrations, ce n’est pas moi qui ai conçu l’affiche en soit, c’est Manon dans l’équipe, nous avons fait ça ensemble avec 4 filles de l’équipe, plus l’aval de tout le reste de la team, c’est vraiment un projet qui est représentatif des messages que l’on défend, nous l’avons fait avec une équipe où règne une certaine sororité et c’est génial parce que pour moi, faire ce type de projets, j’en ai déjà fait quelques uns de cette nature qui ont eu plus ou moins de visibilité, celui-ci en a un peu plus du fait de notre audience un peu plus grande, c’est vraiment l’une des raisons pour lesquelles je veux générer de l’argent en autonomie, je veux pouvoir faire ce type de projets, je dois vous dire que j’ai énormément de gratitude de me dire que l’on peut se permettre aujourd’hui, de risquer de perdre de l’argent sur un projet comme cela, et c’est génial, cela donne vraiment un sens à tout ce que je fais dans ce podcast et aussi dans les coachings. Vous le savez peut-être mais ce sont les coachings qui permettent de financer ce podcast, si vous vous êtes fait coacher par SSB, sachez que lorsque vous travaillez avec nous, cela sert aussi à pouvoir continuer à produire le podcast, à développer ce type de projets, c’est très important pour moi que vous sachiez que je prends beaucoup de plaisir à faire tout cela. Je suis enthousiasmée avec ce projet, on s’est éclatées d’un point de vue artistique, au niveau de la création de contenus, de réflexion, de recherche de comment nous pouvions contribuer sur ce sujet là en particulier, et en plus de cela je constate qu’il y a un impact et c’est très satisfaisant, cela nourrit mes valeurs personnelles et je suis très heureuse de pouvoir faire ça grâce à vous.

Comme vous écoutez ce podcast tout cela est en partie possible grâce à vous.

En particulier si vous avez participé à un atelier, ou que vous êtes inscrit à LA Communauté, que vous vous êtes fait coacher dans Point Final, merci à tous et toutes. Je constate que c’est en s’élevant les uns et les autres qu’on se tire vers le haut mutuellement. 

C’est génial comme ce processus peut être une boucle de rétroaction positive.

Pour moi cela part du fait de prendre soin de soi à la base.

Cela résonne beaucoup avec le sujet que j’ai envie de traiter aujourd’hui parce que nous sommes tellement dans une société où on nous a appris à s’ignorer, à s’oublier, que l’on arrive à un stade où ça en devient presque de la négligence vis-à-vis de soi.

Si on regarde ce que signifie « prendre soin de soi », cela signifie y accorder de l’attention, y accorder de l’énergie, y accorder du temps, agir, être présent, quel est l’inverse de cela ? C’est de l’indifférence, de la négligence ? C’est le fait de ne pas prêter attention, c’est de se négliger. Lorsque la plupart d’entre nous, ne prenons pas le temps de prendre soin de soi, nous sommes dans de l’auto-négligence.

C’est assez dingue quand on y pense. 

Je ne pense pas que l’on a l’habitude de regarder les choses de cette manière.

Quand on demande à quelqu’un autour de nous : « Que fais-tu pour prendre soin de toi ? »

Il y a toujours une sorte de gêne, comme si cela était mal vu de prendre du temps pour soi, de consacrer de l’énergie et de l’argent pour soi.

Qu’est-ce que vous considérez comme faisant partie de votre personne ?

Est-ce qu’il s’agit de votre santé mentale ou physique ? Est-ce qu’il s’agit de votre environnement ? De votre corps ? De votre spiritualité ?

De quoi parle t-on exactement ?

Ce que j’ai envie de vous inviter à vous poser cette question.

Qu’est-ce que cela signifie prendre soin de moi ?

En fonction de mes termes, cela ne signifiera pas la même chose pour tout le monde.

J’ai envie de vous inviter à voir cela comme quelque chose de très différent de l’égoïsme.

Si on prend le Larousse et que l’on regarde la définition de l’égoïsme, voici ce qu’on y trouve :

« Un attachement excessif à soi et à ses intérêts au détriment ou au mépris des intérêts des autres ».

Ce n’est pas ce dont on parle lorsque l’on parle du fait de prendre soin de soi. On ne parle pas de le faire au détriment des autres, on ne parle pas d’un attachement excessif à soi, on parle de la non-négligence de soi, de prendre le temps de s’écouter. La première chose à faire à mon sens c’est de prendre le temps de se poser la question, d’aller regarder ce que notre esprit a à nous raconter. 

C’est la chose que je vous invite à faire de nombreuses fois dans ce podcast mais de prendre un clavier ou un papier et un stylo et d’aller vous poser la question : « Que se passe t-il dans mon esprit ? »

Dans Se Sentir Bien vous le savez peut-être mais nous aimons bien poser des questions d’auto-coaching, si vous êtes membre de LA Communauté vous avez l’habitude et si ce n’est pas le cas, allez regarder ce que l’on fait parce que l’on travaille ensemble sur notre développement personnel, thématique par thématique. Vous avez la possibilité d’avancer sur un sujet précis si vous le souhaitez, mais il y a quelque chose de commun à toutes les thématiques, tous les jours on se pose une question d’auto-coaching.

Il y a une question que j’aime beaucoup me poser, je me la formule en anglais :

« What’s wrong love ? Qu’y a-t-il mon amour ? »

(En français la traduction n’est pas la meilleure)

Je me l’écris, et j’y réponds.

« Love » c’est un nom doux pour dire à quelqu’un qu’on l’aime, ça va être une sorte de surnom affectif.

Je m’appelle moi-même comme ça quand je me parle dans mes flots de pensées, oui c’est peut-être bizarre mais vous le savez.

Je m’écoute, comme si je le faisais avec un enfant, comme si je me mettais à la hauteur d’un enfant : « Que se passe t-il ? ». Et ensuite j’écouterais, et parfois je peux écrire des pages de brouhaha mental, et ça à mes yeux c’est la première étape de ce que représente le soin de soi. C’est prendre le temps d’aller regarder ce qui cloche, de s’écouter, de ne pas ignorer ou négliger, en avoir quelque chose à faire, c’est ça le fait de « prendre soin » à mes yeux. Lorsque vous prenez soin d’une plante, d’un vêtement que vous aimez, de votre maison… C’est avoir un attachement et en avoir quelque chose à faire. On ne parle pas d’égoïsme, on parle d’en avoir quelque chose à faire de comment vous vous sentez, de là où vous en êtes, de votre corps si c’est quelque chose d’important pour vous.

Je commence par écouter, et ensuite c’est de pratiquer une écoute active avec une oreille ouverte, de prendre en compte ce qui est dit. Je ne sais pas si vous avez à faire à ce genre de personnes dans votre entourage, il y en a qui vous disent : « Tu sais que tu peux tout me dire », et dès que vous commencez à dire quelque chose qui est au delà de ses propres valeurs personnelles, la personne se ferme, elle aimerait pouvoir être en mesure de tout accueillir, mais elle n’en est pas encore capable à ce stade de sa vie. Est-ce que vous êtes cette personne là pour vous-même, est-ce que vous êtes en mesure de tout accueillir de vous-même ? De tout écouter ? De recevoir la réponse de votre esprit lorsque vous lui demandez : « Qu’est-ce qui ne va pas ? De quoi as-tu vraiment besoin ? ».

Pour moi c’est cela prendre soin de soi.

C’est être à l’écoute, et être dans l’accueil inconditionnel, et d’être prêt à entendre des choses qui font peur, parfois on se dit des choses en flots de pensées que l’on a pas envie d’entendre, on se dit des choses à propos de nous, des inquiétudes que l’on a, des choses sur lesquelles nous avons envie de nous juger durement, c’est à ce moment là que l’on prend vraiment soin de soi.

Cela passe aussi par le fait  d’agir sur ce qui vient d’être dit et entendu.

Imaginez que vous soyez dans une relation amoureuse et que vous avez envie de prendre soin mutuellement l’un de l’autre et que la personne avec laquelle vous êtes en relation écoute ce que vous avez à lui dire, elle prend le temps de vous écouter mais qu’ensuite aucune action n’est mise en place. Ça ne marche pas, vous pouvez vous dire qu’elle vous écoute, mais il n’en est rien ». C’est la même chose pour vous, faire des flots de pensées, découvrir qu’on a besoin d’amour, de choses qui sont humaines et de les accueillir sans jugement, en se disant « ok j’ai besoin de reconnaissance sociale, bien sur que j’ai besoin d’amour, d’argent, de sécurité émotionnelle et/ou matérielle, d’être aimé-e par les autres »… Et il s’agit de les accueillir sans jugement, ne pas agir sur ses besoins, ne pas répondre aux besoins qui ont été exprimés, n’est pas une façon de prendre soin de soi.

Comment souhaitez vous prendre soin de vous ?

En quoi ce n’est pas quelque chose d’égoïste à vos yeux ?

Nous l’avons dit : prendre soin de soi n’est pas une démarche égoïste, prendre un quart d’heure par jour pour aller écouter ses propres besoins, cela ne vous viendrait pas à l’esprit de vous dire : « prendre une douche c’est égoïste », c’est juste prendre soin de soi, c’est un minimum. Si je prends soin de moi, je montre l’exemple à mes enfants, qu’il faut se brosser les dents et prendre des douches tous les jours, c’est respectueux pour les autres, c’est la façon dont je veux me montrer dans le monde et c’est ce que je veux incarner. A aucun moment je me dis que cette démarche est égoïste. Pourquoi, lorsqu’il s’agit de santé mentale, parce que c’est surtout de cela dont on parle, de prendre un livre, d’aller voir un psy, d’aller voir un coach, de commencer à faire des flots de pensées tous les jours, ou d’aller à la salle de sport, pourquoi il n’y a plus personne lorsqu’il s’agit de santé mentale et physique. Pourquoi on se juge égoïste ? Alors que ce n’est pas du tout le cas.

Sur l’illustration qu’on a posté mardi, on se disait avec l’équipe durant la création de l’affiche : « un arrosoir vide ne peut arroser aucune fleur », et c’est exactement de quoi il s’agit. Si vous ne vous ne vous nourrissez pas vous-même, si vous ne répondez pas à vos besoins, si vous ne prenez pas soin de vous-même, comment voulez-vous prendre soin des autres ? 

Quand tu es affamé et que tu n’as pas assez mangé, comment peux-tu donner à manger à quelqu’un d’autre si toi-même tu as la tête qui tourne, tu peux le faire un temps mais il arrive un moment donné où tu risques de t’évanouir.

Il en va de même pour sa propre santé mentale, à tous les niveaux, prendre du temps pour soi n’est pas égoïste, c’est vital et nécessaire, s’aimer et nécessaire.

Je vous partage ma vision des choses, ce n’est pas une option, l’inverse serait de la négligence, de la maltraitance, et vous êtes la seule personne avec qui vous serez du début à la fin de votre vie, si vous ne prenez pas soin de vous, qui le fera ? Ce n’est pas la responsabilité des autres de prendre soin de vous, bien sur que dans le cadre d’une relation amoureuse, ou d’une relation parents/enfants, en relation familiale, nous avons instauré ces sortes de manuels de bonnes conduite « prendre soin les uns des autres », et nous sommes pour la plupart d’entre nous, contents avec ces manuels de bonne conduite que l’on a envie de maintenir, mais ce n’est pas leur rôle, c’est un privilège d’avoir des personnes dans son entourage pour partager ses émotions, avec qui partager du soin, si vous vous ne prenez pas soin de vous même, si vous continuez à vous négliger, c’est peut-être même une perte de temps de prendre soin de vous.

A la suite de l’écoute de ce podcast j’ai envie que vous vous posiez cette question :

« Comment je peux prendre soin de moi ? De quoi ai-je besoin ? »

Et d’en faire quelque chose de non-négociable à vos yeux, que ces moments où vous prenez soin de vous soient indispensables.

Dans quels domaines de votre vie ce principe n’est-il pas appliqué ?

Dans quels domaines de votre vie auriez-vous envie de prendre davantage soin de vous ? 

Comment pourriez-vous le faire ?

Voilà les questions que j’avais envie de vous poser aujourd’hui et si vous avez envie de le faire avec nous, vous pouvez nous rejoindre au sein de LA Communauté.

Je m’arrête là pour aujourd’hui, je vous embrasse, je vous souhaite un excellent vendredi, un excellent week-end et je vous dis à vendredi prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *