#183 – Besoin de vous parler

Bonjour à toutes et tous et bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet, coach certifiée et dans ce 183ème épisode nous allons juste nous parler !

Il est 21h30 au moment où j’enregistre ce podcast, ce n’est pas la première fois que j’enregistre un podcast tardivement en ce moment, j’avoue que je perds la notion du temps surtout en cette période de pandémie, j’ai l’impression d’avoir moins de repères dans le temps. D’habitude mon emploi du temps est rythmé dans le temps avec des voyages, des évènements, des ateliers, des choses qui ponctuent l’année, mais en ce moment je me vois procrastiner tout au long de la journée, je vous ai souvent parlé de ce sujet, j’en ai parlé sur la chaîne YouTube, c’est un sujet qui revient très régulièrement. Lorsque l’on procrastine, c’est qu’on des points bloquants et il faut aller y jeter un coup d’oeil, il faut surtout aller regarder les pensées que l’on a et qui sont à l’origine de cette procrastination, c’est souvent la sensation qu’un besoin ne va pas être rempli, par exemple la peur qui nous dit : « Si je fais telle ou telle chose j’ai peur d’échouer, donc je ne le fais pas », il peut aussi s’agir de la peur de la réussite : « Que vont penser les autres ? Je ne peux pas me mettre en avant… », il peut s’agir d’autres besoins qui ne sont pas remplis, dans le cas de besoins de réussite et d’échec ce sont des besoins de type : amour, appartenance, reconnaissance sociale. La procrastination peut être à l’origine d’un besoin qui pourrait ne pas être rempli, le besoin d’alignement.

Je crois l’avoir déjà mentionné dans un épisode de bilan que j’ai déjà pensé pleins de fois à arrêter ce podcast, je me disais qu’un jour il y aurait une fin à ce podcast, je ne savais pas quand, ni pourquoi, sans avoir de réelles réponses à toutes ces questions, en me disant que je n’allais pas continuer ce projet à vie.

Quand j’ai commencé ce podcast il y a 3 ans et demi, en septembre 2017, je me suis dit : « j’ai du contenu pour 1 an, j’ai environ 50 épisodes, j’ai pleins de choses à dire ». J’étais tellement emballée par ce projet de podcast, j’adore le format audio, c’est un format qui me permet de m’épanouir mais j’avais tout à apprendre dans le domaine, j’étais stressée, j’avais peur de pas être assez concise, peur que ce soit plus ennuyeux qu’avec l’image où là tu vois quelqu’un bouger, du coup cela te permet d’être plus indulgent si la personne met du temps à trouver ses mots ou quoi, tu vois son langage corporel au format vidéo, alors qu’avec la voix j’avais l’impression qu’il fallait que ce soit parfait. Je crois que je vous en avais déjà parlé, ça a été un vrai travail, et je pouvais procrastiner sur mes épisodes parce que j’avais peur que ce ne soit pas assez bien, j’étais dans la peur de l’échec, du jugement, je me disais qu’il fallait que ce soit à la hauteur, en plus j’écoutais beaucoup de podcasts à cette époque là, je me mettais la pression. Cette pression m’a permis de grandir, il y a des moments où je suis passée pas très loin du burn out en début 2019, mais je me suis fait accompagner, ça sonne très grave mais j’ai pris soin de moi dès que je me suis aperçue que j’avais besoin d’aide, ces 3 dernières années ont été un grand kiffe. Il y a pleins de moments où j’ai pensé à arrêter. Je me suis dit que je ne le sentais pas autant que lorsque j’ai débuté.

Au début, je me disais que j’en aurais pour 1 an de contenu et entre temps je m’étais fait la promesse que je ne voulais pas que ce podcast devienne un podcast où on répète les mêmes choses, un podcast qui devient redondant, où je n’ai plus rien de nouveau à apporter.

La deuxième chose que je ne voulais pas et ça c’est très important dans tous les contenus que je crée, je ne voulais pas où j’arrivais au moment où je n’aimais plus ce que je faisais, il faut que j’aime ce que je suis en train de faire, ce que je suis en train de dire, que j’aime la façon où je me sens quand je le fais. 

Ce que je vous dis est aligné avec ce que je vous raconte sur le podcast, il s’appelle « Se sentir bien » et parle d’alignement, il parle de suivre ses intuitions et c’est quelque chose que j’essaie de faire aussi.

Je me rends compte que j’ai l’intuition que ce podcast arrive vers la fin, non pas que je n’ai plus rien à dire, j’ai encore de nombreux sujets d’écrit, j’ai 3 ou 4 épisodes de prévus que je vais enregistrer, je sais qu’ils sont percutants. Même si j’adore ces épisodes que j’ai écrits, j’ai hâte de vous les partager, que vous me fassiez vos retours à leurs sujets, que vous me disiez où cela vous a apporté… J’ai beau avoir cette hâte là, la pensée principale que j’ai quand je me mets derrière le micro, c’est cette intuition qui est de plus en plus forte qui est que ce podcast va bientôt toucher à sa fin. Je ressens le besoin de vous le partager et en même temps j’ai très peur parce que je sais que ce podcast a été apporté à pas mal de personnes qui l’écoutent. J’ai peur que vous voyez cela comme une annonce alors que ça n’en est pas encore une. 

Aujourd’hui il n’y a pas de date de fin pour ce podcast qui est prévu, j’ai une idée dans ma tête mais je n’ai pas envie de vous la partager aujourd’hui. Rien n’est acté et je garde ça pour moi et pour mon équipe, quelque part mon intention c’est d’être juste avec moi-même aujourd’hui. A l’instant T, la voix de mon intuition est tellement forte qu’elle est assourdissante et que cela devient compliqué de me concentrer sur le sujet sur lequel je suis censé vous parler, bien que ce soit un sujet que j’adore et que j’ai hâte de vous partager.

J’ai besoin de vous dire que cela me challenge beaucoup et je trouve cela intéressant de vous le partager quelques part, si vous êtes dans LA Communauté, c’est l’endroit où nous mettons en pratique tous les outils qu’on se propose ici dans le podcast et si vous n’êtes pas inscrit, c’est un abonnement qui est à 34 euros par mois et je vous invite vraiment à nous rejoindre parce qu’on fait vraiment un travail incroyable là bas, cela ça s’adresse à vous particulièrement si vous écoutez le podcast depuis plusieurs semaines, plusieurs mois et que vous voyez que bien que les concepts que j’évoque vous parle, vous ne les mettez pas en pratique, vous ne faites pas d’outils, ni de flots de pensées, ou vous le faites mais de façon occasionnelle, vous ne vous servez pas de tout ce que vous gagnez en connaissance ici. Si vous faites ce constat, vous passez à côté de la majorité de la puissance de l’enseignement que j’essaie de vous transmettre ici. C’est dommage, et dans LA Communauté on travaille ensemble à mettre en place les outils, beaucoup de personnes travaillent sur différents domaines de vie. Nous avons des sortes de forums de discussions qui portent sur ces différents domaines de vie : les relations amoureuses, la mission de vie, l’estime de soi, des plans d’actions sur des projets professionnels, il y a l’arrêt du tabac, bref beaucoup de sujets sont abordés.

Si vous ne savez pas sur quel sujet travailler, nous avons aussi un Channel où on vous propose un exercice et une question à vous poser chaque jour, qui vous permet de balayer tous les sujets.

Dans LA Communauté on se propose de faire un bilan de semaine tous les vendredis, et nous en tant que coach, nous sommes invités à partager notre bilan de semaine de la même manière que vous vous le faites, à l’écrit ou en audio. Cela fait plusieurs semaines que je ne fais pas ce bilan parce que la seule chose que j’ai en tête ce soit que j’ai envie de passer à autre chose, je trouve ça beau le fait de vous le partager en même temps que je le vis, je crois que les autres fois où j’ai vu des changements s’opérer, je m’en suis rendue compte après coup. Je sens que je suis dans une période de ma vie professionnelle où je suis en train de grandir, je suis en train de passer à l’étape d’après, j’ai beaucoup de mal à faire cela dans ma vie de manière générale parler que je suis très fidèle, je suis quelqu’un sur qui on peut compter, quelqu’un de fiable, et le fait de me dire : « j’ai envie d’arrêter cette chose là », de m’autoriser à mettre une fin pour commencer quelque chose d’autre, c’est quelque chose qui me terrifie.

C’est typiquement le type de partage que je fais habituellement sur LA Communauté et je ne me force jamais à les faire, je vous encourage à en faire de même. 

Le fait de mettre fin aux choses, j’ai besoin que ce soit vraiment fini dans ma tête avant de le matérialiser et en même temps le moment est venu pour moi de créer d’autres choses, c’est le fait d’aller vers ma pleine puissance, je me sens portée, je me sens poussée, j’ai envie de vous parler davantage de sexualité, c’est un sujet qui m’appelle, j’en ressens l’envie. Vous savez que je coach particulièrement sur la thématique de la perte de poids, nous avons un super programme qui s’appelle Point Final dans lequel je coach 2 fois dans la semaine et le reste du temps ce sont mes coach qui prennent le relai. Ce qui me permet d’avoir de l’espace pour coacher sur d’autres sujets. En ce moment je me sens poussée à aller vers des sujets qui tournent autour de la féminité, de la sexualité, du rapport au corps, du couple, de la relation. Je vois arriver ces changements depuis un moment déjà, et en même temps j’ai peur, je me dis qu’il faut que je change mes modes de fonctionnement, j’ai envie de changer ma façon de voir les projets, jusqu’à présent j’avais l’impression d’être un roc, quand je me lançais dans un projet c’était à vie, il faut que je sois fiable. En fait je me rends compte que tous les projets qui m’attendent nécessite plusieurs années, ce sont des projets qui vont me prendre à minima quelques mois et d’autres plusieurs années, c’est quelque chose qui me rend nostalgique de base. 

J’adore ce podcast, j’adore être derrière ce micro, et en même temps je sens qu’il va être temps de passer à autre chose. Je pensais aussi à le laisser ouvert et poster des épisodes de temps en temps, je sens qu’il faut que je laisse cette place vacante si je veux laisser entrer de nouvelles choses dans ma vie professionnelle. J’ai envie de créer des vidéos, je suis appelée ailleurs en quelque sorte.

Avec l’entreprise « Se sentir bien », j’ai créé quelque chose de tellement beau et dont je suis tellement fière que vous n’avez pas idée à quel point. Je suis tellement fière de mon équipe, les filles sont tellement derrière moi à me pousser, qu’elles m’encouragent à aller vers ma zone de génie, je les autorise à elles aussi le faire dans leur vie, tout cela est une sorte de cercle vertueux où on se tire toutes vers le haut, j’adore ça et j’adore le fait qu’elles me poussent à m’écouter et parfois c’est terrifiant et je me sens dépassée par ma propre puissance, je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire, j’ai l’impression d’être mégalomane quand je m’entends. Je le ressens comme un feu intérieur en moi qui ne fait que grandir. Il faut que je suive le mouvement en quelque sorte.

En gros, j’ai encore pleins de choses à vous dire sur ce podcast, j’ai encore pas mal d’épisodes écrits en avance, je vais adorer vous les partager et en même temps je ne me voyais pas enregistrer les prochains épisodes sans avoir cette conversation avec vous, sans vous dire ce que je ressens. 

Je pense aussi que j’aurais un sentiment de trahison si je mettais un terme à ce podcast de la mauvaise manière.

Si je n’étais pas au courant de ce qu’il se passe dans les coulisses on va dire, je n’aurais pas ce sentiment avec tous les podcasts, mais sur un podcast où nous avons une certaine proximité comme je pense que c’est le cas sur Se sentir bien, je ne sais pas si vous le ressentais mais moi oui en tout cas. J’aime bien le fait d’être transparente avec vous et de vous dire ce qui se trame dans ma tête. Je veux aussi vous montrer ce qu’est qu’un projet dans la vraie vie. Les gens ne sont pas toujours sûrs de ce qu’ils font, nous sommes dans un monde où ils donnent l’impression que c’est le cas, mais parfois notre intuition n’est pas hyper claire, on avance sur nos projets de manière itérative. Le podcast est un projet que j’ai lancé il y a 3 ans et demi, je n’étais pas du tout la même personne que je suis aujourd’hui, et ce podcast m’a fait grandir jusqu’à maintenant, je sais qu’il a encore des choses à m’apporter et je crois l’une de ses choses principales (j’ai envie de pleurer en vous le disant).

L’une des choses principales que ce podcast ait besoin de m’apprendre c’est de mettre des fin aux choses (c’est stupide non ?).

Même lorsqu’elles sont extraordinaires.

C’est ce fameux concept que je vous ai déjà partagé qui est que la circonstance n’est pas la raison de ton bien-être ou de ton mal-être, ce sont tes pensées. Avant de quitter une circonstance qui ne te convient pas, assure toi que tu as travaillé sur tes pensées pour qu’elles te conviennent, que tu as appris à perte heureux-se dans cette situation parce que sinon tu vas juste transporter ton malheur avec toi.

Le fameux exemple : on change constamment de villes, de pays, de boulots, de mecs, en pensant que la faute de notre malheur c’est notre ville, notre pays, notre travail, notre mec/notre copine, et on se rend compte qu’à chaque fois qu’on change de mec on emmène nos problèmes avec nous, idem pour notre tristesse qui ne nous quitte pas quand on change de ville.

C’est la même chose, c’est super important pour moi, lorsque l’on quitte un projet de le faire quand on est trop bien dedans et c’est ce que je suis en train de faire avec le podcast.

Pour l’instant je n’ai jamais réussi à faire ça, j’ai toujours quitté les projets quand ça n’allait plus, lorsque j’étais allée au bout du bout, que tout était étiolé, je n’ai pas envie de faire ça avec Se sentir bien. Je me sens tellement en gratitude avec tout ce que ce podcast m’a appris, et apporté jusqu’à présent.

Ce qu’il m’aura appris c’est de le terminer au moment où c’est juste.

Ce moment je le vois arriver et ça me fait très peur.

C’est ce que je voulais vous partager aujourd’hui. Je crois que j’aimerais bien voir votre retour et vos commentaires à ce sujet.

– Comment vous sentez- vous sur ce podcast ? 

– Qu’est-ce qu’il vous apporte ?

– Qu’est-ce que vous aimeriez en garder ?

– Qu’est-ce que vous aimeriez voir se créer après ?

– Est-ce que vous sentez vous aussi cette fin de cycle arriver ?

Je ne vous parle pas de date de fin parce que j’en ai pas vraiment. 

J’ai juste envie de vous prévenir que cette fin arrive, aussi pour que vous puissiez savourer les derniers épisodes, et que vous en profitiez avec moi, je ne sais pas pourquoi je pleure parce que c’est un super projet, cela va rendre la fin de ce projet encore plus chouette, ce n’est pas du tout la fin du coaching, j’ai pleins de choses à vous apporter, pleins de choses que j’ai envie d’apporter, je sens que je podcasting sur cette thématique globale va vite tourner en rond si je continue pendant des années.

Je n’ai pas envie de vous proposer un contenu qui soit de moins bonne qualité.

Je sais que s’il s’agit de juste parler dans un micro j’en suis capable, mais je n’ai pas envie de le faire parce qu’il faut sortir un épisode tous les vendredis à tout prix.

Je veux vraiment avoir des choses à vous dire.

Je me dis que je vais vraiment sortir cet épisode.

Je vais m’arrêter là, c’est une sacrée aventure, vous dire qu’on se donne rendez-vous dans LA Communauté si vous n’y êtes pas déjà, si vous avez écouté ça jusqu’au bout c’est que ce contenu vous plait, a priori cela peut vous intéresser de nous rejoindre et de faire ce travail ensemble, d’apprendre ensemble et c’est de cela dont il s’agit.

Je n’ai jamais vu un endroit comme ça, je sais que beaucoup de membres de LA Communauté écoutent ce podcast et ce message est pour vous : vous êtes incroyables.

Vous êtes très inspirants à mes yeux, je trouve ça fou d’avoir un espace comme celui-ci où on fait du développement personnel tous ensemble.

Dans un monde où le développement personnel n’est pas quelque chose acquis et qui peut être assez tabou.

Comment vous voyez la suite ? Si vous en voyez une ?

Je m’arrête là pour aujourd’hui, je vous embrasse, je vous souhaite une excellente semaine et je vous dis à vendredi prochain.

24 commentaires

  1. Sandra

    Bonsoir Esther,
    Merci pour ce partage très honnête et fort en émotions. Si le podcast s’arrête c’est triste mais ce ne sera pas un véritable point final vu les nombreux projets que tu as en tête 🙂
    J’ai découvert « Se sentir bien » il y a 8 mois et j’ai écouté tous les épisodes avec attention. J’ai appris beaucoup de choses, adoré décortiquer mes pensées (entre autre) et je te remercie du temps que tu as donné pour partager tout ce précieux contenu. Si ça s’arrête je me dirais que ça y est, j’ai toutes les cartes en main, à moi de jouer maintenant, plus d’excuses. C’est peut-être l’élan qui me manque pour intégrer la Communauté et passer enfin à la pratique de façon plus régulière ? En tous les cas, j’ai beaucoup aimé t’écouter et je suis confiante pour la suite que tu vas donner à cette aventure.
    Merci encore.
    Sandra

  2. Laura B.

    Hello Esther, que d’émotion (communicative) dans ce podcast, j’ai versé ma petite larme aussi à la fin!
    Pour ma part j’écoute tes podcast depuis 2018 et ils m’ont transformée (en plus de tout le reste, si tu me reconnais tu sauras de quoi je parle)
    Je pense que c’est un contenu que tu as choisi de nous « offrir » depuis tant d’années, et tu es la première à savoir et pouvoir décider quoi en faire, je te fais entièrement confiance là dessus.
    La cohérence de tes propos par rapport à l’arrêt plus ou moins proche du podcast ne me fait pas peur personnellement car quand j’ai besoin de mon petit « shot d’Esther », je n’hésite pas à reparcourir d’anciens épisodes, vidéos, exercices etc… Tes autres abonnés font peut-être comme moi?
    Si tu sens que tu arrives prochainement à te répéter et faire écho à d’anciens sujets déjà évoqués, et bien c’est que pour le moment tu n’as peut-être plus de nouveautés en tête et ça ne veut pas dire qu’une fois l’annonce de la fin du podcast, un jour tu n’auras pas une nouvelle idée et que tu ne pourras pas nous poster un podcast « bonus » de temps en temps! Sans obligations aucunes, pas de récurrence, juste selon ton feeling!
    Merci de t’être confiée à nous en toute transparence, c’est très touchant.
    Pour ma part, je reste alerte sur tes vidéos, challenge, communauté et ce n’est pas prêt de changer 🙂
    Passe une beau week-end.
    Laura B.

  3. Angioni Aurore

    Bonjour Esther, bonjour à toute l’équipe Ssb
    J’ai découvert le podcast il y 3 ans.
    Il m’a énormément apporté , j’ai pris conscience du pouvoir de mes émotions, j’ai appris à les reconnaître, j’essaie au mieux d’appliquer les outils , de me comprendre et de comprendre mon entourage.
    Ton authenticité Esther est une chose merveilleuse, ta voix m’est familière et a quelque choses de réconfortant.
    J’ai pleurer avec toi, j’ai rit, j’ai eu des éclats de génie.
    Je te suit également sur YouTube maintenant, et à vrai dire je te suivrai peut importe le contenu que tu choisis de nous offrir car je crois sincèrement au pouvoir de ta contribution.
    Alors comme tu le dirais ,fonce meuf!
    Va là ou ton intuition te mène!!!
    J’ai beaucoup de gratitude envers ton travail, pour toutes les révélations que tu as mis en lumière !
    Je te souhaite le meilleur, pour toi et parceque ce sera aussi le meilleur pour nous, comme tu le dis si bien c’est quand on se fait plaisir qu’on apporte le plus!!!
    Un énorme merci plein d’amour !!!!
    Aurore

  4. Kevin Abroad

    On comprend si tu as envie d’arrêter. Tu en es à presque 200 épisodes, c’est énorme !
    Je comprends le besoin de vouloir mettre fin à un projet pour avoir ce sentiment de « fin » et de pouvoir passer à autre chose. Perso, j’espère qu’il restera « ouvert » et qu’on aura quand même des épisodes de temps en temps s’il venait à se terminer ! Ca me manquerait trop sinon <3

    1. Kevin Abroad

      J’aimerais aussi rajouter que c’est très bien aussi de savoir quand il faut s’arrêter et quand il faut tracer son chemin (je fais référence aussi au sujet sur lequel tu m’avais coaché!). Par exemple moi j’ai trouvé que le podcast de Brooke « drags on ». Après chacun choisi d’écouter ou pas bien sûr. Mais c’est redondant pour ma part. Il y a une certaine beauté à finir quelque chose quand on en a fait le tour. Ca rend le « produit final » plus précieux. Ce n’est que mon avis bien sûr!

  5. Fabienne

    Esther! Tout ce que tu vas faire va être une inspiration pour nous! J’ai eu un petit coup au cœur en entendant que tu penses à arrêter ce podcast, mais franchement, 183 épisodes c’est déjà un beau cadeau! De plus,TOUT a une fin, et c’est toi qui décide! Ce serait le comble de continuer Se Sentir Bien dès lors que tu ne le sens plus. Alors après les derniers sujets que tu as toujours dans ta poche pour nous, après les larmes, après les au- revoir, pars explorer d’autres projets, absolument! Continue de briller et de créer!
    MERCI pour ta passion, et merci aussi de m’avoir fait découvrir Brooke, que j’écoute tous les matins en allant à l’école! Ciao a più tardi più!

  6. Celine

    Esther, tu es super touchante. Ça me donne toujours la patate de t’écouter meme si j’avoue que moi aussi ces derniers temps j’ai un peu “décroché “ du podcast (comme un trop plein d’info ou juste l’envie d’essayer toute seule ??) Tous tes contenus m’ont tellement apporté (ainsi que la communauté pendant plus d’une année ) je m’en suis nourrie, inspirée, j’ai expérimenté à ma façon, et j’ai grandi. Je me sens poussée des ailes, je m’autorise à vouloir créer mon entreprise, à miser sur moi, à ne plus attendre l’autorisation d’autrui, et ta voix est dans ma tête lorsque je procrastine, mais aussi quand je me dis que j’ai le droit d’être optimiste, idéaliste et ambitieuse. Tu as été ma Bestie dans un moment de ma vie où malgré la sophro, le psy … je ne me sentais toujours “pas si bien” malgré une vie pleine de beauté. Alors merci, ta voix est une amie que je chérie car pour la première fois de ma vie, j’entendais à voix haute ce que je pensais tout bas tout en croyant que j’étais dans l’erreur, “trop sensible”,différente,naïve, inadaptée à la réalité du monde qui m’entoure… désormais J’accepte et je ne lutte plus ni contre le monde, ni contre moi. Et ça fait du bien… MERCI 💚

  7. Léa

    Merci Esther <3
    Alors puisque tu nous demandes un retour sur ce podcast : déjà, j'aimerais beaucoup que les contenus du podcast restent en ligne même après la fin, car je réécoute certains régulièrement, et je les envoie aussi à des ami.e.s pour initier des discussions sur certains sujets, donc je serais très triste de voir ce contenu disparaître d'internet !
    D'autre part, je serais très intéressée par des contenus et coachings à venir sur la thématique de la sexualité et des relations, j'ai hâte de savoir ce que tu nous prépares 🙂

  8. Virginie Laurent

    Hello Esther,
    Moi je l’aime bien ce podcast ! Il me manquerait
    Plus trop pour les outils en effet. 3ans1/2 y a de la matière 🤓 Cependant pour le son de ta voix, tes explications, l’avancée de tes cheminements, etc
    Pourquoi pas un podcast à l’image du tea time ? A défaut d’emmener YouTube en balade pour écouter les sujets choisis, j’aurais tjs ici un moyen (gratuit 😋) de t’écouter. Depuis des années c tjs intéressant !! Merci 💜

  9. Anaïs

    Bonjour, j’ai écouté ce podcast après 1 an de pause car je sentais que j’en avais moins besoin. Aujourd’hui j’ai pensé à toi car j’ai eu un coup de mou étant donné que je vis une période compliquée (rien à voir avec le covid). Et je suis contente que tu ai d’autre projet. Et ton projet concernant la sexualité m’emballe beaucoup. Je suis contente que tu ai d’autre projet. Pour ma part je réfléchi à faire partir de ta communauté mais je n’ose pas encore le faire. En tout cas tout les podcasts que j’ai écouté sachant que je les ai écouté depuis ton début mon énormément apporter. J’espère qu’ils resteront accessibles car j’aime les réécouter de temps en temps. J’ai hâte de suivre tes autres projets. Je n’ai jamais mis de commentaires mais aujourd’hui c’est différent. En tout cas je te souhaite bon courage et à très vite. Encore merci pour tout ce que tu as pu m’apporter.
    Bonne continuation Anaïs.

  10. Nathalie

    Bonsoir Esther,

    je viens d’écouter l’épisode 183 de votre podcast qui m’a beaucoup émue.
    Assez pour sortir de ma zone de confort et vous écrire (vrai challenge pour moi).
    Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre générosité, votre naturel et votre simplicité.
    Je vous ai découvert un peu par hasard, il y deux ans. Et après avoir « dévoré » les premiers épisodes, je vous suis épisodiquement.
    Vos podcasts, par votre naturel, votre simplicité de proximité à l’auditeur, m’ont éclairé sur plusieurs notions que je n’avais pas bien intégré.

    Aussi, j’ai simplement envie de vous encourager à suivre votre voix intérieure si vous souhaitez arrêter, quand vous serez arrivée au bout de l’envie : en tant qu’auditrice la lassitude s’entend quand elle survient. Et il est décevant de passer de la fraicheur du démarrage, à l’expertise grandissante pour ensuite entendre un message forcé voire poussif.
    Si vous partez pour une autre aventure alors vous servirez d’autant mieux votre nouvelle audience (ou autre public selon le support que vous choisirez), et vous ne décevrez pas les auditeurs qui vous suivent avec plaisir tant que vous êtes riche de passion.
    Le meilleur exemple à vous citer est celui de Brooke quand elle explique qu’il est important de partir quand tout va bien pour partir sur une belle énergie, comme pour son divorce.

    Je doute de vous suivre sur le sujet du rapport au corps et au sexe qui ne m’appelle pas (sauf peut-être si vous montez un épisode « comment gérer son appétit sexuel quand celui de son conjoint est depuis longtemps éteint »)

    Je vous souhaite une très belle continuation, riche de votre lumière personnelle et d’enthousiasme, quelqu’en soit la voie.

    Nathalie

    PS : merci aussi pour la découverte de Julien Musy

  11. Cat

    Bonjour Esther
    Je suis âgée de 56 ans.
    J’ai découvert ton podcast, grâce à ma fille, à partir de l’automne 2018, et j’en ai écouté 79 épisodes qui m’ont apporté de nombreux déclics…
    Je te remercie chaleureusement car ton podcast a contribué à changer ma vie.
    Je continue à consulter régulièrement le podcast, je note des titres d’épisodes à écouter plus tard, car en ce moment je manque de temps pour les écouter.
    Je te cite : « J’adore ce podcast, j’adore être derrière ce micro, et en même temps je sens qu’il va être temps de passer à autre chose. Je pensais aussi à le laisser ouvert et poster des épisodes de temps en temps. »
    Je souhaite que tu continues à poster des épisodes de temps en temps, cela te libérerait de la contrainte du rythme hebdomadaire.
    Mon message est trop laconique pour exprimer tout ce que ton podcast m’a apporté… Merci encore…
    Je t’embrasse.
    Cat

  12. Dinah

    Oh lala que d’émotions en t’écoutant Esther!
    Le secret du succès c’est de rester soi-même, n’est-ce pas ?! Et tu nous le prouves avec ce podcast!
    Avant tout merci de nous avoir tenu au courant ! (presque avant ton équipe! Lol)!
    Merci de rester authentique !
    Merci de faire ton dev perso ouvertement pour nous permettre d’observer et de profiter de ton travail.
    Et c’est peut-être bizarre, mais moi j’adore quitter une fête quand elle est à son maximum !! Au moins tu n’en gardes que des bons souvenirs !
    Alors n’essaye pas de freiner ton instinct et fonce!!! 🙂

  13. Manon

    Salut Esther, je viens d’écouter l’épisode et je trouve ça géniale que tu verbalises cette envie que tu as d’arrêter. Je ressentais ça depuis un moment en t’écoutant. Ton travail sur le podcast se sentir bien depuis le début est énorme et avec cette nouvelle tu finalises tout ce que tu nous as appris : à nous écouter, nous respecter, nous aimer et agir selon nos valeurs, « notre petite voix ». Je ne t’ai jamais écris alors j’en profites pour te dire que je t’écoute maintenant depuis 1 an grâce à une amie qui m’a « soualée » avec ça pendant des lustres avant que j’agisse. Depuis 1 an, je me bouge le cul pour moi, j’apprends et effectivement, je me sens bien. J’espère juste que tu laisseras le contenu accessible parce qu’il peut encore nous aider et aider de nouvelles personnes. Merci milles fois Esther!!

  14. Laure

    Bonjour Esther,
    J’ai découvert tes podcasts il y a 6 mois, j’en suis à l’épisode 100…Mais j’ai voulu écouter celui là car comme l’a dit une commentatrice, j’en note certains pour plus tard…
    Ce podcast m’a beaucoup apporté j’apprends toujours des choses intéressantes et il y en a même que j’ai envie d’écouter deux fois. Tu apprends des choses que j’ai jamais trouvé ailleurs et pourtant j’ai beaucoup fouiner sur le Web sur le sujet de développement personnel. Il m’arrive souvent d’envoyer en lien un podcast à des personnes que je connais en leur disant que c’est très intéressant. Je me suis demandé si je n’allais pas me lasser au bout d’un moment ou si je n’allais pas entendre des sujets que j’ai déjà entendu.. c’est pour ça que je pense que tu as totalement raison d’arrêter si tu sens que tu te répètes. Mais jusqu’à maintenant je n’ai pas entendu deux fois la même chose. J’ai été ébloui par ta confession et je te comprends tout à fait. J’ai ressenti la même chose quand j’ai arrêté de bloguer je sentais que j’avais fait le tour mais ça me donner quand même envie de pleurer même si j’avais d’autres projets. En plus de ce podcast qui reste mon préféré j’ai écouté tes vidéos sur YouTube et je trouve que tout ce que tu fais est formidable.
    Tu es sincère tu es à l’écoute comme on peut le voir dans les vidéos YouTube quand tu réponds aux questions. Tu es toujours prête à aider et tu as toujours des solutions à proposer.
    Comme l’ont déjà dit d’autres commentatrice moi aussi j’espère que les podcasts faut rester en ligne.
    J’ai été très intéressé par le coaching sur la perte de poids mais cela reste un peu trop cher pour moi malheureusement.
    Je suis allé jamais rien commentémais je t’encourage à faire ce que tu as envie de faire…
    Même avec un pincement au cœur je n’ai aucun doute que tu sauras rebondir sur d’autres projets. J’ajoute que j’apprécie aussi ton honnêteté en tant que blogueuse qui a également suivi beaucoup de blog je n’ai jamais apprécié ce qui partent du jour au lendemain sans même prévenir !
    Continue tu es la meilleure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *