#185 – Le principe de Pareto (loi des 80/20)

Bonjour à toutes et tous, bienvenue dans Se Sentir Bien, le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet, coach certifiée et dans ce 185ème épisode nous allons parler de la loi de Pareto, où la règle des 80/20.

Avant ça j’ai envie de vous raconter un peu ma vie.

Je n’ai pas posté de podcast la semaine dernière, et ça ne m’arrive que très rarement, c’était déjà arrivé une seule autre fois en 3 années de publication, à un moment où j’étais extrêmement fatiguée, j’avais mal organisé mon temps à ce moment là, je n’avais donc pas d’épisode d’avance et j’ai pris la décision de ne pas poster, je ne sais pas si certaines d’entre vous s’en rappellent ?

Je voulais vous dire que j’allais bien mais que j’avais attrapé le covid pour la deuxième fois, ce n’est pas parce que j’étais malade que cela m’a empêché d’enregistrer un podcast, je n’avais pas de symptômes en particulier. La première fois que je l’ai attrapé c’était lors de la première semaine de confinement en mars 2020, je l’ai attrapé une deuxième fois un peu plus d’un an après. J’espère  le covid-19 ne laisse pas de séquelles longs terme, c’était un peu ennuyant parce que j’avais peur de contaminer des personnes autour de moi, je pense l’avoir attrapé dans le train et je l’ai pris pour aller travailler avec une de mes collaboratrices dans le sud de la France, je pense que c’est de cette manière que je l’ai attrapé, je ne vois pas à quel autre moment j’aurais pu l’attraper dans la mesure où je travaille depuis chez moi. 

Cela signifie concrètement : 10 jours enfermée à la maison, j’ai de nouveau un test PCR négatif à l’heure actuelle, je peux désormais sortir de chez moi dans les limites imposées par le gouvernement et les règles sanitaires. C’était très intéressant de voir mon cerveau partir en vrille : « c’est casse pied, je ne peux pas partir en voyage, j’en ai marre de ce covid etc etc ».

Je sais qu’il y en a beaucoup d’entre vous qui vont se reconnaître là-dedans, j’aurais pu faire un podcast sur le thème de la patience, mais je vous avoue que même si il y en a un en attente à ce sujet, je n’ai pas le recul nécessaire pour vous le poster, je ne suis pas un modèle en terme de patience, mais c’est pour cette raison là en particulier que j’ai pleins de choses à dire, je ne suis pas d’un naturel patient, je suis très patiente dans certains domaines, et pas du tout dans d’autres. Mais en ce qui concerne le covid je commence tout doucement à perdre patience, je ne pense pas être la seule.

Je n’étais pas dans un espace mental propice pour optimiser ma contribution et enregistrer le podcast que j’avais prévu, c’est intéressant car je me suis autorisée ça dans la mesure où je vous avais dit que l’on arrive à la fin de ce podcast, ça m’a libérée d’une sensation de contrainte que je m’imposais à moi-même car en réalité, je pense vous l’avoir déjà dit, je prépare mes podcasts d’une certaine manière c’est à dire que je me mets dans une énergie particulière juste avant, je prends du temps pour me poser, pour me demander comment j’ai envie que les gens se sentent quand ils l’écoutent, je me mets dans une énergie de contribution, dans une énergie positive, je ne suis à aucun moment en train de me forcer, je me prépare pour enregistrer, c’est quelque chose que je fais très souvent quand il y a des tâches qui ne me mettent pas forcément en énergie, en particulier des tâches que je ne peux/veux pas déléguer, je me fais une petite routine où je me rappelle à moi-même pourquoi je ne veux pas déléguer cette tâche, à quoi cela va me servir, quelle est la valeur de cette tâche et pourquoi en réalité j’ai envie de la faire, histoire de ne pas la voir comme une contrainte, je fais tout le temps ça avec le podcast, même si je ne le vois en aucun cas comme une contrainte, dernièrement c’était davantage le cas car je sens que je suis dans une période de transition et qu’il y a autre chose qui m’appelle, que j’ai autre chose à apporter à un autre endroit. 

Je vous ai partagé le fait que je voudrais mettre un terme à ce podcast à un moment donné et que ce serait probablement pour 2021 et ce qui est très intéressant c’est que ça a ouvert des discussions au sein de l’équipe dans Se Sentir Bien, nous sommes en train de faire évoluer pas mal de choses dans notre communication, nous avons un marketing qui ne nous plait pas, il fonctionne bien mais qui n’est pas toujours aligné avec qui l’on est, avec notre essence. Vous qui me suivez sur le podcast vous le savez parce que vous me connaissez et vous m’avez écouté pendant des heures et des heures, vous connaissez mes valeurs, ma façon de fonctionner, ma façon de voir le monde dans une certaine mesure. Vous vous doutez bien que lorsqu’il y a des choses qui peuvent paraitre un peu agressive au niveau marketing, eh bien vous savez que ce n’est pas l’intention qu’il y a derrière ça, nous sommes en train de faire évoluer tout ça, nous ne pouvions pas le faire avant parce que nous étions concentrés sur notre produit. Je rappelle qu’SSB a 3 ans et nous sommes une quinzaine de personnes à bosser dans l’entreprise, toute la structure a grandi très vite et nous faisons au mieux pour faire évoluer chacun des pôles existants, nous sommes en train de faire évoluer le marketing et la communication, nous sommes en train de travailler su un compte Instagram qui arrive prochainement, il y a pleins de choses chouettes qui sont en train de se créer, sur la chaine YouTube il y aura des évolutions à prévoir à l’avenir, nous sommes vraiment dans une période de transition hyper intéressante et il en va de même pour le podcast, nous sommes en train de nous dire que le podcast ne va pas s’arrêter mais qu’il va évoluer, nous ne savons pas exactement comment.

J’ai très envie de mettre davantage l’équipe en avant parce qu’il se passe des choses incroyables au sein de l’entreprise que j’ai envie de vous montrer davantage, en terme d’expérience client, à l’échelle de notre développement personnel, ou dans LA Communauté ou dans Point Final, ou dans Womind qui est notre mastermind d’entrepreneuses, plus tous les ateliers qui sont en pause, hormis l’atelier sexualité qui arrive en juin 2021, en espérant qu’il puisse se faire en fonction des nouvelles réglementations gouvernementales, si vous avez envie de travailler avec nous sur votre relation au corps et votre sexualité vous pouvez allez voir s’il nous reste des places. Mon intention et de montrer davantage l’équipe et de montrer que tout ne vient pas de moi, ce n’est plus que je n’aime plus parler de développement personnel et ce n’est pas que je ne suis plus alignée avec le contenu et les valeurs, bien au contraire, c’est que cela sonne inauthentique pour moi d’être la seule mise en scène dans le podcast, sur la chaîne etc… parce que Se Sentir Bien ne se résume plus qu’à moi aujourd’hui.

J’ai créé SSB seule il y a 4 ans, mais ce n’est plus du tout le cas, j’ai envie de transmettre cela, je ne sais pas encore de quelle manière Se Sentir Bien va évoluer, je ne sais pas encore ce que vous allez recevoir sur ce podcast mais je peux vous assurer que dans la mesure où la valeur principale de ce podcast c’est la contribution, à mon avis vous ne serez pas déçus.

Ce que je voulais vous dire c’est que je ne suis pas la seule à porter ce projet à l’heure actuelle, c’est hyper important pour moi de le transmettre ici, je crois que le message qui se cache derrière c’est : « seul(e) on va vite, à 15 on va tellement plus loin », et c’est exactement ce qu’on est en train de faire au sein de l’entreprise. Je suis très reconnaissante de l’équipe avec laquelle je travaille, mais aussi de vous qui soutenez le projet depuis des années maintenant, je suis pleine de gratitude de tout ce qu’il se passe à travers ce projet.

Ce qui est intéressant c’est que c’est en lien avec la loi de Pareto dont je voudrais vous parler aujourd’hui.

80% des résultats sont provoqués par 20% des causes.

C’est ce qu’on appelle la loi de Pareto car c’est un économiste italien qui a théorisé cette loi, il s’est rendu compte de manière empirique, les phénomènes physiques et sociaux suivaient cette loi.

C’est très intéressant de s’en rendre compte et de voir que c’est le cas dans de nombreux domaines où vous pouvez observer des causes et des conséquences.

Je vais vous donner quelques exemples au sein de Se Sentir Bien.

80% des clients représentent 20% de notre chiffre d’affaires. C’est-à -dire que 80% des clients sont dans LA Communauté, et ce produit rapporte 20% du CA de SSB à l’heure actuelle.

En 2020 SSB a fait 1 million de chiffre d’affaires, ce qui représente environ 100 000 euros par mois, on peut dire que LA Communauté nous rapporte environ 20 000 euros et notre programme Point Final qui représente environ 20% de nos clients représentent 80% du CA.

Par exemple : 80% des écoutes sur ce podcast l’ont été sur 20% des épisodes.

Par exemple : 80% du temps vous portez 20% de votre garde robe. Je vous assure que cela fonctionne.

Ou 80% du temps, vous mangez 20% des recettes que vous savez faire, vous mangez tout le temps la même chose, cette loi est empirique.

Pourquoi je vous parle de la loi de Pareto ?

Culturellement, cette loi provient de l’économie, si on creuse un peu on peut s’apercevoir que ce n’est rien d’autre qu’une jolie loi de puissance, ce que l’on comprend c’est que cela provient de la culture autour des chiffres, autour de personnes qui viennent du monde de l’économie, ce qui se trouve dans l’énergie masculine, comment faire de l’argent etc… c’est une loi qui est souvent proposée par des personnes qui sont dans cette énergie là, dans un but d’efficacité, et c’est une loi qui peut nous aider à gagner en efficacité.

Ce que j’ai envie de remarquer que ce n’est pas possible, quel que soit votre intelligence, l’organisation de votre temps, votre discipline, ce n’est pas possible d’être efficace 100% du temps.

C’est régit par la loi de Pareto, vos résultats vont être créés par 20% de vos actions, donc pour résumer : 80% du temps vous faites des choses qui ne servent à rien.

Observons ensemble ce phénomène.

Il est inutile dans ce contexte de se mettre une pression : « mon dieu, il faudrait que 100% des actions que je fasse aient des résultats ».

Il y aura toujours 80% de ce que vous allez faire qui, in fine, sera « du brassage de vent ».

J’ai envie qu’on lâche prise à ce sujet et que l’on arrête de se dire que tout doit être efficace tout le temps dans la mesure où la nature ne fonctionne pas comme ça, même en connaissant la loi de Pareto.

Ce qui fait que lorsque l’on connaît cette loi, on se penche sur la manière dont on utilise son temps, je vais me rendre compte que 80% des choses que je crée dans ma vie sont liées à 20% des mes actions, donc je vais regarder ces 20% d’actions et quels sont les 80% d’actions qui ne servent à rien, je vais arrêter de faire des choses qui ne servent à rien au profit de choses qui servent à quelque chose.

Ce n’est pas complètement inutile si vous avez le désir d’augmenter votre efficacité.

Vous pouvez porter votre attention là-dessus si vous avez envie de prendre de la hauteur et du recul sur votre quotidien pour vous rendre compte qu’effectivement : 80% du ménage que vous faites n’est pas super utile et les 20% qui représentent la vaisselle et le coup de balai sont largement suffisants à vos yeux.

Cela va nous permettre de nous rendre compte des actions qui sont réellement efficaces, de se rendre compte des actions que l’on peut tout bonnement arrêter de faire parce que cela ne crée pas beaucoup de résultats, cela crée beaucoup de charge mentale pour rien.

Même en vous disant cela, et en réorganisant votre temps pour d’autres tâches, vous allez avoir le même ratio qui va apparaître.

Sachez que vous ne pourrez pas vous affranchir de la loi de Pareto comme vous la connaissez, il en va de même pour les biais cognitifs, ce n’est pas parce qu’on les connaît que l’on peut s’en affranchir, par contre cela vous permet de ne pas les utiliser contre vous, et de vous auto-flageller avec. Vous allez pouvoir vous en servir afin d’améliorer considérablement votre efficacité, en ayant conscience que dans tous les cas cette loi s’appliquera malgré tout.

Elle s’appliquera sur des actions qui seront globalement plus efficaces si vous avez fait un tri avant, mais il y en aura malgré tout 80% qui seront nettement moins efficaces que les 20% restants. 

L’invitation que j’aurais à vous faire aujourd’hui dans ce podcast c’est d’aller regarder dans votre quotidien où est-ce que la loi de Paretto s’applique, en particulier au niveau de ce qui occupe votre charge mentale. 

Il y a 80% du temps vous pensez à des choses qui représentent 20% de vos problématiques.

Il serait intéressant d’aller identifier cela, en particulier au niveau des pensées pour y mettre de la conscience et savoir sur quoi travailler. Parfois vous me demandez : « je ne sais pas par où commencer dans la mesure où il n’y a rien qui va », ça me fait beaucoup sourire lorsque vous me dites ça et j’ai beaucoup de tendresse parce que je crois qu’on est tous passé par là, des moments où dans notre vie où on a l’impression que rien ne va.

Exemple : « Je fume, je bois, je commande des Ubereats, je fais tout ça devant Netflix tous les jours, mon job ne me plait pas, mon mec ? On en parle ? Soit il est là et il vaudrait mieux que non ou il existe et il vaudrait mieux pas au final, où je n’ai pas de mecs car j’aimerais sortir avec des femmes mais je ne me l’autorise pas »

Souvent, vous me dites : « je ne sais pas par quoi commencer », je ne sais pas où aller regarder, tout me semble utile et en même temps si j’attaque tout de front, et je ne souhaite pas faire un burn out face à mon propre développement personnel.

La première démarche que vous pourriez avoir c’est de vous inscrire à LA Communauté parce que vous allez être guidé(e)s au quotidien avec des questions que l’on va vous proposer, ce qui fait que vous aurez fait du tri avec ce parcours guidé et ensuite vous pourrez choisir un sujet sur lequel vous allez pouvoir travailler en priorité, si vous n’avez pas la patience vous pouvez utiliser la loi de Pareto et vous observez, observez vos pensées à la fin de la journée, vous allez vous rendre compte assez vite de ce qui coince.

De quoi parlez-vous dans vos notes vocales ?

Il va être intéressant d’identifier ce qui occupe votre espace mental, car comme vous le savez, tout part des pensées.

Tout ce que vous créez dans votre vie part de vos pensées.

Notre objectif avec ce podcast c’est de mettre de la conscience sur vos pensées et d’aller prendre soin des pensées, votre cerveau est votre plus grand bijou.

Je n’ai pas de mots pour décrire à quel point le cerveau humain est magique, comment c’est puissant et beau et vous vous en prendre soin.

Qu’est-ce qui occupe toute la place et sur lequel je pourrais prendre le temps d’aller travailler pour faire de l’espace mental, tout en sachant que lorsque vous aurez travaillé sur ce sujet en particulier, il y en aura un autre qui prendra 80% de la place.

Et c’est tout à fait normal.

Je continuerais de vous informer sur l’avenir du podcast, il va se passer des choses assez chouettes qui impliqueront l’équipe et potentiellement certains d’entres vous, ce n’est pas une fin définitive qui est annoncée, c’est juste que cela va évoluer et cela marque la fin d’une ère.

Je vous souhaite une belle fin de soirée, un très beau week-end et je vous dis à vendredi prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *