#66 – L’amour (de soi et des autres)

Retranscription écrite du podcast :

Bonjour à tous et bienvenue dans Se Sentir Bien le podcast qui est là pour vous aider à devenir votre propre coach, je suis Esther Taillifet et dans ce 66ème épisode nous allons parler d’amour, d’amour de soi et des autres.

C’est un sujet que je suis tellement contente d’aborder, cela fait longtemps que je dois faire cet épisode et à chaque fois j’ai des réflexions qui viennent s’ajouter. J’ai décidé de me lancer aujourd’hui quitte à refaire d’autres versions de ce sujet à l’avenir sur cette même thématique. De toute façon je crois que toutes les thématiques que j’aborde dans ce podcast, je vais avoir envie de les aborder de nouveau pour rajouter des choses et des notions.

Mais aujourd’hui nous allons parler de ce sujet si important qu’est l’amour.

Qu’est-ce que c’est que l’amour ?

L’amour est une émotion, c’est un sentiment en réalité. Dans ce podcast je ne fais pas trop la distinction entre émotion et sentiment, vous êtes nombreux à me l’avoir fait remarquer, parce que dans le modèle que je vous propose d’utiliser dans votre vie afin de visualiser les situations de votre quotidien, de modèle qui m’a été transmis par Brooke Castillo. Dans le cadre de ce modèle, lorsqu’il est question de parler d’autres choses que des émotions primaires, mais les émotions qui emplissent notre quotidien proviennent en réalité de pensées que nous avons dans notre dans notre esprit. Nous parlons d’émotions type : survie… des émotions très fortes, qui ne passent même pas par notre cortex préfrontal qui est le centre du raisonnement, il y a des moments où nous ne sommes même plus en train de penser pour des raisons de survie. C’est ce qu’il se passe typiquement dans une situation où vous êtes en état de choc, lorsque vous subissez un viol, lorsque vous subissez des douleurs extrêmement fortes… Les émotions générées par votre cerveau sont complètement inaccessibles à votre système de pensées, vous n’avez pas la main dessus.

Dans tout les autres cas, donc dans la majorité des cas à priori, les émotions que l’on ressent, on les ressent à partir d’une pensée. Dans le cadre de ce modèle de Brooke Castillo, nous n’avons pas vraiment besoin de faire la différence entre une émotion et un sentiment. Un sentiment est un ensemble d’émotions en réalité, c’est une sorte de package d’émotions conscientes, c’est à dire que nous avons conscience de nos sentiments alors que nous n’avons pas toujours conscience de nos émotions. Dans la mesure où vous êtes en train d’écouter ce podcast, depuis le début dans l’idéal et si ce n’est pas le cas je vous invite à le réécouter parce que vous allez voir que les notions sont construites les unes après les autres. Dans la mesure où vous êtes en train de prendre conscience de vos émotions, a priori la distinction entre les deux n’est pas si importante à faire dans le cadre du travail qu’on fait ici. Je ne dis pas qu’en soi la différence n’est pas importante, mais en l’occurrence ici elle ne l’est pas tellement. Donc je vais partir du principe que l’amour est une émotion, même si on fait l’amour est un sentiment. Donc c’est plutôt plusieurs émotions entre elles qui créent l’amour, mais si on voit l’amour de cette façon, cela veut dire que l’amour est créé par des pensées, si vous aimez quelqu’un, vous l’aimez parce que vous avez des pensées qui créent cette émotion là chez vous. Par exemple quand il fait quelque chose que vous trouvez attendrissant, cela vous rappelle à quel point vous l’aimez, votre conjoint vous offre des fleurs, la circonstance c’est : ” il m’offre des fleurs “, la pensée qui vous vient à l’esprit c’est : ” qu’est-ce que je l’aime “, et cela créé une émotion ” amour “, et ensuite vous avez les actions et les réactions qui vont avec qui valident le fait que vous l’aimez.

L’amour que vous ressentez pour cette personne provient de vos pensées à vous, c’est ce que vous pensez qui crée cet amour. Je pense que c’est quelque chose d’un peu difficile à admettre et à comprendre et peut-être qu’on aime pas trop l’admettre ou le comprendre parce que nous avons cette vision de l’amour, surtout de l’amour dans les relations romantiques qui serait quelque chose de l’ordre de la circonstance, quelque chose qui nous tomberait dessus, on aime ou on aime pas, cela ne se discute pas, cela nous tombe dessus de manière inattendue et de façon complètement indépendante de notre volonté. Rien que l’expression ” tomber amoureux “ est lourde de sens. Et à un moment de notre vie il peut arriver que l’on aime plus quelqu’un et ce n’est pas de notre faute, ce n’est pas quelque chose qu’on peut contrôler.

En réalité, vous voyez que si on met ce modèle là en application on peut s’apercevoir qu’en réalité la raison pour laquelle on n’aime plus quelqu’un c’est parce que on a des pensées qui créent ça pour nous mêmes, qui créent une émotion qui n’est pas de l’amour. Et à l’inverse si on aime quelqu’un c’est parce qu’on crée des pensées qui créent l’amour. Cette sensation d’aimer ou non une personne par choix est dû au fait qu’habituellement dans notre expérience de vie globale, nous n’avons pas l’impression d’avoir le contrôle sur nos pensées, nous n’avons pas l’impression que nous les choisissons. Dans la majeure partie des situations nous ne choisissons pas nos pensées parce qu’elles sont automatiques, mais une fois que nous avons fait ce travail là, nous nous rendons compte que nous pouvons conscientiser nos pensées et que l’on peut choisir d’adopter un système de pensées différent.

Par exemple si vous remarquez que vous avez des émotions négatives par rapport à votre conjoint, votre maman, vos enfants, vos collègues de bureau. Si vous remarquez que vos sentiments ne sont plus tout à fait les mêmes envers eux, demandez-vous : ” qu’est-ce qui a changé dans ma façon de voir ces personnes là/ Qu’est-ce qui a changé dans ma façon de penser à propos de la relation que j’ai avec eux/ ? “. Si vous pensez à longueur de journée : ” qu’est-ce que mon conjoint est génial, c’est un amour, c’est le meilleur partenaire possible, il est hyper intelligent, hyper beau… “ Evidemment que vous allez ressentir énormément d’amour pour cette personne, parce que vous pensez continuellement des pensées qui génèrent de l’amour chez vous. Autrement dit, si actuellement vous sentez que vous n’aimez pas autant quelqu’un, demandez-vous : ” qu’est-ce qui a changé dans mes pensées ? Suis-je d’accord avec ces nouvelles pensées ? Est-ce que je suis d’accord avec ce que je me suis mis à penser maintenant à propos de cette personne qui fait que je ne ressens plus les émotions fortes que je ressentais peut-être au début de notre relation ? “.

Ce que je suis en train de vous dire c’est que l’amour est quelque chose que vous générez, parce que c’est comme toutes les autres émotions, comme tous les autres sentiments, c’est quelque chose qui part de vous. Ce n’est pas dû à la personne en face, c’est vous et vos pensées qui génèrent de l’amour, comme vous générez de la colère, de la tristesse… Maintenant comme tous les autres émotions et comme tous les autres sentiments ce sont des pensées qui sont en accord avec vos valeurs qui vont générer les émotions que vous allez ressentir, si vos pensées sont pas en accord avec vos valeurs, vous n’allez pas les ressentir. Cela veut dire qu’être avec quelqu’un qui a des actions qui sont en accord avec vos valeurs, être dans des circonstances qui sont en accord avec vos valeurs, va favoriser évidemment les pensées qui vont générer de l’amour.

Autrement dit, si vous êtes avec quelqu’un qui a un mode de vie qui correspond à ce que vous vous trouvez juste, vous allez plus facilement avoir des pensées vis à vis de cette personne là qui vont générer cette émotion qu’est l’amour. Cela veut dire concrètement que vous pourriez tout à fait aimer n’importe qui, vous pourriez choisir d’aimer n’importe qui volontairement et de générer vis à vis cette personne des pensées qui vont créer de l’amour chez vous et donc vous pourriez ressentir de l’amour à tout moment. Vous pouvez choisir dès maintenant de ressentir de l’amour vis à vis de tout le monde, à tout moment, mais ce n’est pas quelque chose que vous voulez faire. Vous avez envie de ressentir de l’amour par rapport à des personnes qui ont des valeurs qui vous parlent, qui font des choses qui vous paraissent belles, qui partagent peut-être une certaine vision de la vie que vous avez aussi, parce que ça va être beaucoup plus facile de penser des choses positives vis-à-vis de ces personnes là et donc de générer de l’amour pour vous-même.

Mais vous pourriez tout à fait aimer quelqu’un qui ne pense pas du tout comme vous, qui ne voit pas du tout la vie comme vous ou qui fait des choses que vous ne trouvez pas juste parce que vous pourriez générer pour vous-même d’autres pensées d’amour. Autrement dit, l’amour c’est quelque chose que vous créez vous-même et qui est inconditionnel, cela ne dépend pas de quelque chose qui est indépendant de votre volonté, c’est une pensée qui est difficile à appréhender. Nous avons souvent l’impression que l’amour est quelque chose qui se gagne, qui est conditionnel, mais en réalité le simple fait ” d’être “ suffit pour être aimé. Je donne souvent l’exemple de vos animaux de compagnies, vous les aimez quoi qu’ils fassent, vous aimez votre conjoint qu’il ait un gros nez ou non, peut-être que vous n’aimez particulièrement pas son gros nez, mais ça n’empêche pas que cela ne remet pas en question l’amour que vous avez pour lui, parce que c’est un amour inconditionnel. Il en va de même pour votre animal de compagnie, s’il se met à gratter le canapé avec ses griffes, cela ne va pas changer l’amour que vous avez pour lui, ce n’est pas la partie de sa personnalité que vous aimez le plus chez lui, c’est pénible mais ça ne change rien à l’amour que vous lui portez parce que les pensées que vous avez sont indépendantes de son comportement. Elles sont inconditionnelles sauf si ce comportement finit par ne plus être dans vos valeurs et dans ce cas c’est vous qui choisissez en conscience de ne plus penser à ces choses positives à propos de quelqu’un, vous décidez de ne plus l’aimer parce que ses actions ne correspondent pas à vos valeurs et vous n’avez pas envie de penser des choses positives, mais vous pourriez le faire et peut-être que vous le faites dans certaines situations, peut-être que dans votre entourage vous avez un père, une mère, un grand oncle, un cousin qui n’a pas particulièrement mode de vie que vous cautionnez, qui n’a pas particulièrement des pensées politiques que vous jugez bonnes, mais ça ne vous empêche pas d’aimer cette personne parce que vous l’aimez en ayant d’autres pensées que des pensées par rapport à cela.

Ce que je suis en train de vous dire à propos des autres est aussi vrai à propos de vous, lorsque l’on parle d’amour de soi, c’est exactement la même chose. L’amour de soi est inconditionnel, il n’est pas question de se dire : ” je m’aimerais lorsque j’aurais 20 kg de moins/ lorsque j’aurais réussi cet examen/ lorsque j’arrêterais de prendre toute la place en public en parlant trop/ lorsque j’arrêterais d’être timide et que j’oserais engager des conversations avec les autres “. Tout cela ne marche pas parce que l’amour est déjà à disposition. Je dirais même plus : ce ne sont pas le changement de ces circonstances qui vont vous faire vous aimez plus, ce qui va faire que vous vous aimez plus c’est que vous décidiez de vous aimer plus aujourd’hui et de générer des pensées d’amour vis-à-vis de vous-même, que vous décidiez pourquoi vous vous aimez, qu’est-ce que vous décidez de penser à propos de vous qui fait que vous vous aimez, et qui va générer pour vous de l’amour, dans votre cerveau et dans vos émotions, parce que les émotions qui vont générer de l’amour chez moi ne sont pas les mêmes que chez vous et nous allons voir juste après pourquoi.

Demandez-vous : ” comment puis-je m’aimer dès aujourd’hui, sachant que je n’ai absolument pas besoin ‘avoir réussi mon examen / d’avoir perdu du poids/ d’avoir changé de job/ d’avoir amélioré ma relation avec ma mère, d’avoir fait toutes ces choses que je crois qu’il me faut faire pour pouvoir enfin m’aimer, je peux m’aimer aujourd’hui de manière inconditionnelle. “

La raison pour laquelle nous avons l’impression que cet amour est inconditionnel parce que nous n’avons pas fait la distinction sociale entre les circonstances et les pensées, nous avons effectivement noté que si quelqu’un agit de manière qui nous paraît juste, nous allons plus facilement l’aimer, parce qu’en réalité nous avons plus facilement des pensées qui sont positives par rapport à cette personne puisque nous sommes en accord avec ses actions, mais nous n’avons pas vu qu’il y avait le filtre de nos pensées au travers.

Ce n’est pas juste la circonstance qui génère l’amour, ce sont les pensées que l’on a à propos de la circonstance.

Vous pouvez dès maintenant choisir de vous aimer, trouvez-vous des raisons pour cela et trouvez vous, trouvez-vous des pensées qui vont générer pour vous de l’amour.

Comment allez-vous trouver ce qui va générer de l’amour pour vous-même ?

Les 5 langages de l’amour

Un outil qui peut être utile pour vous et avec lequel vous êtes familier, qui va vous aider dans l’amour que vous vous portez mais aussi dans l’amour que vous portez aux autres est un outil qui s’appelle Les langages de l’amour qui a été proposé dans un livre de Gary Chapman. C’est un modèle comme tout ce que je propose dans ce podcast et comme tous les modèles en psychologies, ce sont des modèles empiriques, cela veut dire que ça ne peut pas être prouvé par la méthode scientifique de bout en bout, ce n’est pas grave si vous remarquez que cela fonctionne pour vous de façon empirique. Ce modèle décrit cinq façon d’exprimer l’amour, cinq langage de l’amour. Nous avons tous accès à ces cinq langages en tant qu’êtres humains mais il y en à un ou deux qui seront plus ou moins dominants et qui vont faire que lorsque l’on nous parle de cette manière là, nous allons ressentir de l’amour, nous allons nous sentir aimé parce que nous allons avoir des pensées qui vont nous permettre de ressentir l’amour que l’on cherche à ressentir, à la fois se sentir aimé et aimer l’autre. Ces langages représentent 5 façon différentes d’aimer, vous allez peut-être tous connaitre et utiliser dans vos vis mais vous allez constater qu’il y en a certaines qui prédominent pour vous.

1) La première c’est le contact physique, c’est le fait d’exprimer son amour à travers le toucher. Ce qui va se manifester dans le couple par les caresses, les câlins, dans les relations parents/enfants. Par exemple il y a des personnes qui ne se sentent absolument pas aimés par leurs parents et ils vont me dire : ” oui, ils me font jamais de câlins, on ne fait pas de câlins dans la famille. Jamais ils ne m’ont pris dans leurs bras, je ne me sens pas aimée parce que mes parents ne m’ont jamais pris dans leurs bras “.

2) Le deuxième langage se traduit par les mots réconfortants, les affirmations, le fait de dire : ” oh mais c’est génial ce que tu fais/ T’en fais pas c’est parfait./ Mais c’est super. Je t’encourage “. Je vais garder l’exemple des parents : ” mes parents m’ont jamais soutenu dans ce que je fais/ Ils m’ont jamais dit : ” C’est génial ce que tu fais, on est fier de toi. Je n’ai jamais entendu cela de la bouche de mes parents, donc il ne m’aime pas “. Nous allons également retrouver cette configuration dans le milieu professionnel, dans le couple, avec les amis… Il va s’agir d’avoir quelqu’un qui vous dit des choses qui vous font du bien.

3) Le troisième langage c’est le temps de qualité, c’est du temps que vous passez ensemble, qui est uniquement consacré à être ensemble et pas du temps que vous partagez avec entre vous le téléphone, le travail et l’autre personne. Du temps de qualité où vous allez pouvoir engager émotionnellement avec la personne en face. Vous allez pouvoir être présent, vous allez pouvoir vraiment échanger de façon non-superficielle. Très souvent, si vous ne vous sentez pas aimé par vos parents et que ce langage là vous parle, vous allez peut-être vous dire : ” mes parents ne m’ont jamais aimé/ Mon père n’a jamais passé du temps avec moi, il a passé toute sa vie à travailler. Il s’en fichait de moi jamais. J’ai passé une après midi avec mon père à faire des choses ensemble. C’est jamais arrivé. Il ne m’aime pas “. Vous avez ce besoin de ce temps de qualité pour vous sentir aimé.

4) Le quatrième langage ce sont les cadeaux, le fait de s’offrir des choses, e fait de recevoir une attention de la part de la personne en face. Cela va être très souvent avec des objets mais cela fonctionne aussi avec des attentions. Par exemple, dans le cas des parents cela va donner quelque chose comme : ” mes parents ne m’ont jamais rien offert “, alors c’est très peu probable parce que la notion de cadeau est très ancrée socialement.  C’est à ce moment que j’ai compris que pour ma mère c’était un de ses langages privilégiés parce qu’elle m’a dit récemment : ” mais de toute façon mes enfants ne m’ont jamais aimé, regarde je n’ai rien d’eux à la maison, pas un bouquet de fleurs, une lettre, donc mes enfants ne m’aiment pas “. Alors qu’en tant qu’enfants nous n’avons pas du tout le même ressenti, nous passons du temps de qualité ensemble, parce que nous n’avons pas le même langage de l’amour. Si vous ne vous vous sentez pas aimez parce que vous avez l’impression que l’on ne vous apporte pas d’attentions et que vous n’avez rien de la personne en question, il est possible que les cadeaux soient un langage important pour vous.

5) Le cinquième et dernier langage ce sont les services rendus, ce n’est pas juste le fait d’avoir de l’attention et de donner quelque chose mais ça va être d’alléger la peine, d’être là pour rendre service, d’être là pour anticiper les difficultés de l’autre. Par exemple vous allez vous sentir aimé lorsque la personne en face va faire des choses qui pourrait lui coûter mais elle le fait quand même parce qu’elle vous aime et qu’elle veut vous aider. Donc voilà ça va être des services rendus, pour reprendre l’exemple des parents : ” mes parents ne m’aiment pas, ils ne m’ont jamais demandé si j’allais bien, ils ne sont jamais venus m’aider pour mon déménagement pour m’aider alors que j’avais du mal avec tout mes cartons, il faut toujours que je demande, jamais ils ne feront quelque chose d’eux-mêmes, je ne vais pas les forcer donc ils ne m’aiment pas “.

Je vous encourage à aller lire ce livre parce qu’il est très instructif et qu’il est très agréable à lire. Je vous encourage à vous intéresser un peu plus à cette question si vous ne la connaissez pas et je vous encourage à essayer de comprendre à travers cette lecture ou à travers des tests que vous pouvez faire sur le site de l’auteur, d’essayez de comprendre quels sont vos langages prédominants de l’amour et pourquoi ? Parce que cela va vous aider à comprendre pourquoi d’un seul coup vous n’aimez plus quelqu’un, pourquoi au contraire vous aimez quelqu’un et inversement pourquoi vous vous sentez aimé par telle ou telle personne dans votre vie ? Parce que en ayant conscience de quels sont vos langages ou vous allez comprendre que c’est par là que cela passe. Par exemple si vous êtes quelqu’un avec qui vous pouvez connecter émotionnellement et passer des super bons moments en parlant et en ayant du temps de qualité, peut-être qu’effectivement le temps de qualité c’est une façon pour vous de vous sentir aimé. Peut-être que pour vous ce sera le cadeau, les mots réconfortants, les affirmations et les encouragements…

Cela va être important de le savoir pour comprendre comment aimer les autres. Cela va être important de comprendre comment les autres autour de vous se sentent aimés pour pouvoir mieux les aimer, cela va aussi être important pour vous de savoir comment vous aimer, pour comprendre pourquoi lorsque votre conjoint vous fait des cadeaux, cela vous permet d’avoir des pensées très positives à son égard : ” qu’est-ce que je l’aime, il m’a offert des fleurs, j’ai vraiment un homme merveilleux dans ma vie “, parce que pour vous, l’un de vos langages importants ce sont les cadeaux, vous allez vous sentir aimer. Cela ne veut pas dire que si votre conjoint ne vous fait pas de cadeaux qu’il ne vous aime pas, et que peut-être les cadeaux ce n’est pas quelque chose d’important pour lui, parce que lui trouve que c’est très superficiel, complètement artificiel et pas sincère, parce que pour lui ce n’est pas un langage de l’amour à ses yeux. Cela va être intéressant de connaitre les langages de l’amour des personnes qui vous entourent si vous voulez mieux les aimer et quels sont les vôtres pour que vous puissiez mieux vous aimer.

Vous avez compris que le fait de vous sentir aimé dépend de vos pensées et mieux aimer dépend de vos pensées également. Vous allez aussi mieux comprendre pourquoi vous aimez telle ou telle personne parce qu’en fait vous vous projetez sur cette personne là, vos langages de l’amour.

Cela va aussi vous aider dans votre amour de vous-même parce que si vous vous apercevez qu’en fait votre façon de vous sentir aimée c’est de vous faire des cadeaux, de faire des cadeaux, peut-être que ça va être important pour vous de vous offrir quelque chose qui va vous faire vous sentir aimé de vous-même, se dire : ” je me fais ce cadeau, je le mérite “. Peut-être qu’au contraire, si pour vous c’est très important d’avoir des affirmations positives d’encouragement, des mots réconfortants, peut-être que ça va être important que vous-même de vous dire à vous-même : ” bravo “, que vous preniez le temps de reconnaître ce que vous avez fait de bien et que vous preniez le temps de vous encourager vous-même par le biais de tous les exercices d’écriture que je vous ai proposés dans les épisodes qui précèdent ce podcast. Peut-être que si vous vous rendez compte que le langage l’amour est important pour vous c’est le temps de qualité, que pour vous aimer il va falloir que vous preniez du temps de qualité avec vous-même pour connecter à vos émotions, pour vous connecter à qui vous êtes, à vos pensées… Que vous preniez vraiment ce temps là pour vous, de vous demander qui vous êtes et de vous reconnecter à vous-même. Peut-être que si le langage l’amour c’est le contact physique peut être qu’il va falloir pour que vous aimiez, moins fuir votre corps et peut-être vous regarder dans une glace et vous porter de l’attention sur votre physique et apprendre à toucher votre corps.

C’est un exercice que j’avais donné il y a quelques années dans une vidéo sur l’acceptation de ce corps qui consistait à se regarder dans une glace de haut en bas tous les jours et de trouver quelque chose de positif à dire sur tous les aspects de son corps, ça c’était pour la partie affirmations, mais aussi de toucher son corps, de caresser chacune des parties de son corps au moment où on le faisait, parce que c’est une façon de s’approprier son corps, de le reconnaître et de reconnaître sa présence de ne pas le fuir, pour beaucoup de personnes qui n’aiment pas leur image nous avons tendance à fuir notre corps. Donc si le contact physique est quelque chose de très important pour vous sentir aimé, cela va être très difficile d’avoir de l’amour de vous-même si vous n’avez pas cet aspect là qui est pris en compte.

Si ce sont les services rendus pour vous, il va s’agir d’anticiper vos besoins, tout simplement. D’être là pour vous dire : ” ah mais en fait pour me sentir aimé j’ai besoin que l’on me rende des services et qu’on anticipe mes besoins. Il faut que je le fasse pour moi même si je veux me sentir aimée de moi-même. “.

Remarquez cela, prenez ce temps là pour vous, c’est vraiment quelque chose que j’ai envie de vous encourager à faire dans cet épisode de prendre ce temps de lire ce livre, de vous intéresser à cette question là. De choisir vous-même d’aimer les personnes que vous jugez méritant votre amour, que vous avez envie d’aimer parce que c’est un choix que vous faites, aimer les en conscience et s’il vous plaît : incluez votre personne dans cette liste, parce qu’il y a un truc qui est génial c’est qu’il n’y a aucune chance que vous ne soyez pas d’accord avec vos valeurs, parce que vous avez vos valeurs donc vous êtes d’accord avec vous-même a priori, vous avez toutes les raisons d’avoir plein de façons de penser des choses très belles à propos de vous qui vont générer de l’amour chez vous.

Simplement il faut que vous sachiez comment vous parler, quels sont vos langages de l’amour ? Apprenez à vous connaître. Connaissez vous le langage de l’amour et exprimez votre amour envers vous-même de la bonne façon pour que vous vous sentiez aimé.

Je m’arrête là pour ce podcast, c’est un épisode qui me touche, c’est un sujet qui touche tellement de personnes, il y a tellement de personnes qui entretiennent une haine à propos d’elles même en ayant des pensées négatives, j’espère vraiment que ce podcast fera son chemin dans votre esprit.

Je vous souhaite un excellent vendredi, un excellent week-end et je vous dis à la semaine prochaine !

Voir aussi:

Nouveau ! Atelier du déclic 2019 (inscriptions en cours)

– Paris 12 & 13/01/2019
– Marseille 19 & 20/01/2019
– Nantes 30 & 31/03/2019
– Bruxelles 6 & 7/04/2019
– Paris 13 & 14/04/2019
– Genève 1 & 2/06/2019

Prix de lancement jusqu’au 30 novembre 2018.
Nombre de places limitées.

Photographie: B.Rep photography (Barbara Repnine)

9 commentaires

  1. Loucif Sami

    Bel épisode Ester.
    Mais quelle place pour la chimie dans ça ? La science a démontré qu’on tombe aussi amoureux à notre insu pour assurer la surive de l’espece. Cette partie est hormonale et on ne peut pas la contrôler avec les pensées

    1. Esther

      Merci pour ton commentaire. Oui c’est vrai. Je n’ai pas vu d’étude qui croisent ces deux aspects: pensées/émotions et hormones/émotions. Je n’ai pas de réponse à cette question. Je pense que c’est la limitation de cette approche.

  2. Faiza

    Donc… Tout part de nous, de nos pensées, y compris l’amour, y compris l’amour de soi. Et il y a des langages pour l’exprimer auxquels nous plus sensibles qu’à d’autre. Merci pour ce très bel enseignement. Je vais travailler là dessus dans mes exercices d’écriture. Je salue également la qualité et la rigueur de ton travail dans ce podcast, c’est incomparable avec le contenu bâclé que j’avais l’habitude de trouver sur YT !
    Bravo et merci 🙂

  3. France KOPERSKA

    Esther merci pour ce podcast j’ai adoré, très intéressant
    Cela va me permettre de mieux comprendre mon mari, mon amour pour lui et aussi de pouvoir le guider pour mieux m’aimer 🙂 et moi mieux l’aimer !
    Merci !

  4. Pauline Lefebvre

    Un milliard de mercis (oui oui, absolument ;)) pour tout ce que tu m as apporté, et ce n est pas peu dire : ça a changé ma vie.
    Ça changE ma vie.
    Je voudrais te faire un don, genre tipee. Peux être quelque chose de régulier. Pense tu mettre en place cela un jour ?

    1. Esther

      Bonjour Pauline,

      Merci beaucoup à toi. Ton message me touche énormement. J’ai déjà un †ipee mais je n’en fait pas la promotion car je n’en ai pas besoin financièrement. Tu peux quand même le trouver ici si cela te tiens à coeur. Dans quelques semaines/mois, j’aurais aussi des carnets (pensés pour les flots de pensées ;)) qui sortiront au nom du podcast. Ce sera aussi pour toi une manière de soutenir mon travail tout en ayant un objet tangible entre les mains. Merci beaucoup pour ton implication. Continue ce travail sur toi. Je n’ai pas changé ta vie, TU as changé ta vie. Je t’embrasse.

  5. Ran Dom

    Bonjour Esther,
    Merci pour ce partage et tout ce travail extrêmement qualitatif que tu nous livres en podcast. C’est un réel plaisir de t’écouter!
    Je me posais quelques questions autour de ce thème:
    Dans une relation amoureuse, est-ce possible d'”avoir” les 5 langages en soi et ainsi d’être extrêmement réceptif à chacun des 5 axes (au lieu de principalement un ou deux comme apparemment la plupart des gens)? Cela implique d’être particulièrement touché par chacune de ces marques. Cela implique aussi de ressentir très souvent un manque car on ne peut pas attendre des autres que chacun des 5 axes se trouvent remplis.
    Est-ce possible à l’inverse, de ne parler aucun de ces 5 langages et donc, lorsqu’on parle à ce type de personne, de ressentir qu’aucun de ses besoins liés à ces langages ne peut être comblé?
    Enfin (et plutôt en amitié cette fois), si un(e) ami(e) ne porte aucune considération sur aucun des 5 axes, cela veut-il dire que ce n’est pas vraiment une relation amicale et donc qu’il faut éviter de s’impliquer dans cette relation?
    Merci d’avoir lu ce pavé et très bonne continuation.

    1. Esther

      Bonjour,

      Je n’ai pas de vérité absolue à apporter comme réponse à cette question. D’après l’auteur, on a tous un ou deux langages qui dominent. Je te dirais de faire le test sur son site et de voir ce qui en ressort. Pour ce qui est de l’amitié, la question que tu me pose est une question dont la réponse est basée sur les valeurs. Te dire ce que j’en pense n’a aucun interet. Est-ce que toi tu penses qu’un ou une amie, c’est quelqu’un qui te montre de l’amour par le biais de l’un de ces languages ? Et est-ce que toi tu penses que dans ce cas il ne faut pas s’impliquer davantage ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *